Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Aller en bas 
 [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)
Christopher Hart
Protect & Retaliate
Messages : 3702
Célébrité : Jake Gyllenhaal
Alias : Stubborn
Métier officiel/officieux : Lieutenant de police / Combattant clandestin

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 6
Points de Marave: 0
Protect & Retaliate
MessageSujet: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyJeu 14 Fév - 17:56

Truth, Reunion, Vendetta

☙ Lauren Anders ✦ Kate Ward ✦ Fallon Ward ✦ Christopher Hart ❧


Acte 1

[Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) Rptrv110


Alan adorait ce sentiment de puissance.
Devant lui s’étendaient plusieurs rangées d’étals chargés de flingues en tout genre, certains non marqués, des explosifs en pagaille, cent modèles de couteaux, un stock de balles perforantes aptes à trouer les foutus gilets de la flicaille, quelques casques de moto avec visière infrarouge, des détonateurs munis de commande à distance sécurisée, une collection de faux uniformes avec des plaques officielles en option, une caisse de brouilleurs radio, un sac de cagoules antilacrymos, en clair : tout le matos dont une crapule avait besoin pour bosser et enculer la police.
Et tout ça était à lui, Shotgun le Ricain, bien à l’abri dans un entrepôt grassement loué à la Pègre locale pour s’assurer qu’aucun fils de pute de Coal District ne s’avise de l’entuber.

Techniquement, ces équipements qui feraient bander un puceau du crime ne lui appartenaient pas. Ils étaient la propriété du gang. Mais depuis qu’il avait gravi quelques échelons au sein de l’organisation, le boss des Fire Metals lui confiait la revente du « petit matériel ».
L’étape suivante, c’étaient les armes de guerre et le Ricain comptait bien bouffer tout cru son concurrent, Chico et ses stupides dents en argent. Il se voyait devenir le nouveau Lord of War dans son pays en proie à la guerre civile, un putain de paradis pour se faire des couilles en or.

Le quinquagénaire revenait pourtant de loin. Autrefois Shotgun s’occupait de repérer, corrompre, intimider, soudoyer et collecter les renseignements des taupes et autres indics du gang. Bordel, qu’il était bon à ce petit jeu. Il adorait ça, faire chier les petits cons dans leur froc, les tenir en laisse avec une liasse de billets ou mieux : un bon vieux chantage des familles.

Sa position avait commencé à s’infléchir après la défection de sa taupe au sein de l’EPD. La salope de Lauren Anders.
Alan l’aimait bien, sa petite pute. Au pieu, elle lui rappelait les cow-girls Made in America de sa jeunesse, des adeptes du rodéo qui n’avaient pas froid aux yeux dès lors qu’on glissait un gros bifton dans leur haut minuscule. Sauf que Lauren jactait avec un petit accent anglais snobinard qui la rendait beaucoup moins sexy. Quelle connerie. Aucun de ces foutus Européens ne savait causer le Texan et ces pédés de British étaient les pires de tous. Après les Ritals de Cosa Nostra, peut-être.
Le Fire Metal avait quand même ressenti un petit pincement au cœur au moment d’ordonner l’exécution de la traîtresse. Refuser de baiser, ça passait encore tant qu’elle faisait son job chez les poulets, mais rompre avec le gang ? No way, baby. Lauren Anders appartenait aux Fire Metals, son cul comme tout le reste. Jusqu’à ce que la mort nous sépare, comme on dit.

Quoi qu’il en soit, le vent avait fini par tourner et Shotgun organisait aujourd’hui ses propres foires clandestines.
Tout ce qu’il pouvait craindre, c’était qu’un groupe de petites frappes prennent leurs couilles à deux mains et improvisent un braquage. Il y en avait pour un paquet de pognon, les eurodollars s’accumulaient depuis que les premiers acheteurs avaient franchi l’entrée principale. C’est pourquoi le service de sécurité veillait au grain et n’hésiterait pas à buter les canailles aux mains baladeuses.

Un soudain courant d’air alerta le Fire Metal : la porte de service située au fond du hangar venait de s’ouvrir.
Alan regarda sa montre : 15h43. Il se dirigea vers le nouvel arrivant d’un pas pressé.

— Putain, Benji, tu fais chier ! T’es encore à la bourre.

— Désolé, chef, il y avait du monde au Sweet Dreams.

Traduction : « je viens de bourrer une gamine, l’étrangler, la fouetter, la mordre, et j’ai pas vu l’heure passer. »
Ces bouffeurs de riz avaient des goûts bizarres, mais ils restaient plus fréquentables que les négros. Et derrière eux les plus gros enfoirés de tous : ces chiens galeux de Mexicos. On en trouvait pas à Europolis, dieu merci.

— C’est la deuxième fois ce mois-ci, mec. T’es mon responsable de la sécurité, pas le livreur de pizza. Je répète, pour être sûr que tu entendes malgré la merde que t’as dans les oreilles : res-pon-sable. Démerde-toi comme tu veux, mais la prochaine fois que tu pointes ta sale gueule avec une seconde de retard, je t’envoie illico à l’Eternal Nightmares pourrir avec tous les salopards de ton espèce.

— De notre espèce, Shotgun, rectifia Benji.

Alan lança un regard meurtrier à l’asiatique, puis les deux hommes éclatèrent de rire en s’échangeant des tapes amicales sur l’épaule.

— T’as bien raison, mon salaud. En attendant de cramer en Enfer, empochons un max de fric et profitons de notre belle Eurotouvices. J’espère bien tout vendre avant 19 heures et passer une putain de soirée au Casino Royal.

_________________
ϟ La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique ϟ

“Mistakes are proof that you are trying.”

FICHELIENSRPs
Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com/t166-christopher-hart-relati
Lauren Anders
Messages : 362
Célébrité : Kate Beckinsale
Alias : Le Lys
Métier officiel/officieux : Vendeuse d'arme, morte officiellement

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyDim 17 Fév - 13:14

Truth, Reunion, Vendetta
Fallon, Kate, Chris & Lauren



Lauren ne faisait pas preuve d'une grande sagesse, elle détestait prétendre être meilleur que qui que ce soit, après tout, avec tout ce qu'elle avait pu faire et de ce qu'elle ferait sans doute encore il était loin de dire qu'elle était une sainte. Cependant, il y avait un moment où elle en avait plus qu'assez de jouer les baby sitter pour un homme de trente-quatre ans, affalé sur le canapé du salon, ronflant comme un porc car il n'y avait pas d'autres qualificatifs qui lui venaient maintenant à l'esprit et en plus de cela il puait littéralement l'alcool à des kilomètres à la ronde. Elle dut se retenir de peu de lui en coller une à l'arrière de la tête, il allait clairement la rendre folle, et cela n'arrangeait rien à son état actuel où elle était prête à mordre tout ce qui bougeait autour d'elle depuis plusieurs semaines, entre le manque d'action qui était à peu près la seule possibilité pour qu'elle réussisse à sortir de ce sale trou à rat et le fait que le poids du passé n'avait jamais semblé peser autant sur ses épaules, cela devenait réellement difficile à le supporter. Le voir passer ses nuits à boire pour oublier … Cela finissait par la répugner mais c'était son frère alors après tout, elle allait continuer comme ça, même si l'odeur au petit matin lui soulevait le cœur. Elle prit une couverture rappée non loin de là et elle la remonta sur John avec un regard bien veillant. Elle ramassa ensuite la bouteille de whisky où il ne restait plus qu'un léger fond à l'intérieur. Elle leva les yeux au ciel et jeta la bouteille directement à la poubelle avant de se diriger vers le frigo, espérant pouvoir y trouver quelque chose à manger. Cependant, si le bar était certainement remplis, au contraire le réfrigérateur lui était parfaitement vide à l'exception d'une ou deux choses qui avaient une couleur suspecte et qui ne la tentait réellement pas à moins d'avoir une furieuse envie de tomber malade et de se retrouver allonger sur son lit dans un état pitoyable et pratiquement comateux. Puisqu'elle n'avait pas le choix et que cet après-midi elle avait un rendez-vous assez important, elle irait manger quelque chose rapidement avant et elle se présenterait ensuite au lieu de rendez-vous, et elle ne serait pas seule, ce qui avait quelque chose d'agréable. Une façon de faire du shopping pour les femmes modernes d'aujourd'hui.

Lauren lança un dernier regard à son frère avant de monter se doucher, prenant quelques instants pour elle et pour pouvoir se prélasser sous l'eau chaude. Elle s'enroula ensuite dans une épaisse serviette de bain et elle se rendit dans sa chambre pour pouvoir se préparer. Depuis quatre ans, elle jouait entre les couleurs de cheveux et les perruques de diverses tailles et de diverses couleurs, c'était un jeu comme quand elle était enfant et qu'elle jouait à la poupée, sauf que d'une certaine façon aujourd'hui c'était elle la poupée version grandeur nature et que c'était un moyen comme un autre de protéger sa véritable identité et surtout protéger la version officielle qui disait d'elle qu'elle était morte depuis maintenant plusieurs années. Après tout, on ne savait jamais sur qui on pouvait tomber et Lauren n'avait jamais senti nécessaire de quitter définitivement Europolis pour pouvoir commencer une nouvelle vie ailleurs. Elle fit glisser la serviette qui tomba sur le sol et elle commença à s'habiller, jean noir simple et efficace, plutôt passe partout, un top noir une chemise kaki et une veste en cuir au-dessus. Elle hésita un instant au niveau des perruques entre une rousse ou une blonde, mais elle n'avait pas envie d'apporter trop de couleur et ainsi être trop visible. Elle choisit donc une perruque blonde, un carré court qu'elle prit bien soin d'attacher, histoire que celle-ci ne vienne pas à se détacher. Le maquillage terminé, elle avait encore un large moment devant elle, mais elle avait envie de respirer un peu d'air frais. Elle s'éclipsa donc discrètement et après s'être protégé sous son casque de moto, sa nouvelle bécane étincelante à quelques pas d'elle, elle s'installa sur le siège et démarra. Elle fit un long tour à l'extérieur des limites de la ville avant de s'arrêter un moment pour pouvoir manger puis rejoindre le point de rendez-vous, un peu à l'écart de l'entrepôt. A l'abris des regards, attendant patiemment ses comparses, elle pouvait commencer à observer les allers et venus des différents clients. Étrangement, elle trouvait la scène presque trop calme comme si tout ce petit monde venait juste faire son marché, achetant fruits et légumes avant de rentrer chez soi et de retrouver femmes et enfants. Elle continuait à regard et à étudier tout ce qui se passait autour d'elle, ses lunettes de soleil sur le nez.


_________________
lauren anders - le lys

Les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyDim 17 Fév - 14:08

31 Mars 2050

Ce jour-là, Kate avait rendez-vous dans l’après-midi pour retrouver sa mère et Lauren. La trafiquante d’armes leur avait parlé d’un étalage important qui allait être fait et qui leur permettrait de faire leur emplette. L’étudiante avait suivi le mouvement sans trop de commentaires mais pour le coup, elle ne comptait faire aucun achat, simplement du repérage. Elle devait enquêter pour avoir des plus gros poissons à capturer et à livrer à la police. Sa mère était au courant de ses récentes captures de bandits, dealers, mercenaires. Mais cela restait du menu fretin. C’était un bon début, mais la jeune femme aspirait à bien plus. Elle voulait arrêter des organisations comme celle de Keaton, des gangs organisés où bien trop de membres profitaient de la faiblesse des autres pour leur propre bénéfice. Plus jeune, elle en avait fait les frais et aujourd’hui, la brune espérait bien obtenir une certaine vengeance, une sorte de réparation de ce qu’elle avait subi, en capturant et en arrêtant d’autres vilains du même acabit. La jeune femme comptait bien à terme viser plus précisément les mecs responsables de prostitution ou d’esclavage. Elle ne voulait pas que d’autres personnes soient marquées tel du bétail comme elle l’était. Même si elle en parlait peu, ce tatouage qui pourrait être apparenté à la première lettre de son prénom était également celle de son ancien maque, celui qui l’avait réduit à l’état de chose, d’objet. Ce “K” l’écoeurait au plus au point et cela avait été presque pire lorsque Henry l’avait vu la première fois. Ce dernier était venu embrasser le tatouage dans le creux de sa cuisse. A l’époque, l’étudiante avait cru qu’il avait eu ce réflexe de se dire qu’il avait été fait pour son prénom. Mais elle avait appris après coup qu’il avait bien compris quel était le but de cette marque au fer rouge. Après ça, Kate s’en était voulue de ne pas l’avoir empêché de faire. Elle avait l’impression de l’avoir sali, de l’avoir souillé en le laissant agir de la sorte.

Aussi la détermination de l’étudiante à faire régner la justice officiellement et officieusement était grande. Fallon et elle avaient décidé de ne pas se rendre ensemble sur les lieux pour plus de prudence. Sa mère avait eu à faire dans le nouvel immeuble dont elle était propriétaire depuis la veille. Ayant terminé la première partie de ses examens, la brune avait un peu de temps libre. Elle était donc passée donner un coup de main à Lily afin d’aider aux entraînements et de s’entraîner elle-même au passage. En fin de matinée, sur le chemin du retour, elle avait fait un crochet par le loft de son petit ami pour le voir rapidement et lui préciser qu’elle ne serait pas disponible une bonne partie de l’après-midi probablement, y compris par téléphone. Même si ça l’inquiétait d’être au courant, le jeune homme était encore plus stressé lorsqu’elle ne répondait pas assez rapidement. Un peu comme l’africaine en somme sauf qu’elle allait être aux côtés de la tueuse au cours de cet après-midi là. Au moment de quitter le beau brun, ce dernier attrapa sa chérie, comme il aimait bien l’appeler, et l’embrassa tendrement avant de lui demander au moins un message lorsqu’elle aurait terminé, juste pour le rassurer.

Kate lui promit et rentra à l’appartement pour se préparer. Elle ne comptait pas sortir sous les traits de Venom ce soir. Aussi chercha-t-elle des vêtements discrets et confortables pour cette sortie qui, elle l’espérait, n’allait pas mal tourné. Il faut dire qu’elle s’inquiétait déjà pour sa mère avant, mais maintenant qu’elle était enceinte, c’était encore pire. Mais elle lui rendait bien. Elle était irrécupérable à ce niveau-là. Ainsi elle enfila un pantalon noir en élasthanne, un débardeur noir, un sweat noir très près du corps et la jeune femme se mit à enchaîner deux-trois jeux de jambes afin de vérifier ses capacités au combat dans de tels vêtements. Elles allaient se rendre sur un marché noir d’armes et elle préférait être prête au cas où. La brune enfila une veste en cuir en plus par au-dessus, dégageant la capuche de son sweat par au-dessus le col et le tour était joué. Elle enfila ses bottes et se mit en marche jusqu’au point de ralliement. Elles avaient décidé de se rejoindre en dehors de l’entrepôt qui accueillait les festivités. S’approchant tranquillement des lieux, elle aperçut bien vite une tête blonde avec des lunettes qui scrutaient les environs. L’étudiante comprit bien vite qu’il s’agissait de celle qu’elle cherchait. Elle s’approcha donc tranquillement, passant par derrière pour ne pas être repérée et prit volontairement la parole avant d’être trop près et qu’elle ne surprenne de trop son amie.

Salut la blonde. Elle ne devrait pas trop tarder, on va bientôt pouvoir y aller.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyDim 17 Fév - 22:14





Lauren les avait invitées, Fallon s’était empressée d’accepter. Un salon de l’armement, en compagnie de sa “dealeuse”, ça ne se refuse pas. Et pour couronner le tout, sa fille les accompagne. En prime, la tueuse à gages entends bien tirer quelques informations. Elle veut savoir, qui y va, et ce qu'ils achètent. Déformation professionnelle, mais le savoir c'est le pouvoir comme on dit et dans ce monde là, où la criminalité est en hausse, il vaut mieux avoir le pouvoir que se faire buter bêtement.

Lauren et Fallon ne sont pas vraiment des amies au sens strict du terme, elles ont une relation professionnelle, améliorée par les années forcément, mais surtout depuis qu’elle joue les mortes et qu’elle personnalisait l’équipement de la tueuse à gages. Il y a eu des hauts et des bas, surtout lorsque Fallon était ressortie d’une certaine salle d’interrogatoire dans laquelle un certain Lieutenant l’y avait mise. Elle s’était sentie… Trahie, alors que Lauren lui avait conseillé de se rapprocher de lui. Elle l’avait vendu comme un Lieutenant intègre, mais il n’avait pas hésité à utiliser les Ward.

C’est d’ailleurs à partir de ce moment, que Vyper avait envisagé d’exécuter l’exécuteur de Lauren. De toute façon, il en savait trop et même si cela lui faisait mal, elle en avait profité pour obtenir une dette de l’ancienne flic. En affaire, l’amitié n’a pas de place. Kate ne le comprendrait sûrement pas, mais pour Fallon c’est un quotidien, la nécessité avant l’amitié, surtout quand il s’agit de sa fille. La confiance, c’est quelque chose qu’elle découvre petit à petit. Il y a 10 ans maintenant qu’elle rencontrait Lauren, cherchant à utiliser la Lieutenant, avec plus ou moins de succès.

Etrange, comme les choses ont évolués pour Lauren. Une lieutenant devenue trafiquante. Et qui en appel à l’aide des fantômes et d’une tueuse à gages pour venir à bout d’un gang. Oui, Fallon trouve de l’ironie dans cette situation. Fallon est encore en tenue de “travail” lorsqu’elle prend la route pour les docks du Coal, des bottes sans talons qui monte jusqu’au dessous de ses genoux, un legging en polaire et une robe pull, bien confortable et cache bien ses rondeurs de grossesse, une veste en cuir par dessus. Sans parler de ses armes dont elle ne se sépare jamais.

L’africaine se gare à proximité du hangar, pas trop près pour pouvoir se tirer de là si besoin. Toujours prévoir une sortie de secours, toujours prévoir le pire. Le reste du trajet, elle le fait à pied, lunettes de soleil sur le nez et cheveux attachés en bataille et envoie un sms à sa fille pour la prévenir qu’elle arrivait. Plus tard, sur les lieux vers l’entrée, Fallon reconnait sa fille avant de reconnaître la blonde à côté d’elle. En baissant un peu ses lunettes, elle étudie Lauren sans les verres teintés de ses verres. “Je savais pas que le noir était exigé. T’aurais du me prévenir du thème.” Lance-t-elle en guise de salutation, personnellement, elle n'est pas trop bises et câlins pour saluer une “amie”. Fallon se contente des faits, Lauren est présente, elle marche sur ses deux jambes et ne semble pas avoir perdu de membres depuis la dernière fois, donc elle va bien. Elle se tourne ensuite vers sa fille en rehaussant ses lunettes sur le nez.

“Tu as prévenu Henry de ce qu’on faisait ce soir ?” A voir son expression, non. “C’est pas plus mal, on ne va pas avoir la meilleure des fréquentations ce soir.” Rajoute-t-elle en observant le hangar, les entrées, les sorties. “Je vais peut-être trouver ton beau-père là dedans…” Elle taquine volontiers sa fille. Coucher avec un criminel, elle a déjà donné et elle le regrettera dans… 6 mois maintenant. Mais, dans le même temps, c’est la seule chose qui lui reste de Lui. Ce n'est qu'une fois qu'on a perdu quelque chose que l'on se rend compte de sa valeur. Aleksandr avait plus de valeur qu'elle ne le pensait… Elle regrette la tueuse, d'avoir dû en arriver à cette extrémité sans lui avoir laisser une chance. Puis il lui suffit de regarder Kate pour s'assurer que le doute n'est pas permis.

”On y va ?” Dans sa voix, on peut facilement identifier son enthousiasme. N'importe quel criminel qui se respecte devient comme un enfant face au rayon jouet, elle n’y déroge pas même s'il s'agit d'armes mortelles. D’ailleurs, c’est avec le même enthousiasme qu’elle avait accueillie la proposition de Lauren de personnaliser ses armes des années plus tôt et elle n’avait jamais été déçue de ce qu’elle lui concoctait.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Anders
Messages : 362
Célébrité : Kate Beckinsale
Alias : Le Lys
Métier officiel/officieux : Vendeuse d'arme, morte officiellement

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyMer 27 Fév - 11:36

Truth, Reunion, Vendetta
Fallon, Kate, Chris & Lauren



Lauren préférait rester discrète pour le moment, il ne serait de toute façon pas bon pour elle de se présenter toute seule à la vente d'armes. Elle n'avait que très peu d'informations sur ceux qui organisaient la petite sauterie aux entrepôts. Elle ne pouvait faire confiance à personne, ou à presque personne en tout cas et elle n'avait pas envie que son certificat de décès totalement faussé ne finisse pas par devenir un certificat net et surtout définitif, elle avait encore des petites choses à régler sur terre avant de passer de vie à trépas, de façon radicale. Après tout, si celui qui avait été engagé pour pouvoir l'exécuter avait lui-même perdu la vie, ce n'était pas le cas des commanditaires, qui courraient toujours dans la nature dans la plus grande des libertés. S'ils avaient peut-être oublié à quoi elle ressemblait, elle ne doutait pas un seul instant qu'ils n'avaient pas oublié son nom, et qu'à la moindre référence à sa petite personne et au fait qu'elle était vivante, ils ne manqueraient pas à engager un autre tueur pour pouvoir lui régler son compte. Quand elle pensait qu'elle avait suivis les Max Foxes pendant plusieurs mois, allant jusqu'à trahir définitivement les limites qu'elle s'était imposée depuis les quatre dernières années et le début de sa vie en tant que clandestine, aujourd'hui, ils étaient tous dispersés pour ceux qui n'étaient pas déjà morts ou emprisonnés ; ne pouvant ainsi remplir leur part du marché qui consistait à l'aider dans l'élimination définitive de l'ancien groupe de mafieux avec qui elle avait eu le malheur un jour de commencer à travailler. Un jour, un jour elle obtiendrait sa vengeance, elle n'aurait qu'à profiter de la mort de ceux qui étaient ses ennemis, se délectant presque de la torture qu'elle pourrait leur infliger avant de les achever. Cela la faisait presque frisonner d'excitation. Après, Lauren ne pensait pas à l'après pour le moment, elle ne savait de toute manière même pas ce qui pourrait lui arriver d'ici le lendemain alors imaginer la fin des Fire Metals, et sa libération physique … C'était presque trop beau. Et puis il n'y aurait pas beaucoup de choix qui s'offraient à elle : la fuite ou la prison, si elle prenait la décision d'avouer tous ses crimes. Elle savait parfaitement qu'alors, elle passerait le restant de son existence en prison. Ce qui a trente-sept ans ne faisait stricement pas rêver.

C'est sur ses réflexions-là, Kate fit son apparition à ses côtés et même si elle semblait avoir pris toutes les précautions pour ne pas la surprendre, cela ne put éviter à Lauren un petit sursaut. Elle se tourna alors vers elle, et lui afficha un visage presque radieux. « Salut la brune ! Écoute, il n'y a pas de problèmes, cela ne fait pas très longtemps que je suis arrivée mais en tout cas, il semblerait que tout le beau monde est en train de se ravitailler à l'intérieur. Je n'ai pas tout vu mais visiblement, la marchandise n'a pas l'air si mauvaise que ça. Dommage qu'il ne soit pas possible de l'essayer directement sur place, il y a certaines têtes qui ne manqueraient pas plus que cela. » Elle lui sourit doucement avant de tourner un instant son regard vers l'entrée de l'entrepôt. Il ne manquait plus que Fallon arrive pour commencer les festivités. D'ailleurs cette dernière ne tarda pas à arriver, lâchant une petite pique à son attention qui fit sourire largement Lauren. « Écoute, j'ai pensé à la tenue de cabaret, rose fuchsia, mais le costume complet tu vois, avec les plumes et les paillettes, sans oublier le collant en résille … Mais je me suis dis que le rose ne m'allait pas forcément au teint. Je ne voudrais pas que ça fasse tâche. Je te promets que la prochaine fois je t'envoie le carton d'invitation avec le dress code écrit dessus en jolies lettres d'or. » Elle avait relevé ses lunettes et lui avait adressé un petit clin d'oeil amusé. Elle se mit un peu en retrait quand la conversation se trouva un peu plus intime. Elle haussa un petit sourcil en entendant le prénom de Henry mais elle ne releva pas cela pour autant. Elle continua à garder son air amusé, alors que Fallon parlait de se trouver quelqu'un ici. Pourquoi, pas si on aimait le style complètement barré, il n'allait pas manquer d'hommes pendant cette vente d'armes. Après, tout, aujourd'hui encore, certains ne manquaient pas de rappeler que c'était un boulot d'homme et que les femmes ne savaient rien faire d'autre que de vendre leurs corps pour pouvoir se faire une place dans ce monde. Pathétique. « Oui allons-y ! » Elles avancèrent toutes les trois vers les portes du hangar et à peine Lauren avait elle posé un pied à l'intérieur, elle avait commencé à observer l'endroit, le nombre d'hommes qui semblait « organiser », les sorties possibles si les choses tournaient au vinaigre avant de s'intéresser aux autres acheteurs puis aux armes qui étaient proposées à la vente.


_________________
lauren anders - le lys

Les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyVen 1 Mar - 7:33

31 Mars 2050

Alors qu’elle avait salué Lauren, sa mère ne tarda pas à rappliquer. De toute évidence elles étaient assez synchro. Evidemment, la tueuse à gage les rejoint en commençant par une boutade à l’attention de l’organisatrice de cette sortie. Un faible sourire s’étira sur les lips de la brune. Kate n’était pas sereine à l’idée de cette “sortie entre copines”. Un couteau dans chacune de ses bottes au cas où, son arme à feu aurait été trop visible. La seule chose qui pourrait l’intéresser, autre que du repérage d’enfoirés à coffrer, était de trouver un flingue précis et efficace avec la taille la plus réduite possible. Evidemment, Lauren était l’experte et pourrait lui confirmer la capacité d’une arme si elle trouvait quelque chose qui pourrait convenir. Puis Fallon lui demanda ce qu’il en était de son petit ami et si elle l’avait prévenu. La brune l’avait averti qu’elle ne serait pas disponible, faisant une de ses “sorties”. Mais elle s’était évidemment abstenue de parler d’une sortie shopping sur le marché noir des armes d’Europolis. Sa mère approuva sa décision avant de sortir une énormité qui la fit lever les yeux au ciel. Elle s’inquiétait pour elle, pour sa grossesse et le train de vie qu’elle continuait d’avoir. L’africaine ne semblait pas vouloir se rendre compte des changements physiologiques que sa grossesse allait créer dans son corps. Son centre de gravité allait se décaler petit à petit et cela pourrait lui coûter cher. Dans le fond, si l’étudiante avait accepté de venir à cette petite réunion, c’était principalement pour garder un oeil sur la tueuse même si jamais elle ne lui dirait à voix haute. Cette dernière râlerait bien trop fort pour ses petites oreilles si elle se rendait compte que sa fille jouait les baby-sitters avec elle.

Fallon était guillerette, se rendre à cette vente d’armes l’enthousiasmait au plus haut point, au grand désespoir de sa fille. Lauren avait l’air enchanté aussi c’est pourquoi elles ouvrèrent toutes les deux la marche tandis que la plus jeune les suivait de près. Une fois dans le bâtiment, la brune fit un tour d’horizon, observant chaque visage à tour de rôle, mémorisant les traits du visage et vérifiant qu’elle ne connaissait personne. Il ne manquerait plus que quelqu’un la reconnaisse par le biais de Keaton et sa venue les ferait remarquer de manière stupide. La jeune femme progressait à mesure que les deux autres avançaient. Elle ne regardait pas beaucoup les armes pour le moment, laissant son regard dériver dessus uniquement pour imiter les autres acheteurs. Seulement, arrivée au premier angle de la salle, elle vit qu’il y avait d’autres personnes au fond du hangar. Deux hommes semblaient échanger voir se fendre la poire. Seulement les yeux de la belle ne la trompaient pas, sur l’un des deux, il y avait un asiatique. Un frisson lui parcourut l’échine tandis que la colère était en train de monter. Putain elle connaissait ce type. Suivant toujours les deux premières, elle se rapprocha toutefois pour leur murmurer :

J’ai peur d’être de trop. A midi, tout au fond, l’asiatique, je le connais.

Fallon comme Lauren se douteraient bien d’où elle pourrait le connaître. Et même si elle n’avait aucune certitude que son ancien client la reconnaisse, elle ne pouvait pas prendre le risque d’attirer l’attention sur elles ainsi. Seulement elle ne connaissait pas Shotgun, la brune ne savait donc pas qu’elle allait mettre le doigt sur un autre problème. Jetant à nouveau un regard sur une table d’armes, le groupe était pour le moment face aux étalages de grosses armes : fusil, sniper, mitraillette. Il n’y avait rien qui saurait lui convenir sur cette table mais elle se devait de faire l’acheteuse intéressée et de ne pas rester le regard focalisé sur l’ancien client de Keaton qui faisait parti de ses clients les moins “sympathiques”. Habitué au night club, l’asiatique faisait parti de ces clients qui voulaient se défouler, sexuellement et physiquement, ne réclamant qu’une petite jeunette. A croire que celles qui avaient passé la majorité étaient devenues vieilles du jour au lendemain. La jeune femme avait quelques souvenirs qui remontèrent à la surface : les coups, les pénétrations douloureuses. Il faisait parti des spécialistes et c’était pour cela que son maque le faisait tourner, ne lui filant pas la même fille à chaque fois. Pour autant, Kate était passée entre ses mains dégueulasses quelques fois tout de même.

Fallon Ward a écrit:
Fallon avait feint une rire en entendant Lauren parler d’une tenue de cabaret rose fushia, imaginant la dealeuse d’armes avec un habit aussi criard. Cela en rajouta à l’attitude guillerette qu’elle arborait depuis son arrivée. A croire qu’elle s’était décidée à rendre folle sa fille au passage. D’un pas décidé, elle ouvrit la marche aux côtés de Lauren, tandis que la plus jeune semblait traîner des pieds. Evidemment, en tant que tueuse à gage et ex-espionne, son attention était au niveau maximum, observant tout ce qu’il pouvait y avoir autour d’elle, les gens comme les objets. Les premiers étalages n’étaient pas très intéressants mais une fois le premier angle passé, elle découvrit plusieurs armes à feu de petits et moyens calibres, idéals pour ses missions. Lorsqu’elle entendit Kate parler, elle releva le regard pour fixer le fond de la salle. Bizarrement son attitude enjouée baissa d’un cran tandis que son sourire se crispait. Imaginer qu’il ait pu laisser sa fille dans la merde voir payer pour l’avoir faisait monter la rage en elle.

Ok j’ai vu. La question c’est : est-ce que tu penses qu’il te reconnaîtrait ?

Son ton était des plus sérieux, l’africaine n’appréciait pas une seconde imaginer cette ordure balader ses mains sur Kate. Il semblait bien s’amuser avec l’autre mec à côté mais il rirait moins si elle lui pointait son glock sur la tempe avant d’actionner la gâchette.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Anders
Messages : 362
Célébrité : Kate Beckinsale
Alias : Le Lys
Métier officiel/officieux : Vendeuse d'arme, morte officiellement

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyMar 2 Avr - 22:07

Truth, Reunion, Vendetta
Fallon, Kate, Chris & Lauren



Les trois femmes n'allaient pas s'éterniser comme ça non loin de l'entrepôt. Lauren était peut-être discrète en étant là toute seule, mais clairement à trois, les drôles de dames ne pouvaient plus passer inaperçues à présent. Et puis qu'est-ce qu'elles avaient à craindre après tout ? Elles étaient toutes les trois des femmes indépendantes qui savaient se battre, et qui n'étaient pas venues jusqu'ici par hasard. Ce qui aurait été suspect c'est qu'elles n'entrent pas et que quelqu'un vienne alors à les dénoncer en prétextant possiblement qu'elles étaient des flics sous couverture ou qui viendraient alors les emmerder pour demander quelques parties fines en attendant que la vente d'armes ne se termine. Après tout, allier la violence et le sexe ne manquait pas de plaire à certains clients et cela pouvait sans doute ameuter quelques acheteurs, surtout que les trois femmes n'étaient pas désagréables à regarder. Finalement, Lauren était presque détendue quand elle venait à pénétrer dans les lieux. Visiblement aux premiers coups d'oeil, la marchandise semblait dès plus intéressantes, il y avait certains produits qu'elle n'avait pas chez elle et qui pourrait parfaitement compléter sa collection, et ainsi pouvoir satisfaire certains de ses clients. Pour autant, Lauren ne manquait pas de surveiller les sorties aux alentours pour pouvoir fuir si cela venait à devenir un peu chaud pour leurs fesses. Elle commençait à faire le tour des visages présents, cherchant à voir les personnes qui s'étaient déplacés plus en détail, les risques potentiels autant pour sa santé corporelle que pour son business. Elle avait beau dire que ce n'était pas sa priorité et que les choses l'avaient conduites jusque là plus qu'elle n'avait vraiment pu le choisir, elle s'était faite une réputation au cours des quatre dernières années et elle s'était prise au jeu, sans parler que c'était un gagne pain non négligeable et qu'elle ne savait au final pas quoi faire d'autre de sa vie pour le moment.

C'est alors que la voix de Kate s'éleva juste à ses côtés. Malheureusement en trainant dans des endroits aussi mal famés, il pouvait arriver que Kate se retrouve nez à nez avec des anciens clients. Rien que d'y penser, Lauren était prise de nausées, les deux femmes s'étaient très vite entendues et elle pouvait dire que c'était son amie. De ce fait, elle voulait prendre soin d'elle et elle détestait tout particulièrement ce genre de trafics d'êtres humains, car s'en était un. Lauren tourna donc la tête vers l'espace un peu reculé où deux hommes se trouvaient en grande discussion même si elle ne pouvait rien entendre d'ici. Ils devaient sans doute se féliciter de toute la clientèle qui venait à se présenter. La femme ne prit qu'un instant pour détailler l'asiatique en question, de la tête jusqu'aux pieds. Une pourriture de plus à Europolis. Elle s'intéressa ensuite à l'homme qui se trouvait à ses côtés et alors, son cœur manqua un battement. Elle sentit soudainement l'air manqué à ses poumons pour pouvoir respirer, et alors qu'elle était en train de blêmir à une vitesse incroyable, elle dût se retenir au bras de Kate pour ne pas chanceler et se retrouver par terre. Shotgun. Que faisait-il là ? Elle ne pouvait pas avoir réussi à le manquer pendant quatre longues années pour se retrouver là, au même endroit pour une simple vente d'armes. Lauren avait été, semble-t-il, trop confiante avant de venir ici. Si elle avait su, elle ne se serait jamais ramenée. Même si c'était une occasion pour exterminer son ancien amant et également commanditaire de son assassinat. Lauren avait accepté de venir en soutien aux Mad Fox en contrepartie de quoi, ils étaient censés l'aider à éliminer les dernières menaces sur sa vie et lui permettre peut-être de revenir d'entre les morts. Mais elle avait perdu tout possible soutien de leur part et elle n'était clairement pas préparée à une quelconque exécution aujourd'hui. Il y avait tout le matériel nécessaire pour pouvoir permettre de faire les choses dans les règles de l'art mais alors cela déclencherait une véritable guérilla parmi les receleurs présents, chacun se battant pour leurs raisons personnelles. Elle essaya de reprendre une attitude un peu plus sereine, glissant ses mains dans les poches pour cacher le fait qu'elle tremblait. Elle regarda tour à tour Kate puis Fallon, espérant qu'elle avait repris un peu de couleur. Elles formaient une fine équipe. « Il semblerait que tu ne sois pas la seule à voir des fantômes du passé … Celui avec qui l'asiatique parle … C'est Shotgun, membre des Fire Metals, amant n'ayant que peu de potentiel, mais redoutable adversaire … C'était lui, il y a quatre ans … »


_________________
lauren anders - le lys

Les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyVen 5 Avr - 6:58

31 Mars 2050

Si sa mère et Lauren étaient réjouies à l’idée de cette vente et des emplettes qu’elles allaient pouvoir faire, la jeune femme était là uniquement pour les accompagner et faire du repérage. Fallon était comme une enfant à Noël devant le sapin où tous les cadeaux étaient entreposés. Mais ça c’était avant que sa fille ne repère un homme au fond, un asiatique, qu’elle aurait préféré ne jamais revoir. Il faisait parti de ceux qui ne cherchaient pas que le sexe en venant se fournir chez Keaton en fille. Malheureusement pour Kate, elle avait été sa victime plus d’une fois et ces souvenirs remontaient petit à petit, certaines images lui revenant en tête au point de lui donner des frissons et la nausée. Lorsqu’elle l’avoua aux deux femmes qui l’accompagnaient, elles comprirent rapidement comment l’étudiante avait pu le connaître. Si son amie semblait écoeurée, sa mère elle commençait à voir rouge. C’était inévitable en même temps, la brune savait très bien qu’elle n’allait pas apprécier. Elle attrapa discrètement sa main de l’africaine pour essayer de l’apaiser un peu par ce contact. Il n’était pas question de faire une esclandre, surtout pas dans un tel endroit. Cela finirait en feu à volonté et elles risquaient de se retrouver en plein milieu.

Je ne pense pas mais dans le doute, je préfère aller vous attendre dehors.

C’était sans compter sur le fait que l’ex-lieutenante allait reconnaître l’autre homme. Si l’étudiante ne s’était pas attendue à croiser un ex-client violent, elle se doutait que Lauren ne s’attendait pas non plus à croiser celui qui avait voulu la rayer du monde. Voir la vendeuse d’armes pâlir ainsi ne donnait pas envie. A vrai dire, ça faisait plus mal au coeur à la brune pour son amie que pour elle. Un regard à sa mère et elle se rendit compte que contrairement à elle, si la détresse de la troisième devait lui faire de la peine, elle n’en laissait rien paraître. La haine avait envahi Fallon pour cette ordure qui avait abusé de sa fille lorsqu’elle était plus jeune, avant qu’elle ne la sorte de là. Si l’ex-espionne Russe savait parfaitement dissimuler ses sentiments en temps normal, cela lui était beaucoup plus difficile lorsqu’il s’agissait de Kate. Elle avait toujours été protectrice avec elle depuis qu’elle l’avait pris sous son aile et cela n’allait pas changer du jour au lendemain. Le problème qui se posait pour l’africaine, c’est que si sa fille n’allait peut-être pas être reconnue par son ex-client immonde à qu’il elle planterait bien une balle entre les deux yeux, il était certain que Lauren serait reconnue par celui qui avait voulu la tuer. Elle n’était pas armée, la plus jeune n’avait pas pour habitude de tuer, la situation nécessitait en premier lieu qu’elles se mettent à l’abri pour se mettre au point, pour décider de la suite à donner à cette situation pour le moins inattendue. Elle qui se réjouissait de pouvoir faire des emplettes …

On abrège notre tour et on ressort discrètement.

Il fallait que ni l’une ni l’autre ne soit reconnu par ceux qu’elles connaissaient respectivement et cela n’était pas une mince affaire. La brunette n’eut pas trop de mal à rester à distance, à se positionner derrière sa mère peu importe où elles étaient pour ne pas se faire trop remarquer. Elles ne pressèrent pas le pas, la tueuse à gage continuant de regarder les expositions d’armes sur chaque table comme si cela l’intéressait encore. Puis le groupe de trois finit par rejoindre l’extérieur, s’éloignant rapidement de l’entrée pour se mettre à l’abri des regards et des oreilles indiscrets. Un regard à sa mère lui fit comprendre que Kate s’interrogeait sur la suite à donner à ce qu’il venait de se passer. Elle savait pertinemment que la vendeuse d’armes n’avait plus les ressources pour réaliser sa vengeance. Fallon n’était pas réellement équipée à l’heure actuelle, elle n’avait que le stricte minimum sur elle.

Et maintenant ?

A Lauren de nous dire. Tu veux de l’aide ?

Business is business. L’africaine savait que si elle aidait sa vendeuse d’arme à accomplir sa vengeance, elle aurait une dette envers elle et cela pouvait toujours être utile. Contrairement à sa fille, il n’y avait pas de sentiment dans ce genre de relation. A vrai dire, Kate était clairement la seule exception aux yeux de sa mère. Cette dernière n’avait encore jamais tué même si elle s’y était préparée à chaque instant, sachant pertinemment que ses sorties nocturnes depuis deux mois pourraient mal tourner et nécessiter une telle action. C’est pourquoi elle coupa l’herbe sous le pied de sa sauveuse :
J’en suis aussi mais nous ne serons jamais assez de trois. On peut partir du principe que les armes exposées sont vides mais chacun doit avoir une arme chargée sur lui je présume ?

La tueuse à gage était dépitée de voir sa fille réagir de la sorte. Elle allait devoir lui coller aux baskets pour faire en sorte qu’elle s’en sorte vivante de ce traquenard dans lequel elles étaient en train de se jeter.

C’est probable mais ne pars pas convaincue de cela, tu pourrais avoir une surprise. Trois pourraient être suffisants mais on risque de mettre du temps pour agir correctement. Lauren ?

Alors qu’une idée lui trottait dans la tête, elle préférait d’abord sonder la principale intéressée. Les deux Ward avaient le regard posé sur la plus concernée, attendant sa décision, sa réaction. Voulait-elle profiter de cette opportunité qu’elle n’avait pas eu au cours des quatre dernières années ?

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Anders
Messages : 362
Célébrité : Kate Beckinsale
Alias : Le Lys
Métier officiel/officieux : Vendeuse d'arme, morte officiellement

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyMer 10 Avr - 10:02

Truth, Reunion, Vendetta
Fallon, Kate, Chris & Lauren



Pendant un instant, un très long instant, Lauren était totalement paralysée, par la peur mais aussi par la colère. Elle ne savait plus comment agir, ni comment réagir. Cela dépassait la simple surprise, elle avait espéré tout autant qu'elle avait redouté ce moment, ce moment où elle viendrait à croiser à nouveau son chemin. Quatre ans, qu'elle espérait secrètement pour se retrouver face à face avec lui, elle était bien trop faible au début, les balles qu'elle avait reçu l'avaient blessé profondément dans sa chaire comme dans son cœur et elle avait du passer un long moment allité pour pouvoir recouvrir pleinement ses forces. Finalement, elle se rendait compte, qu'elle n'était pas vraiment prête à le retrouver, et d'une certaine façon à régler ses comptes, même si elle ne rêvait que d'une seule chose, le voir mourir dans d'atroces souffrances. Même si pendant les dernières années, elle n'avait eu de cesse d'imaginer chacune des façons qu'elle aurait de le faire souffrir avant de l'exéctuer, lui et tous ses comparses. Elle avait du mal à respirer, elle avait du mal à détacher son regard de lui, son esprit était totalement confus, et sortir était sans doute la seule et unique idée qui pourrait lui faire un minimum de bien et peut être également réussir à la faire revenir sur terre. Tout autour d'elle était devenue flou, elle marchait les yeux dans le vague, chancellante sur ses pieds, alors qu'elle prenait la direction de la sortie de l'entrepôt. Elle était en compagnie de Fallon et de Kate mais même si elle savait qu'elles étaient là, qu'elle sentait leurs présences, elle n'arrivait plus à les rejoindre jusqu'à la réalité. Les trois femmes s'éloignèrent rapidement de l'endroit pour pouvoir se mettre à l'écart, éviter de paraître trop étrange, et de commencer à voir des yeux et des oreilles tournés vers elles pour essayer de comprendre qu'elle était le manège de ses drôles de dames. L'air frais fit du bien à Lauren, mais pourtant ce n'était pas suffisant. Elle chercha fébrilement dans ses poches son paquet de cigarettes, bien qu'elle n'était pas une grande fumeuse, il lui semblait essentiel qu'elle ingère une dose de nicotine qui n'allait sans doute pas calmer sa nervosité d'un point de vue physique mais qui ne manquerait pas de lui faire du bien d'un point de vue psychologique. D'une main tremblante, elle réussit à allumer sa cigarette, se posant contre le mur, elle passa alors une main sur son visage. Elle prit encore quelques instants pour pouvoir répondre à la question de Fallon. Lauren travaillait depuis assez longtemps avec elle pour savoir que son aide ne serait pas gratuit. Autant dire que si avec Kate, elle pouvait parler d'amitié, pour Fallon il s'agissait plus d'une cordiale collaboration qui parfois dépassait la simple sphère de travail. « Je suis désolée ... »

C'était tout ce que Lauren était capable de prononcer pour le moment, jetant sa cigarette sur le sol qu'elle avait à peine entamer, son besoin était passée. La colère, elle, néanmoins était en train de monter doucement mais sûrement. La vendeuse d'arme releva doucement la veste qu'elle portait et qui cachait le fait qu'elle cachait une arme de petit calibre dans son dos. Ce n'était sans doute pas suffisant pour pouvoir s'occuper de ceux qui ne manqueraient pas de lui tomber dessus dès qu'elle tirerait le premier coup de feu dans la pièce, elles n'étaient pas en train de se balader dans un centre commercial où il y avait majoritairement des mères de familles avec leurs enfants, des adolescents cherchant à passer une journée entre amis. Non, elles étaient à une vente d'armes, et si le principe était de ne pas s'entretuer pendant la vente, ceux qui organisaient ne manqueraient d'être bien mieux armés qu'elles. Cependant, elle ne pouvait pas les entraîner là-dedans, c'était peut être une mission suicide, même si elles savaient se battre et que Fallon n'en était pas à sa première exécution. Lauren retira la perruque blonde qu'elle avait mis sur sa tête, laissant ainsi ses cheveux mi-longs, d'un brun bien prononcé, retombés. Elle passa une main dans ses cheveux, donnant ainsi un peu plus de flou dans sa coiffure. « Si je dois me venger, je veux que ce soit avec mon vrai visage, pas juste un déguisement qui ne camoufle pas grand chose. Je ferai en sorte que Shotgun soit mort avant la tombée de la nuit. Je ne sais si je pourrai éliminer les autres, mais il doit payer de sa vie, une vie pour une autre. » Elle passa une main sur son ventre, pour un triste souvenir du passé. Elle soupira alors. « Je ne vous demanderai rien … Mais si vous prenez la décision de m'aider, alors je ne le refuserai pas ... » Elle planta son regard dans celui de Fallon. « Et que bien évidement, je serai redevable de cela. » Elle attendait la réponse de Kate et de Fallon, avant de tout simplement, se jeter dans la gueule du loup.


_________________
lauren anders - le lys

Les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) EmptyVen 12 Avr - 6:31

31 Mars 2050

Kate voyait bien que sa mère n’était pas enchantée de la tournure que prenait les événements. Si apporter son aide à la vendeuse d’arme ne la dérangeait guère, songeant déjà probablement à ce qu’elle pourrait en tirer, l’africaine ne devait pas être ravie que sa fille soit dans les parages. Elle devait déjà faire attention à elle et au bébé qu’elle portait, la présence de la brune ne l’arrangeait pas même si elle la savait capable de se débrouiller toute seule. D’un coup d’oeil, elle fit comprendre à l’étudiante qu’elle n’était pas franchement pour sa participation même si elle ne s’y opposerait pas. Lauren était son amie et la jeune femme comptait bien l’aider afin qu’elle s’en sorte indemne. Elle n’était pour autant pas sûre d’être prête à tuer, exception faite de cet asiatique répugnant qui ne méritait que ça, et elle le savait. Dans tous les cas, l’ex-lieutenante n’était pas dans son assiette. Voir ainsi la blonde touchait la plus jeune. Cet homme avait foutu sa vie en l’air en lui retirant son travail, l’homme de sa vie et l’enfant qu’elle aurait dû avoir. Il y avait de quoi être assez énervée et déboussolée par la situation présente. Elle avait allumé une cigarette, comme si sa nervosité actuelle n’était pas suffisante. Bien sûr qu’elle l’était, même Fallon ressentait cette frustration et cette colère qui émanaient de la vendeuse. Jetant presque rageusement sa clope à peine entamée, elle finit par retirer sa perruque, secouant ses véritables cheveux d’une main. A l’écouter, Lauren était vraiment remontée et prête à en découdre de toute évidence. Si à la fin de son discours, l’étudiante connaissait déjà sa réponse, elle préféra laisser sa mère ouvrir le bal.

Alors soit, mais si on est trois, il faut qu’on s’équipe et qu’on s’organise correctement. Autant faire ça bien et se donner un maximum de chances d’en sortir toutes entières.

Tu as raison. Pour le coup, tu es bien plus expérimentée que nous à ce sujet. Donc j’ai envie de dire, on t’écoute.

Fallon se mit à expliquer les rudiments, la préparation qu’elles devraient mettre en place, les équipements qu’elles devraient avoir. La vente d’armes n’allait pas se terminer avant au moins une heure, voir plus. Cela leur laissait le temps de se préparer et de s’équiper pour leur intervention. De plus, elle les mit en garde contre le bruit qui allait être généré et donc les patrouilles de police qui pourraient débarquer à tout moment. L’africaine lança un regard insistant à sa fille, sans que Lauren ne puisse le voir, qui voulait tout dire. Elle voulait une couverture et de ce côté là, elles n’en connaissaient qu’une de fiable, une qui ne ferait peut être pas plaisir à leur troisième camarade. Mais bon, après tout, c’était pour la bonne cause. Aussi, lorsqu’elles se mirent à échanger qu’à deux sur les équipements que la vendeuse pourrait leur obtenir pour mettre en place sa vengeance, l’étudiante en profita pour s’éloigner un peu, le temps d’envoyer un message de son téléphone prépayé. Observant les alentours, elle remarqua des panneaux qui quadrillaient les zones à l’aide de lettres et de chiffres. Elle s’en servit dans son message pour indiquer à Christopher un point de rendez-vous à quelques pas, caché derrière des containers.

Pendant ce temps là, l’africaine et l’ex-lieutenante discutaient toujours sur la façon de s’organiser et de s’équiper. Sa mère ne semblait pas pour se lancer dans la bataille sans être prêtes, sans s’être équipées avec un peu plus de matériels que les petits pistolets qu’elles avaient toutes pris juste au cas où. La brune se rapprocha d’elles tranquillement, jetant un regard à la tueuse à gage pour lui faire comprendre qu’elle n’avait plus qu’à l’attendre, ce qui ne devrait pas durer trop longtemps. Mais elle était trop occupée à préparer la stratégie avec Lauren.

On doit partir du principe que les vendeurs présents sont armés, et pas forcément juste avec de petits pistolets comme les autres. Si on ne se bat pas à arme également, autant ne pas y aller.

Le but était de descendre Shotgun. Seulement, si certains allaient simplement couvrir leur fuite, d’autres allaient riposter par réflexe ou par entente. Elles ne pouvaient décemment pas minimiser les risques. C’était son travail, en tant qu’espionne, d’être prête à faire face à toutes les situations. Passant le regard de l’une à l’autre, Kate finit par dire.

Je l’ai prévenu. Il ne devrait pas trop tarder.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)   [Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Livre I - Terminé] Truth, Reunion, Vendetta (1/2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» Don't you know I had no choice ? [Livre 1 - Terminé]
» Un horizon si lointain [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: