AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Aller en bas 
 Fantômes du passé
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Fantômes du passé   Sam 19 Mai - 0:37

Fin Janvier 2050

Oh merde merde MERDE ! Mon sourire mauvais est dissimulé derrière mon casque, j'adore susciter ce genre de réaction. De manière générale, être connue c'était chiant, mais ça apportait tout de même son lot d'avantages. Cette nuit j'avais prévu de rendre visite à quelqu'un. J'avais enfilé tout mon attirail pour l'occasion : ma bonne vieille armure, la cape blanche qui allait avec et bien sûr mon glaive. J'avais récemment modifié mon casque pour lui ajouter une visière intégrale, il serait contrariant de voir mon identité révélée. J'avais également personnalisé l'emblème brodé sur ma cape, les ailes dorées étaient désormais surmontées d'une épée et d'un crâne. Les gens voulaient voir en moi l'ange de la mort ? Alors autant coller à cette image. J'étais donc en route pour rencontrer ma proie du soir quand un petit imprévu se présenta sur mon chemin. J'avais entendu des cris menaçants en provenance d'une ruelle non loin et piquée par la curiosité j'étais allée voir de quoi il retournait.

C'est ainsi que je vis deux salles gosses qui ne devaient pas avoir plus de dix-huit ans racketter une grand-mère. Non mais franchement, s'y mettre à deux pour menacer une petite vieille, y en a qui avaient vraiment honte de rien ! Ils avaient levé le nez en m'entendant arriver et leurs expressions menaçantes s'étaient transformées en visages terrifiés. Alors qu'ils étaient restés plantés comme des débiles à me regarder approcher la vieille en avait profité pour les rouer de coups de sac avant de se faire la malle en faisant preuve d'une rapidité que je n'aurais jamais soupçonné chez quelqu'un de cet âge. Finalement elle n'avait peut-être pas besoin de moi. Toujours est-il que les délinquants s'étaient enfin réveillés et avaient détalé à leur tour. Pour ma part j'avais décidé de changer mon programme de ce soir, j'avais envie de me défouler sur ces têtes à claque.

Leur course est atrocement prévisible, anticiper leur trajet est un jeu d'enfant. Simplement les prendre de vitesse serait beaucoup trop facile alors je décide de corser les choses en leur laissant un peu d'avance. Je marche tranquillement à leur suite glaive en main, c'est mon quartier et je le connais comme ma poche à force de passer des nuits à l'arpenter de long en large. Il y a une impasse un peu plus loin, s'ils continuent de courir comme ils le font ils s'y retrouveront coincés. Peut-être alors décideront-ils de se cacher dans l'immeuble abandonné du bout de la rue. J'espère que oui, j'adore les cache-cache. Comme un enfant devant son paquet de bonbon je savoure à l'avance le moment où ils pleureront à genoux devant moi pour espérer éveiller chez moi une pitié qui n'existait pas. L'appel du sang réveille les voix dans ma tête qui commencent à me susurrer des mots doux à l'oreille. Je croise un couple en pleine dispute qui se retourne vers moi au sinistre bruit de mes pas sur les pavés de la rue piétonne. Ils semblent soudain tout à fait réconciliés alors qu'ils changent consciencieusement de direction pour s'éloigner au plus vite de moi. C'est grisant d'inspirer la peur, un délicieux sentiment de pouvoir s'empare de nous. La soirée s'annonce plutôt bien, si j'en finis assez vite avec ces deux zigotos j'irai peut-être dans un bar pour finir la nuit en beauté.

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“La folie guerrière est un don des Dieux”
Messages : 926
Célébrité : Gal Gadot
Alias : Liv (véritable prénom - Valkyrie)
Métier officiel/officieux : Coach self défense/combat

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 1
“La folie guerrière est un don des Dieux”
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Sam 19 Mai - 11:06

Fantômes du passé × feat Diana Hornet
Immobile sur mon lit je scrutais la fenêtre… Cela faisait une bonne demi-heure, voir plus que je patientais dans le noir et il était maintenant temps que je sorte à nouveau. J’avais obtenu plus d’informations concernant ‘‘Death Angel’’ mais seulement via des articles que j’avais pu photocopier à la bibliothèque, personne n’avait voulu me parler. Isa qui ne comprenait pas pourquoi je passais autant de temps dans ce lieu m’avait dit que je perdrais moins de temps en m’achetant un ordinateur et en utilisant le wifi du bar. L’idée était bonne mais j’avais toujours aussi peu de confiance en la technologie des hommes. J’avais pourtant fait mine de réfléchir… J’eus un léger sourire en pensant à tout ça ! Je savais que je devrais faire des efforts et au moins acheter une télé, histoire de meubler cet appartement, de ne pas générer trop de questions. Puis je haussais les épaules ! Personne ne venait jamais à l’exception faite de Jean et Isa.
Bref, il était temps. J’enfilais des bottes sans talon aussi noires que mon pantalon et mon pull l’étaient. Je récupérais ensuite mon tour du cou qui me servirait à dissimuler une bonne partie de mon visage si le besoin s’en faisait sentir, puis je sortais par la fenêtre avant d’enfiler ma veste. Je parcourais quelques pâtés d’immeubles par les toits avant de redescendre dans la rue. Ma destination je la connaissais par cœur… J’avais d’ailleurs l’impression de me rendre sur mon lieu de travail. C’est d’ailleurs pourquoi je fulminais de nouveau en rabattant la capuche de ma veste sur mon visage… Elle était si près et je n’avais pas su m’en rendre compte !

Coal District
Voilà plusieurs minutes que j’étais de nouveau perchée sur les toits lorsque j’entendis des cris… Immédiatement je filais dans cette direction ! La première chose que je vis depuis mon perchoir fut une femme âgée qui fuyait… Sans descendre je partais dans le sens opposé de celle-ci et je me figeais en voyant la scène. La ruelle dans laquelle les deux jeunes gens et Death Angel se trouvaient n’était pas très bien éclairée mais mes doutes commençaient à laisser place à des certitudes. La tenue… l’armure qu’elle portait ! Non… ça ne pouvait pas être une copie !
Je fronçais cependant les sourcils lorsque la guerrière se mit à suivre les délinquants en marchant. Une Valkyrie aurait pu les rattraper en en rien de temps. De toit en toit je continuais ma filature jusqu’à ne plus tenir… après la fuite d’un couple en voyant la femme armée d’un glaive je sautais du toit.

Je ne m’écrasais pas comme l’aurait fait une simple mortelle ; non, j’atterrissais face à Death Angel en faisait légèrement craquer les petits pavés sur lesquels je me réceptionnais. Sans plus attendre je dévoilais mon visage même si cela pouvait représenter un risque… seule la guerrière pouvait le voir tout comme elle pourrait remarquer le diadème que je portais et qui m’avait été offert par l’une de mes sœurs les plus proches.
Mon regard détailla l’armure, le glaive, la cape blanche et à chaque détail j’avais l’impression que l’air venait à me manquer. Je ne rêvais pas… Je n’étais pas la seule à avoir survécue.



- Je savais que je ne pouvais pas être la seule… dis-je en fixant le visage masqué.




***************

Il me reste 08 Points de Baston avant de tourner de l’œil.
J’ai encore 01 Bonus de Marave à cramer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

“Continuer à exister c'est agir.”
The future is open... Trust in the gods... Live for each moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Sam 19 Mai - 16:01

Tellement absorbée par mon petit jeu je n'avais pas remarqué un seul instant la silhouette qui nous suivait depuis les toits. Jusqu'au moment où elle tombe littéralement du ciel pour atterrir devant moi. Je me mets immédiatement en garde. Un autre candidat au massacre ? Aucun problème, je suis prête à l'écharper. Mais alors que l'inconnue se redresse et que je peux enfin distinguer son visage je manque de défaillir. Un bref instant le temps se fige. Mon cœur ne bat plus, je ne respire plus, plus rien ne bouge. Les bâtiments qui nous encerclent, les pavés, tout disparaît mis à part la personne qui se tient devant moi. Et soudain, comme pour rattraper son retard le temps reprend ses droits et tout semble se dérouler d'un seul coup. Je lâche mon glaive, ma respiration reste bloquée et mes jambes manquent de céder, je recule d'un pas pour tenter de restaurer mon équilibre. Je pense d'abord à un spectre, mais elle n'est pas comme d'habitude, elle est vêtue comme une humaine et elle semble bien trop... vivante. Je ne l'ai pas non plus confondue, les traits de son visage et son saut surhumain auraient déjà largement suffit à m'en convaincre mais elle portait en plus ce diadème que j'aurais reconnu entre mille, preuve irréfutable. Jusque-là j'étais persuadée que seul le sang pouvait apaiser ma frénésie, pourtant entendre sa voix balaie toute mes envies de meurtre.

Je jette mon casque à terre pour mieux respirer, protéger mon identité en cet instant semble une idée parfaitement futile. Mon esprit est parfois retors et je dois m'assurer qu'elle est bien réelle. Sans rien dire je tends une main tremblante, lentement, très lentement. Ce n'est que lorsque je sens le contact de sa joue sur le bout de mes doigts que je réalise enfin. Ma gorge s'enserre et laisse difficilement passer les mots. Liv... Un raz-de-marée d'émotions refoulées depuis bientôt sept ans menace alors de m'emporter. Finalement je craque, les barrières que je m'étais construites, cette indifférence dans laquelle je m'étais plongée, tout cela disparait d'un seul coup. N'y tenant plus je me jette en avant pour la prendre dans mes bras. J'ai besoin de m'imprégner de sa présence, sentir son odeur, ancrer son existence dans la réalité. Je croyais que j'étais toute seule ! Des sanglots incontrôlés résonnent dans ma voix et des larmes viennent sillonner mes joues. Elle était là ! Elle respirait, elle vivait ! Pas une fois durant tout ce temps, pas une seule fois je n'avais douté du fait que j'étais la dernière. Je m'étais persuadée que mon peuple s'éteindrait avec moi. A quel point fallait-il être arrogant pour se prétendre dernière de son espèce ? J'aurais dû savoir, tu n'as jamais été dans mes cauchemars. J'aurais dû te chercher... j'aurais dû toutes vous chercher.

Je finis par la libérer de mon étreinte, ce serait quand même con de la tuer par asphyxie moins de cinq minutes après l'avoir retrouvée. Une étincelle d'espoir depuis longtemps éteinte se rallume dans mon cœur. Peut-être y avait-il d'autres survivantes, si nous étions deux, pourquoi pas plus ?

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“La folie guerrière est un don des Dieux”
Messages : 926
Célébrité : Gal Gadot
Alias : Liv (véritable prénom - Valkyrie)
Métier officiel/officieux : Coach self défense/combat

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 1
“La folie guerrière est un don des Dieux”
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 20 Mai - 0:00

Fantômes du passé × feat Diana Hornet
N’importe quelle Valkyrie était dangereuse… mais cela était davantage le cas lors des traques ! L’objectif final était toujours la mort et rien ni personne ne devait s’interposer. Pourtant c’était ce que je décidais de faire face à cette surnommée Death Angel. Le pire c’était que je n’étais pas certaine à cent pour cent qu’elle soit une de mes sœurs. Pourtant je tentais le coup et me lançais… Je me jetais même carrément dans le vide depuis le toit d’un immeuble ! Cela m’éviterait peut-être de recevoir un coup de glaive alors que je n’étais moi-même armée que d’une simple dague dissimulée dans ma botte. Mon corps se tendait immédiatement en voyant la guerrière se mettre en garde mais je ne perdais pas mes moyens. Sa tenue me motiva à m’adresser à elle avant d’attendre de longues secondes… minutes peut-être.
Je ne bougeais pas d’un millimètre lorsque le glaive percuta le sol et que l’inconnue reculait. M’étais-je trompée ? Ce n’était peut-être d’une de ces cinglées évadées d’un laboratoire. Je n’avais pas pensé à cette option avant. J’allais moi-même reculer lorsque le masque qui dissimulait le visage fut ôté. De surprise je plaquais ma main contre ma bouche ! J’avais espérer qu’il s’agissait bien d’une Valkyrie mais jamais je n’aurais osé imaginer pouvoir la retrouver elle. Son visage rappela des souvenirs du passé à mon esprit… Nos entraînements, nos discussions, le jour où elle m’avait donné le diadème que je portais en cet instant.
« Kára ! » Elle faisait partie de celles dont j’avais hurlé le prénom en errant au milieu des corps et maintenant elle était là.

Je frissonnais lorsque sa main frôla ma joue ; je ne rêvais pas et mieux encore, je n’hallucinais pas. Mon esprit en fut certain au moment même où elle prononça mon prénom, le vrai ! C’est à cet instant que des larmes se mirent à rouler sur mes joues et que j’étreignais à mon tour ma sœur retrouvée. J’avais tellement peur de me réveiller et de constater que tout ce qui se passait était faux mais sa voix était bien réelle.



- J’ai toujours refusé de croire ça !


Même Jean m’avait prise pour une folle mais j’avais eu raison de garder espoir. Il avait eu tort ! Je n’étais pas la dernière et peut-être que d’autres avaient survécues aussi. Je ne comprenais pas tout lorsqu’elle me parla de ses cauchemars mais je ne cherchais pas à comprendre. Pour le moment j’appréciais son contact, sa présence.
Ce fut une sirène qui me ramena à la réalité au moment où elle me libérait de son étreinte. Avec rapidité je récupérais le glaive et le masque.



- On ne peut pas rester là, dis-je en lui prenant la main. L’endroit où je travaille est à une ruelle d’ici, on devrait y aller.


Rester à découvert était trop dangereux. Les patrouilles n’étaient pas fréquentes mais avec l’agression de la vieille et si le couple avait appelé les flics ces derniers risquaient de se pointer. Et il était hors de question que je perde Kára alors que je venais de la retrouver. Bien entendu, je ne la forçais pas à me suivre, je l’attendais ! Elle avait peut-être une planque plus près que la salle de sport.


***************

Il me reste 08 Points de Baston avant de tourner de l’œil.
J’ai encore 01 Bonus de Marave à cramer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

“Continuer à exister c'est agir.”
The future is open... Trust in the gods... Live for each moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 20 Mai - 14:17

Qu'il était doux d'entendre prononcer son nom. J'avais presque fini par en oublier les intonations depuis le temps. J'ai un millier de choses à lui demander, je ne sais même pas par où commencer. Soudain comme un cheveux sur la soupe une sirène de police résonne au loin. Ils avaient le don de casser l'ambiance ceux-là. Il nous fallait un endroit plus tranquille pour discuter. Il y avait bien mon appartement mais il était relativement loin et surtout je n'assumerai pas de lui montrer le bordel ambiant qui y règne. Finalement c'est elle qui propose une solution. Elle travaille à Coal District ? J'espère que ce n'est pas dans un de ces bars qui proposent des services douteux ! Parfait, je te suis. Je la laisse me prendre par la main et me guider à travers les ruelles. Les pas de notre course nocturne qui résonnent sur les pavés ramènent à ma mémoire le souvenir de deux toute petites gamines qui déambulaient de nuit dans le Temple pour échapper à l'autorité de leurs aînées. Je secoue la tête pour chasser cette idée. Le Temple ne suintait pas la pauvreté et la misère et nos aînées n'essayaient pas de nous tirer dessus quand elles nous voyaient.

Liv n'avait pas exagéré, on a à peine parcouru une ruelle avant d'arriver à destination. Je reconnais la bâtisse pour être plusieurs fois passée devant. Quand je pense que pendant tout ce temps elle avait été si proche et que je ne m'étais douté de rien ! Elle nous fait finalement entrer à l'intérieur de son sanctuaire. Une fois dedans je laisse traîner mes doigts sur les murs et je parcours les lieux du regard avec un sourire. Former une nouvelle génération de guerrières, c'est à ça que tu travaille ? Pourquoi ça ne m'étonne pas de toi ? C'est une honorable vocation. La plupart des humaines sont pleines de ressources cachées mais ne les exploitent pas, préférant se vautrer dans leur faiblesse. Je n'imaginais personne de meilleur que Liv pour les aider à libérer leur force intérieure. Maintenant qu'on est enfin tranquille, je me tourne vers elle pour mieux la contempler. Elle a vieilli, son regard est plus sombre et elle s'habille comme une humaine, pourtant elle ne semble pas avoir tant changé. C'est toujours Liv, avec son aura si singulière. Je pose mes doigts sur le diadième qui ceint toujours son front. Tu l'as gardé... Je suis heureuse qu'elle l'ait toujours, il s'agit probablement de ma plus belle création. J'avais voulu lui offrir un présent digne des fils d'Ivaldi, alors j'avais passé des mois sur sa conception jusqu'à atteindre la perfection.

Je cligne des yeux pour revenir au moment présent. Je sens que cette nuit je n'en ai pas fini avec les souvenirs nostalgiques. Mais pour une fois aucune amertume, aucune peine ne vient assombrir ces fragments du passé. Il y a des vêtements que je pourrais utiliser ici ? Je préfère pas me balader en armure plus que nécessaire.

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“La folie guerrière est un don des Dieux”
Messages : 926
Célébrité : Gal Gadot
Alias : Liv (véritable prénom - Valkyrie)
Métier officiel/officieux : Coach self défense/combat

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 1
“La folie guerrière est un don des Dieux”
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Lun 21 Mai - 11:59

Fantômes du passé × feat Diana Hornet
Lorsque Kára mit fin à notre étreinte je n’eus de cesse de la regarder comme si elle allait disparaître. Pourtant elle était bien là ! Elle n’était pas une illusion, ce n’était pas non plus mon esprit qui me jouait à nouveau des tours. Car combien de fois m’étais-je élancée à la suite d’une de mes sœurs dans la foule pour ensuite me rendre compte que je m’étais trompée ? De trop nombreuses fois pour qu’elle puisse être comptées mais cette fois-ci c’était différent ! Cette pensée me remit les larmes aux yeux mais des larmes de joie, de soulagement. Cependant une sirène me ramena à la réalité et j’annonçais à ma sœur que nous devions nous mettre à l’abri.
C’est main dans la main que j’entrainais Kára en direction de ma salle de sport. Nous serions bien là bas ! Mais en attendant, notre course folle me donna le sourire. Elle me rappelait un passé qui n’était plus aussi douloureux que lorsque je me trouvais seule. A la rapidité où nous allions il ne nous fallut que quelques minutes pour arriver à destination. Le tintement de la clochette se fit entendre et me rappela encore plus celle du Grand Temple maintenant que j’étais en présence de Kára.



- Voilà où je passe le plus clair de mon temps ! dis-je en verrouillant à nouveau la porte.


J’abaissais ensuite tous les stores avant d’allumer la lumière et uniquement celle se situant au-dessus de l’accueil. Cela serait quasiment invisible depuis la rue ! Ce n’était pas le moment de se faire remarquer. Je reportais ensuite mon attention sur la jeune femme qui observait et visitait en quelques sortes les lieux. Tout un tas de questions me vint alors à l’esprit. Depuis combien de temps était-elle à Europolis ? Que faisait-elle comme job ? Et je me demandais aussi ce qui la poussait à parcourir les rues en tenue de Valkyrie. Faisait-elle ce que Christopher m’avait incité à faire ? Débarrassait-elle la ville des truands ? Je n’en savais rien mais je ne l’interrogeais pas.
Je souriais lorsqu’elle reprenait la parole.



- Tu as parfaitement raison ! C’est d’ailleurs pour cela que je n’enseigne qu’aux femmes, à une exception près, répondis-je. La plupart des jeunes femmes qui viennent ici veulent seulement apprendre à se défendre mais j’arrive toujours à leur apprendre quelques techniques offensives. Après tout la meilleure défense c’est l’attaque, ajoutais-je en souriant.


J’allais lui demandé ce qu’elle faisait mais je gardais le silence en la voyant s’approcher pour frôler mon diadème, son cadeau. Un présent aussi précieux à mes yeux que la dague que m’avait offert notre aînée. Je hochais la tête avant de répondre.


- J’ai pris soin de dissimuler mes affaires mais j’aie été incapable de ne pas avoir avec moi le diadème que tu m’avais offert ainsi que ma dague, déclarais-je en sortant cette dernière de ma botte avec un sourire.


Tout comme le diadème, mon arme était magnifique et ne pouvait être confondue avec une lame humaine. Ces deux objets me donnaient la force de continuer mes recherches et enfin cela était payant. Je souriais de nouveau, rêveuse. J’avais l’impression qu’un poids invisible s’était envolé de ma poitrine ! Puis je réalisais que Kára avait raison. Sa tenue n’était pas discrète. Je lui attrapais à nouveau la main et la conduisais dans mon bureau avant d’ouvrir un petit placard. Il contenait quelques vêtements tels que des pantalons ou survêtements, t-shirts et pulls.


- Je t’en pris, sers-toi ! déclarais-je en m’asseyant sur le bureau. Tu fais quoi comme métier toi ? demandais-je curieuse.



***************

Il me reste 08 Points de Baston avant de tourner de l’œil.
J’ai encore 01 Bonus de Marave à cramer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

“Continuer à exister c'est agir.”
The future is open... Trust in the gods... Live for each moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Mar 22 Mai - 1:58

Quand elle sort sa dague je hoche la tête avec un sourire peiné. C'est bien de garder des souvenirs. Il ne me reste que mon armure et ma lame, c'est tout ce que j'avais sur moi quand... Je n'arrive pas à finir ma phrase. Je n'ai pas besoin d'en dire plus de toute façon.

Liv me reprend par la main – je ne me lasse pas de ce contact – pour me guider dans une autre pièce.Très bien ça fera l'affaire. Tu peux m'aider avec mon armure ? Je réfléchi à sa question tandis qu'elle m'aide à me débarrasser de mon armure. Dois-je vraiment tout expliquer ? Mais évidemment enfin ! Comment pouvais-je hésiter ne serait-ce qu'une seconde ? Si je ne me confiais plus auprès de Liv alors auprès de qui le pourrais-je ? Je... n'arpente pas un chemin aussi honorable que le tiens. Officiellement je tiens une bijouterie dans laquelle je vends quelques unes de mes créations. A côté de ça je tiens une autre boutique dans laquelle j'achète et je vend toute sorte d'objets, notamment des armes, à des gens... particuliers. J'ai dû emprunter de l'argent à une pourriture de la pire espèce pour monter ces affaires, beaucoup, beaucoup d'argent. Ca me rappelle que l'échéance de mon prochain paiement pour Becker approche dangereusement et que je n'ai toujours pas la somme, encore un nouveau problème. Enfin libérée de mon armure je me retrouve en sous-vêtements. Je m'étire pour dénouer mes muscles puis je vais fouiller dans le placard qu'elle m'a indiqué plus tôt jusqu'à choisir un pantalon noir et un t-shirt bleu à peu près à ma taille. Alors pour le rembourser il arrive que j'accepte de supprimer des gens pour de l'argent. Je n'ai jamais eu honte de ce que j'avais dû faire, mais je n'en étais pas fière pour autant. Seulement des gens qui méritent la mort bien sûr. ajoutai-je précipitamment. Mais tout ça ne me sert pas juste à gagner ma vie. Grâce à ça je rencontre des gens, j'entends des choses. C'est long et fastidieux mais je me rapproche des responsables du Ragnarök. Je finirai bientôt par les retrouver, surtout maintenant que tu es là. Qu'elle puisse ne pas être intéressée par ma croisade ne me traverse même pas l'esprit tant le contraire me semble aller de soit. Mais il y a d'autres choses, plus anodines, dont je veux parler avant ça.

J'ai fini de me changer tout en parlant, je me sens plus légère d'un coup.  Mais parle moi un peu de toi ! Comment tu te fais appeler maintenant ? T'es en ville depuis longtemps ? T'arrives à te faire à la vie humaine ? Moi il y a un tas de choses que je pige toujours pas, surtout avec tous leurs engins super compliqués ! Oh et t'as sous-entendu que t'avais un élève mâle tout à l'heure ? C'est ton partenaire ? Et... Je m'interrompt quand je me rend compte que je suis peut-être en train de la noyer dans un déluge de questions. Je lui lance un sourire penaud. Désolée je m'emballe un peu, j'ai plus tellement l'habitude de converser. Je pointe de la tête l'équipement qui git en tas à mes pieds. Sinon t'aurais un sac dans lequel je pourrais mettre mes affaires ?

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“La folie guerrière est un don des Dieux”
Messages : 926
Célébrité : Gal Gadot
Alias : Liv (véritable prénom - Valkyrie)
Métier officiel/officieux : Coach self défense/combat

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 1
“La folie guerrière est un don des Dieux”
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 27 Mai - 20:52

Fantômes du passé × feat Diana Hornet
Je rangeais ma dague à sa place habituelle tandis que ma sœur s’adressait de nouveau à moi. Je n’avais que très peu d’objets ayant appartenu à mon ancienne vie. Tout comme Kára je possédais toujours mon armure et en plus de ça ma dague et le diadème que je portais.
Mon regard se posa sur la guerrière lorsqu’elle ne finissait pas sa phrase. Elle n’en avait pas besoin… les mots étaient inutiles pour que je la comprenne. Cela n’était pas uniquement dû au drame que nous avions vécu car même en étant enfants notre complicité faisait que nous arrivions à nous comprendre sans avoir besoin de nous parler.

J’esquissais un léger sourire une fois dans mon bureau. J’étais habituée aux vêtements que portaient les simples humaines mais en cet instant j’avais du mal à imaginer Kára en porter. J’imagine que le résultat me serait étrange comme cela devait l’être pour elle de me voir ainsi vêtue. Je sortais de ma rêverie lorsqu’elle me demanda de l’aide pour ôter son armure. Sans aucune hésitation je m’attelais à cette tâche.
Il n’ya avait jamais eu aucune pudeur entre mes sœurs et moi, nous étions élevées ainsi. Certaines devenaient même intimes chose de je comprenais parfaitement maintenant que j’avais découvert les plaisirs de la chair. Si je me demandais si j’apprécierais ce genre de relation avec une femme dans un premier temps mon esprit vagabonda ensuite du côté de Jean. Très brièvement car Kára reprit la parole pour m’expliquer ce qu’elle faisait à présent de sa vie…

Je n’étais pas choquée par ses propos car je l’avais retrouvée après avoir étudié les articles concernant ‘Death Angel’ qui n’était autre qu’elle. Contrairement à moi j’apprenais qu’elle avait emprunté de l’argent… N’était-ce pas mieux que de l’avoir volé à un mort ? Personne que j’avais moi-même tué pour être certaine que ce faussaire ne parlerait jamais ! Il est vrai que ce n’était pas un type bien mais il ne m’avait jamais menacé… pourtant je l’avais tué.
Je fronçais les sourcils tandis qu’elle s’habillait en m’expliquant qu’elle tuait parfois des gens pour pouvoir rembourser la personne qui lui avait prêté de l’argent. Mais combien lui devait-elle ? Heureusement, elle ne s’en prenait qu’à des personnes le méritant. En somme elle suivait les traces de Vampyr sauf qu’elle faisait ça pour le fric… et peut-être que lui-même avait ce but. Mais je n’y réfléchissais pas plus longtemps… Un poids semblait avoir fait son apparition sur ma poitrine. Les responsables du Ragnarök… recherchait-elle les Fantômes ou celles et ceux qui leur avaient donné les ordres ? Les deux bien sûr…



- Les responsables du Ragnarök, répétais-je pensive. En as-tu déjà retrouvé ? demandais-je en la fixant sans pouvoir m’empêcher de penser à Jean et à la promesse que je lui avais faite. Je me taisais. Pour ma part je n’ai eu de cesse de chercher nos sœurs et les reliques ayant appartenues à notre peuple. Je reste certaine que les Pierres d’Âmes n’ont pas été totalement détruites, déclarais-je sans l’ombre d’un doute.


Je restais intimement convaincue que malgré la puissance de l’arme utilisée par les hommes les Pierres n’avaient pas pu être détruites. Elles renfermaient nos Dieux ! Mais je n’y pensais pas plus longtemps et observais Kára en tenue d’humaine… Elle était belle. Je lui souriais et glissais une de ses mèches de cheveux derrière son oreille avant de répondre à toutes les questions qu’elle me posait et dont une me fit culpabiliser car elle me fit penser à Jean.


- Bradbury Lily, dis-je en souriant puisque ce prénom était le surnom qui m’était donné chez nous. Et toi ? … Sinon je suis ici depuis cinq ans mais niveau adaptation ce n’est pas ça. Mon appartement est vide de toute technologie à l’exception d’un frigo et de plaque de cuisson. J’ai aussi un téléphone parce que j’en ai besoin pour mon travail. Les passions, la nourriture et les habitudes des hommes me dépassent alors je ne sors pas, avouais-je. Amusée, je récupérais un sac de sac en haut du placard après être passée près de Kára et je lui donnais pour qu’elle y range son armure. Concernant l’élève dont je t’ai parlé il n’est pas mon partenaire mais… je me taisais… il connait mon secret !


Ce n’était pas ce que je voulais dire. Mais j’étais incapable de lui dire que le seul partenaire que j’avais eu était un ancien ennemi. Et j’avais des doutes sur le fait qu’il soit un ‘ancien’ ennemi ! Que ferait-il s’il apprenait qu’une autre Valkyrie était en vie avec pour objectif de les tuer lui et les autres Fantômes ? Je n’en savais rien.


- Enfin, il me pense folle car il reste persuadé que je dois être un des ces monstres. Tu sais ? Ceux dont on a découvert l’existence dans les journaux. Des humains qui auraient mutés suite à des expériences. Je me taisais avant d’ajouter. Mais il n’est pas dangereux ! Il a promis de garder mon secret, quel qu’il soit. Il a même dit que je pourrais utiliser mes compétences pour l’aider… enfin, pour aider la police à débarrasser les rues des criminels. Il est lieutenant ! terminais-je par annoncer à Kára en la fixant.

***************

Il me reste 08 Points de Baston avant de tourner de l’œil.
J’ai encore 01 Bonus de Marave à cramer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

“Continuer à exister c'est agir.”
The future is open... Trust in the gods... Live for each moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Jeu 14 Juin - 19:00

Elle a un air étrange quand elle me demande où j'en suis de mes recherches sur les responsables du Ragnarök, je mets ça sur le compte de son envie de vengeance. Je ne peux pas vraiment la blâmer, moi-même je me sens toujours bizarre quand j'y repense. Pour l'instant je n'ai trouvé que des sous-fifres, des personnes qui ne savaient pas grand choses. Mais j'ai réussis à leur soutirer le nom de notre ennemi : les Fantômes. Ce sont eux qui nous ont massacrées et qui s'en sont pris à nos dieux. Je ne les ai pas encore trouvés mais j'ai des pistes sérieuses. Il est encore trop tôt pour rentrer dans les détails mais si tout se passait comme je le souhaite je leur mettrais bientôt la main dessus. Je souris quand elle évoque les Pierres d'Âmes, ravie qu'on pense la même chose. Tu as raison, comment pourrait-on tuer un immortel ? Je pense qu'ils nous ont abandonnées après que nous aillons failli à notre tâche. Je crois qu'ils reviendront quand nous auront corrigé nos erreurs, quand nous aurons vengé les notres. C'est pour ça que je veux trouver ces Fantômes : je ferais tout pour ramener nos dieux.

En temps normal cette idée de vengeance restait toujours dans un coin de mon esprit et ne quittait jamais complètement mes pensées. Mais la présence de Liv, son sourire, ses contacts intimistes, l'éclat dans ses yeux, tout cela apaise mon âme comme jamais ces sept dernières années. Je l'écoute répondre à mes question en savourant le son de sa voix. J'en aurais presque l'impression que toutes ces années n'avait été qu'un vague cauchemar et que tout était redevenu comme avant. Je n'avais pas réalisé à quel point la solitude m'avait pesée pendant tout ce temps. J'ai eu beau côtoyer des humains, jamais aucun d'entre eux n'aurait pu combler le vide de mon coeur comme ma soeur était en train de le faire. J'en viens à me demander comment j'avais pu supporter de me croire la dernière survivante aussi longtemps. "Lily" ? Au moins tu n'es pas trop dépaysée ! On m'appelle Diana Hornet maintenant. J'ai fini par me faire à certaines habitudes humaines, j'aime particulièrement leur manière de festoyer, il faudra que je te fasse découvrir certains coins à l'occasion !

Je me saisis du sac qu'elle me tend et j'entreprends d'y ranger mon attirail. Je manque d'avoir un arrêt cardiaque en entendant sa dernière annonce. Je la regarde avec des yeux écarquillés. Quoi ? Tu as révélé ta vraie nature à un flic ? Tu es certaine qu'il n'est pas dangereux ? Comment il s'appelle ? Je ne peux m'empêcher de laisser transparaitre une pointe de désapprobation dans ma voix. Dans la liste des gens qui ne doivent surtout pas s'intéresser à nous il semble évident que les policiers sont en tête de liste. Mais je regrette aussitôt ma réaction, je viens tout juste de la retrouver, je ne veux pas lui faire de reproche. Je pose une main sur son épaule et lui adresse un sourire contrit. Pardonne moi. Je suis sûre que tu avais tes raisons, je ne te remets pas en cause. C'est juste que je reste assez méfiante à l'égard des humains, ils sont imprévisibles. Il faudra quand même que j'enquête sur cet homme, juste au cas où.

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“La folie guerrière est un don des Dieux”
Messages : 926
Célébrité : Gal Gadot
Alias : Liv (véritable prénom - Valkyrie)
Métier officiel/officieux : Coach self défense/combat

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 1
“La folie guerrière est un don des Dieux”
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Ven 15 Juin - 23:41

Fantômes du passé × feat Diana Hornet
Comment cela aurait-il pu en être autrement ? Bien sûr que Kára recherchait ceux qui avaient tués nos sœurs et détruits notre Grand Temple. C’était un comportement logique que je n’avais pas car l’un des responsables était aussi celui qui m’avait laissé la vie sauve. Je ne pouvais pas le tuer et plus le temps passait plus je me rendais compte que cela n’avait rien à voir avec ma promesse ! Dans un tel cas je n’en aurais rien eu à faire qu’il meure de la main de quelqu’un d’autre. Mais non ! Je craignais pour sa vie.
Voilà pourquoi j’écoutais ma sœur avec la plus grande attention afin de savoir si elle avait des pistes. Je pensais que ce n’était pas le cas jusqu’à ce qu’elle ne prononce le nom du groupe de Jean : Les Fantômes. Je fronçais les sourcils en l’entendant ensuite me dire qu’elle avait des pistes sérieuses. Cette mimique que je venais de faire et qui pourrait être bizarre j’allais pouvoir lui donner un sens.



- Les Fantômes !? répétais-je. Rien à voir avec la légende humaine de ces êtres portant le même nom ? On parle bien de guerriers ? Puis je marquais une pause avant de reprendre réellement intéressée. Des pistes sérieuses dis-tu ? Mais quelles sont-elles ? Tu sais où les trouver ? Ils sont nombreux ?


J’espérais que ces pistes étaient fausses et je ne le saurais que lorsqu’elle m’aurait dit ce dont il s’agissait. En attendant je lui parlais de mes propres buts, en dehors de ma recherche de Jean bien entendu. Je ne mentais ni pour nos sœurs et encore moins pour les Pierres d’Âmes ! Il était impossible qu’elles aient été totalement détruites puisqu’elles renfermaient des êtres, certes endormis, mais immortels.
Je souriais, ravie de constater que Kára pensait comme moi jusqu’à ce qu’elle aille plus loin dans son explication concernant la disparition interminable de nos Dieux. Je me rendais compte que je n’avais jamais envisagé cette hypothèse et même si je n’en laissais rien paraître elle me faisait peur.



- Il faudrait donc tuer tous ces Fantômes ! Et lorsque cela serait fait nos Dieux nous pardonneraient notre défaillance et seraient à nouveau près de nous ? demandais-je rêveuse. Nous pourrions à nouveau bâtir le Grand Temple et retrouver d’autres sœurs ?


Cette idée qui allait à l’encontre de ma promesse me mettait les larmes aux yeux tant elle semblait merveilleuse. « Tout pourrait redevenir comme avant » Les yeux dans le vague j’avais murmuré ses paroles le sourire aux lèvres. Puis mon attention se reporta sur Kára ce qui donnait encore plus de sens à ma rêverie précédente ! J’en venais même à me demander si ma sœur était bien réelle et je m’en assurais en passant une mèche de cheveux derrière son oreille.
Amusée, je haussais les épaules lorsqu’elle répéta mon surnom d’antan qui était devenue mon prénom d’aujourd’hui avant de me donner sa nouvelle identité.



- C’est joli… mais je préfère Kára, déclarais-je en la regardant droit dans les yeux. Tu dis que tu aime leur nourriture ? Je t’avouerai que je ne mange que des viandes et poissons grillés accompagnés des légumes et fruits de saison. Je n’ose pas goûter les aliments dont je ne sais rien.


Puis je passais aux aveux concernant le lieutenant Hart et sa découverte de mon secret. La réaction de Kára ne se fit pas attendre et je me mordillais la lèvre en détournant le regard. Si elle réagissait ainsi pour Christopher elle me tuerait en apprenant pour Jean.


- Non ! Je t’assure qu’il n’est pas dangereux… lui confirmais-je. Christopher est très gentil et il n’a jamais eu le moindre geste déplacé. Il est adorable ! J’t’assure. Je plongeais mon regard dans celui de ma sœur lorsqu’elle posa sa main sur mon épaule. Tu n’as rien à te faire pardonner Kára… Je comprends ta réaction. Je… Puis sans le moindre avertissement je la serrais dans mes bras. Tu m’as tellement manqué… J’ai peur d’être en train de rêver, murmurais-je.


***************

Il me reste 08 Points de Baston avant de tourner de l’œil.
J’ai encore 01 Bonus de Marave à cramer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

“Continuer à exister c'est agir.”
The future is open... Trust in the gods... Live for each moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Lun 18 Juin - 14:02

Je pense qu'ils s'inspirent de leurs mythes, mais non, ce sont de simples humains. Des guerriers au coeur putréfié qui ont passé leur vie à commettre des actes abominables. Ils ne se sont pas contenté de notre peuple. A la voir si intéressée je me dis que je n'aurais peut-être pas dû évoquer mes pistes si tôt, je ne veux pas lui donner de faux espoirs s'il s'avère que ça ne mène à rien. Je ne sais pas combien ils sont, en fait je n'ai que peu d'informations concrètes sur eux pour l'instant. Mais il y a deux personnes que je soupçonne d'être étroitement liées aux Fantômes : un chef d'entreprise que je suis sûre d'avoir affronté "ce jour-là" et... le type à qui je dois de l'argent. Quand j'en apprendrais plus tu seras la première à le savoir. J'aurais aimé pouvoir lui donner plus mais c'est tout ce que j'ai pour le moment.

Je contemple ses traits tirés par l'émotion tandis qu'elle réfléchi à ce qu'impliquent mes suppositions sur le sort des dieux. Avant ce soir je n'étais pas aussi optimiste qu'elle sur le sujet, j'avais prévu de mourir en terrassant nos ennemis pour libérer nos dieux. Mais tout est différent maintenant, une myriade de nouvelles perspectives s'offrent à moi. Oui, on peut tout arranger. Nous sommes les gardiennes des dieux, quand nous aurons accompli notre devoir et châtié leurs ennemis jurés ils nous pardonneront nos échecs, alors tout deviendra possible. Nous pourrions retrouver nos sœurs qui auraient survécu, en engendrer de nouvelles et tout reconstruire. Est-ce de l'espoir que j'entends dans ma voix ? Je pensais ne plus être capable d'en ressentir. Envisager un avenir qui n'implique pas sang et mort a quelque chose d'assez grisant.

Je lui souris alors que la conversation dévie sur des sujets plus légers. Ca fait du bien d'entendre mon nom prononcé à nouveau, j'avais fini par le voir comme un simple vestige du passé. Mon sourire s'élargit quand elle évoque la question de l'alimentation. Je n'aime pas leur nourriture, je L'ADORE ! Je te le concède il vaut mieux ne pas trop se poser de questions sur ce qu'ils mettent dedans, mais ils ont un don pour créer des plats hautement addictifs. Je me nourris presque exclusivement de ces disques de pâte dans lesquels ils fourrent tout et n'importe quoi qu'ils appellent pizza et de leurs pâtisseries ultra sucrées. Si j'en avais les moyens j'en mangerai en permanence !

Je n'aurais pas dû réagir comme ça quand elle m'a parlé de ce Christopher, j'ai toujours été nulle pour ménager les gens. Mais même si elle m'assure qu'il est digne de confiance une partie de moi continue de s'inquiéter. Si j'avais bien appris une chose sur les humains ces dernières années, c'est que même le plus honorable et le mieux intentionné d'entre eux pouvait changer son allégeance à tout moment. Ils ne comprennent pas le concept de loyauté parfaite et absolue. Mais toutes ces pensées sont balayées comme une feuille morte lorsqu'elle me prend brutalement dans ses bras. Pour la deuxième fois ce soir là les larmes me montent au yeux alors que je lui rends son étreinte et que la culpabilité viens me ronger le cœur. Depuis tout ce temps elle avait été si proche de moi, si ça se trouve je l'avais même croisée dans la rue. J'avais été si occupée à me complaire dans ma peine et ma solitude que je n'avais rien vu, rien senti. Oh Liv... ma Liv... Je suis tellement désolée de t'avoir crue partie. Je suis avec toi maintenant et je ne te laisserais plus jamais. Je mourrais avant de que ça n'arrive encore.

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“La folie guerrière est un don des Dieux”
Messages : 926
Célébrité : Gal Gadot
Alias : Liv (véritable prénom - Valkyrie)
Métier officiel/officieux : Coach self défense/combat

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 1
“La folie guerrière est un don des Dieux”
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Mer 20 Juin - 23:36

Fantômes du passé × feat Diana Hornet
J’écoutais les paroles de Kára concernant les Fantômes avec la plus grande attention et je savais que j’aurais pu penser comme elle, les détester comme elle le faisait ; mais je n’y arrivais pas ! Du moins j’étais incapable de le faire pour Jean et ses anciens soldats qui tentaient de sauver un enfant. Cependant, je ne pouvais m’empêcher de froncer les sourcils quand ma sœur ragea contre le fait qu’ils n’avaient pas seulement détruit notre peuple. Jean était-il aussi responsable de la mort des amis de Fran et aussi de ceux de Shawn ? Je n’avais jamais voulu lui poser la question mais je savais que je le ferais un jour ou l’autre. Je voulais connaître la réponse même si elle risquait d’être horrible à accepter.


- Tu veux dire que… que ces Fantômes qui ont détruit notre Temple et tués nos sœurs sont aussi les responsables des massacres des Amazones et des Atlantes ? demandais-je en plongeant mon regard triste dans celui de Kára.


J’écoutais ensuite ma sœur me dire quelles étaient ses pistes et je m’inquiétais à nouveau pour Jean et pour les autres que j’avais juré de ne jamais attaquer. Je devais donc garder le silence et cacher à Kára le fait que je savais qui étaient certains d’entre eux et où ils se trouvaient. Puis je fus très vite amené à me demander qui était l’homme qui lui prêtait de l’argent ! Cela ne me disait rien parmi les proches de Jean et je ne pensais pas en avoir loupé un seul Fantôme lorsque je le filais. Bien entendu je ne pouvais pas formuler ma question de cette façon sans être découverte.
Je devenais alors pensive… et me concentrais sur cet homme.



- L’homme qui t’as prêté de l’argent est peut-être un des assassins de nos sœurs ? Qu’est-ce qui te fais penser ça ? Je me taisais quelques secondes. Il est donc facile de le rembourser… il suffit de lui ôter la vie !


Ce type n’était pas avec Jean, j’en étais presque persuadée et je ne lui avais rien promis. Il méritait donc la mort et c’était d’autant plus le cas puisqu’il semblait faire pression sur les gens après leur avoir dépanner de l’argent. Il fallait que je sache qui il était ! J’espérais donc que ma sœur m’en dirait plus.
Une fois les souvenirs passés la discussion devint plus légère, plus détendue, pour mon plus grand bonheur. Je parlais à ma sœur en m’adressant à elle grâce à son véritable prénom et cela lui plaisait. Je souriais ensuite lorsqu’elle m’expliquait ce qui lui plaisait le plus dans la nourriture des hommes. Je n’étais pas très sucre mais j’étais curieuse de goûter à ce que ma sœur connaissait déjà !



- J’ai déjà goûté du fromage français et du Rhum aussi… bien que ce ne soit pas un aliment ! dis-je en souriant. Mais j’ai bien aimé. Je serais ravie que tu me fasses découvrir leur nourriture puisque tu t’y connais mieux que moi !


Puis dans un élan des plus naturels et à cause du manque ressenti durant des années, je prenais ma sœur dans mes bras. Je me prouvais ainsi qu’elle était là, bien réelle. J’avais tellement peur que tout cela ne soit qu’un rêve mais non, cela ne semblait pas être le cas.
Une fois notre étreinte terminée je déposais un baiser sur la joue de la brune. Je me mordillais ensuite la lèvre.



- Je préfère te prévenir, je vais partir quelques jours à la fin du mois ! Mais je t’écrirais tous les jours. Tu ne m’en veux pas ?


***************

Il me reste 08 Points de Baston avant de tourner de l’œil.
J’ai encore 01 Bonus de Marave à cramer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

“Continuer à exister c'est agir.”
The future is open... Trust in the gods... Live for each moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La vengeance est une justice sauvage
Messages : 200
Célébrité : Tatiana Maslany
Alias : Death Angel (alias), Kára (vrai nom)
Métier officiel/officieux : Bijoutière (officiel)/Commerçante sur le marché noir (officieux)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
La vengeance est une justice sauvage
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 1 Juil - 18:42

Les Amazones et les Atlantes sont... quoi ? Ce qu'elle vient de me dire me fait l'effet d'un véritable coup de poing. J'avais évoqué les massacres qu'ils avaient perpétré contre leur propre espèce, je ne savais rien de la situation des Amazones.  J'ai passé ces dernières années complètement isolée et retranchée sur moi-même, je n'ai eu aucun contact avec quoi que ce soit d'autre que des humains. Cette nouvelle me cause une peine sincère et profonde. Peine qui se mue en colère. Colère dirigée conte les humains. Comme toujours c'était eux les responsables, eux qui causaient la souffrance. N'existe-t-il plus rien de sacré en ce monde ? Mais jusqu'où iront les humains pour épancher leur soif de destruction ? Je ne sais pas si les Fantômes sont bel et bien les responsables, mais qui qu'ils soient ils devront payer également. Même si je dois passer les cent prochaines années à me battre, quiconque aura fait du mal à mon peuple ou nos cousines finira par en répondre devant moi.

Je secoue la tête avec un sourire amusé quand elle me propose de tuer Ethan Becker. Crois moi ce n'est pas l'envie qui m'en manque. Mais je ne peux pas le tuer tant que je n'ai pas honoré ma dette. Si je l'avais su avant, jamais je ne lui aurais demandé de l'argent. Cette obsession pour l'honneur que m'avait légué mon aînée pouvait parfois se montrer bien handicapante. Paradoxalement ce n'est qu'après le Ragnarök que j'ai commencé à me soucier de ces valeurs qu'elle avait désespérément tenté de m'inculquer durant toute mon enfance. Ca m'étonnerait qu'il soit un Fantôme lui-même mais je sais qu'il a un passé militaire et il se pourrait qu'il ait eu des liens – voire qu'il en ait toujours – avec certains d'entre eux. Il suffirait que je trouve une seule de ces pourritures pour remonter jusqu'aux autres. J'ai pensé à le torturer, mais ça a rarement été productif sur mes autres "pistes". A la place j'essaie plutôt de gagner sa confiance pour me servir de lui.

Je suis loin de me plaindre quand la conversation dévie sur des sujets plus anodins. Il n'y a jamais de mauvais moment pour parler de nourriture ! Je grimace quand elle me parle de fromage. Beuah ! Ce lait moisi qu'ils aiment tant ? Bon, au moins tu as aimé le rhum, ils font pleins d'excellents cocktails à base de cet alcool, et des gâteaux aussi !

Je frissonne quand elle pose ses lèvres sur ma joue. Liv est délicieusement réelle, bien plus que les spectres de mes autres sœurs qui me tiennent habituellement compagnie. Ils ne me quittent jamais complètement en temps normal, à tel point que parfois j'ai du mal à discerner le rêve de la réalité, les vivants des morts. Pourtant en cet instant mon esprit est plus clair que jamais, je ne les sens plus frapper contre mon cœur ni me murmurer leurs volontés. J'ai toujours pensé que je me sentirais vide sans eux, pourtant jamais ces dernières années je ne m'étais sentie aussi entière, comme si je ne revenais à la vie que maintenant. Je lui souris à nouveau – je vais finir par avoir des courbatures aux lèvres à force. Avant de répondre à sa question je prends doucement son visage entre mes mains et pose mon front contre le sien. Ne dis pas de bêtises, quoi que tu fasse je ne pourrais jamais nourrir de rancœur. J'aurais moi aussi beaucoup de choses à faire ces prochains jours. Je vais devoir commencer à mener l'enquête pour retrouver nos autres soeurs perdues. Une nouvelle pointe de remords vient m'étreindre. Combien étaient-elles perdues comme je l'avais été dans ce monde hostile ? Il fallait à tout prix que l'on se rassemble, nous ne sommes jamais plus forte que lorsque nous sommes unies. J'en venais à me rappeler qu'à l'origine nous n'étions pas des créatures solitaires. Où iras-tu ?

_________________

"Ceux qui semblent voués au mal, peut-être étaient-ils élus avant les autres, et la profondeur de leur chute donne la mesure de leur vocation."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fantômes du passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fantômes du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» Les fantômes du passé [PV Eänlys Diansìn]
» Hortense ♣ Fantôme du passé [TERMINE]
» Les fantômes du passé [Terminé]
» Les fantômes du passé... [Pv Sonja - Peter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: