Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Aller en bas 
 [Livre I - Terminé] Give it all you got !
Iwan Laska
Messages : 608
Célébrité : Tom Hardy
Alias : Aleksei Pachkov (réelle identité)
Métier officiel/officieux : Lieutenant dans les forces spéciales de la police / Agent dormant des services secrets russes , ancien capitaine dans les spetsnaz

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 1
MessageSujet: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyJeu 3 Jan - 22:17

La matinée avait été rythmée par une intervention, du moins devait-elle l’être. On leur avait décris une situation à risque où les agents de la patrouille avaient été pris à partie par des armes à feu. Cependant, à leur arrivée sur place, leurs collègues avaient réussis à gérer la situation sans qu’ils aient besoin de leur concours. Cela aurait pu très mal tourner, de nombreux policiers perdaient la vie en opération chaque année et c’est pour cela que les forces d’intervention devaient se tenir que le qui-vive dès qu’ils étaient appelés pour arriver sur place le plus rapidement possible. Il n’y avait jamais de fausse alerte, même pour ce cas-ci, les membres de son unité ayant pris la menace et la situation très au sérieux. Iwan ne permettait en aucun cas que les femmes et les hommes placés sous son commandement direct relâchent la pression pendant qu’ils étaient en service. Cela les amènerait à forcément commettre des erreurs et ils pouvaient mettre en danger l’unité toute entière en se faisant.

Après avoir écris un rapport du déplacement de l’unité, ils terminèrent la matinée par l’entretien de l’équipement et des véhicules. Rigueur militaire, le lieutenant aimait que tout soit au carré, que rien ne traîne, il était intransigeant là-dessus. Celui, qui souhaitait jouer au mouton noir en ne respectant pas ses règles, faisait payer toute l’unité. Encore une fois, c’était une méthode qu’on lui avait appris à l’armée. Et il n’en connaissait pas de plus efficace ! Lorsque toute l’unité payait le prix pour les actions d’un seul de ses membres, autant dire tous les autres…Et bien, disons qu’ils se retournaient contre lui pour démontrer toute leur « gratitude ». Après plusieurs remontrances de ce type, son unité savait à quoi s’en tenir, ils ne récidivèrent plus.

L’officier savait ce qu’il allait faire de son après-midi. Il s’était proposé pour faire parti de l’équipe supervisant une des épreuves physiques. Car oui, il y aurait plusieurs épreuves. Et non, ce n’était pas dans les habitudes du russe de participer à ce genre d’événement. Mais il y vit une opportunité, une façon pour lui de s’impliquer dans le fonctionnement de la structure, afin de juger du niveau de futures recrues, ses futurs collègues, des personnes qu’il serait amené à côtoyer tous les jours  s’ils réussissaient les épreuves. Pour lui, c’était surtout une façon de gagner des points, pour progresser le plus rapidement possible dans la hiérarchie. Il devait donc en passer par là. Les « stagiaires » avaient passés une partie des épreuves théoriques au matin : connaissance du droit, sur la procédure, des études de cas, etc…

C’est vraiment cette après-midi où leur physique allait être mis à rude épreuve, il fallait voir un peu de quoi ils étaient capables. Les potentielles recrues avaient été rassemblées dans  une salle d’entrainement, il n’était pas possible de tous les recevoir ici, les candidats au concours étaient trop nombreux et ceux, qui n’étaient pas reçus ici, avaient été invités à se rendre dans des salles réquisitionnées par la Police pour l’occasion. La salle d’entrainement possédait des caméras de surveillance et les différents instructeurs de ce jour épiaient les candidats, qui avaient fini d’arriver dans la pièce indiquée, depuis le centre de surveillance. Le but était de voir un peu leur réaction en absence d’instructions à leur arrivée. Certains candidats se rassemblèrent en petit groupe pour discuter, d’autres restèrent plantés sur place, quant aux plus consciencieux, ils se mirent à s’échauffer. Une façon de repérer les brebis galeuses des plus motivés. Les instructeurs y allèrent de leurs commentaires devant les écrans. « Cela n’a pas l’air glorieux cette année ! » Un autre ajouta : « Ils sont bien trop nombreux, on aurait dû diviser les candidats pour la police scientifique afin de leur accorder une session à part. Ces accrocs du microscope et des prélèvements n’en ont rien à faire des épreuves physiques ! »

Un sergent  y alla de ses commentaires également : « Je le répète tous les ans, il faut mieux faire passer les épreuves physiques le matin, les candidats sont beaucoup plus frais. » Iwan continuait à fixer les écrans, il lâcha un soupir, las de ces commentaires. Il était le plus gradé pour surveiller cette session cet après-midi, ses collègues se mirent donc à l’écoute.   « Cela serait contre-productif d’agir ainsi, sergent. Après les épreuves physiques, les candidats sont éreintés, ce n’est pas forcément le moment pour les faire plancher sur toute la théorie. A part si vous souhaitez faire chuter de façon drastique leurs chances de réussites, sergent ! » Ses collègues se moquèrent doucement de lui, mais l’ancien militaire n’en avait pas terminé avec eux. « Quant à vous, agent Smith ! Peut-être que vous passez un peu trop de temps à la machine à café, sinon vous auriez pu constater le manque cruel d’effectif que nous subissons ces derniers temps. C’est pour cela que tous les candidats ont été regroupés cette année. Et si ça ne vous convient pas, vous n’auriez qu’à faire vos suggestions pour l’année prochaine au commandant !   »

Ce petit monde remit en place, ils allaient pouvoir enfin y aller. Ils étaient déjà en tenue d’entrainement  et échauffés de leur matinée de service. Ils débarquèrent alors dans la salle où étaient présents les candidats qui se rassemblèrent en voyant arriver les instructeurs. Ces derniers formèrent une ligne. Sans se présenter pour le moment, Iwan tenait dans ses mots plusieurs feuilles agrafées entre elles. La première était la feuille de pointage, appelant l’un après l’autre les noms, il les pointa dès qu’il y avait une réaction en face. Il nota surtout les absents. Ces derniers auraient beau se présenter quelques minutes après, ils seraient recalées, ils retenteraient leur chance l’année prochaine. Iwan prit enfin la parole pour se présenter. « Messieurs, dames, bienvenue dans les locaux de l’Europolis Police District ! Je suis le lieutenant Iwan Laska et je serai un de vos instructeurs pour cette session ! Au programme, nous allons juger vos connaissances au combat au corps à corps, les règles seront données par chacun des instructeurs présents à mes côtés.   » Il les laissa se présenter, chacun d’entre eux appela plusieurs candidats afin qu’ils les suivent.

Quant au reste, ils étaient avec Iwan. Pas de chance pour eux donc. Ils étaient huit. Le lieutenant tourna ses feuilles et prit le temps de bien identifier les personnes présentes pour ne pas se planter. Des groupes étaient formés par les instructeurs aux différents coins de la salle spacieuse  et commençaient à s’échauffer. Des tapis avaient été disposés au sol pour former des « rings ». « Pas d’échauffement pour vous, les bleus.  Vous avez eu tout le temps pour cela avant notre arrivée. On va passer directement aux choses sérieuses ! » Un membre de son groupe crut bon de remettre en question ses choix. « Mais….Lieutenant…nous n’avons… »Iwan lui lança un regard noir, vraiment mauvais et alla se planter devant le contestataire : « Tenteriez-vous de remettre en cause mes décisions, Jenkins ? » Ce dernier bafouilla : « Non, lieutenant…je ne souhaitais pas…enfin je… »L’officier le coupa sèchement : « On dit mon lieutenant ou lieutenant Laska, recrue ! Ne me forcez-pas à vous inculper le respect du grade, Jenkins, vous ne seriez plus en état pour les prochaines épreuves…  »  « Bien compris, mon lieutenant ! »

Iwan n’avait rien à gagner en se comportant ainsi, à ses yeux le respecte et la discipline étaient des valeurs primordiales. Il avait surtout agi ainsi pour intimider les plus faibles dans le groupe, cela n’aurait aucun effet sur les plus forts. Il reprit position pour déclarer : « Recrue Jenkins ! Recrue Ward ! Au centre du ring, on va voir un peu de quoi vous êtes capables ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyVen 4 Jan - 21:45

17 Mars 2050

Kate avait pu retrouver sa mère. L’africaine s’était enfin réveillée et bien que faible, elle allait bien. Sa vie n’était plus entre la vie et la mort, ce qui était un réel soulagement. Elles avaient passé toute la fin de l’après-midi et une bonne partie de la soirée à discuter une fois que la jeune femme était rentrée de sa première journée de concours. Elle s’était attardée à l’EPD pour discuter avec une flic qui avait surveillé les deux épreuves de la journée. C’était qu’une fois qu’elle avait reçu un message d’Henry que la brune avait mis un terme à sa conversation pour se dépêcher de rentrer chez elle. C’était une étudiante rouge et essoufflée qui était arrivée à l’appartement, à deux doigts de tomber tant elle avait couru pour rentrer au plus vite. Elle avait croisé Henry dans le salon, lui déposant un rapide baiser sur les lèvres avant de se précipiter dans le chambre de sa mère. Elle ne put retenir ses larmes lorsqu’elle la vit réveillée, un semblant de sourire sur les lèvres. La brune s’était presque jetée sur elle pour se blottir dans ses bras, tout en faisant évidemment attention à l’africaine pour ne pas lui faire mal. Kate était une adulte qui n’avait jamais eu d’enfance, jusqu’à ce qu’elle rencontre la tueuse. Discutant avec sa mère, Henry leur avait amené un petit quelque chose à grignoter avant de rentrer chez lui. Elle l’avait évidemment raccompagné à l’entrée, le remerciant pour l’avoir soutenu et le rassurant un petit peu. Fallon était de retour et c’était génial, mais elle ne comptait pas faire marche arrière avec lui, elle ne voulait plus refaire cette erreur. Même si elle aurait bien passé la nuit entière à parler avec sa mère, celle-ci lui rappela qu’elle serait pas en forme pour son concours si elle ne finissait pas par aller se coucher.

Aussi, la jeune femme entamait sa seconde journée de concours bien plus sereinement que la précédente. Surtout que pour les postulants à la PTS, l’épreuve écrite du matin était sur la biologie, son domaine de prédilection, celui qui l'attirait le plus. Une fois de plus, la brune était installée dans la même salle avec des postulants à la police et d’autres pour la police scientifique. Une fois le sujet distribué, elle se plongea dans les différents exercices puis deux problèmes, l’un portant sur la transmission d’une maladie génétique et l’autre sur le prélèvement et l’analyse d’ADN lors d’une enquête. Etait-ce qu’elle était vraiment prête ou bien que le niveau avait été baissé ? Aucune idée, mais Kate trouva le sujet très facile et inspirant. Si bien qu’elle termina plus d’une heure en avance, lui permettant de rentrer tranquillement chez elle manger avec Fallon avant l’épreuve de l’après-midi. Cette dernière la remit en garde concernant ses capacités et ce qu’elle devait en dévoiler et garder secret. La brune ne cherchait nullement à devenir agent de terrain. Moins les policiers de son entourage en sauraient sur ses capacités, mieux ça serait. Après avoir bu le café avec sa mère, la jeune femme se remit en route pour l’EPD vêtue d’un legging de sport, d’un débardeur, une veste de sport et un manteau. L’avantage c’est que la marche qu’elle faisait pour aller jusqu’au lieu de l’examen lui permettait d’être un minimum échauffée en arrivant. Comme pour chaque épreuve, la brune faisait partie des premiers arrivés sur place. La veille, l’épreuve pratique avait consisté en des exercices basiques : pompes, abdos, course. Aujourd’hui, il s’agissait du combat au corps à corps, une épreuve où les grosses têtes de la PTS brillaient rarement par leur excellence. C’était d’ailleurs pour cela que l’africaine lui avait redit de jouer les discrètes.

Il faut dire que déjà par son physique, certains la regardaient déjà bizarrement, allant jusqu’à ne pas comprendre ce qu’elle faisait là tout court. Elle préférait donc ne pas trop sortir du lot. Être trop remarquée était rarement bon. Dans son coin, la brune s’étira rapidement, ayant déjà marché en venant. Les autres filles qui passaient le concours pour l’une ou l’autre des filières ne semblaient pas bien à l’aise pour cette épreuve. La jeune femme comptait bien les observer attentivement pour pouvoir les copier, les imiter. C’était sans compter sur le lieutenant qui allait lui faire passer les épreuves. En effet, un groupe de policiers en tenue de sport débarqua. Le premier, devant tous les autres, commença à faire l’appel. A croire qu’elle était retournée à l’école maternelle. L’étudiante se retrouva dans le groupe du lieutenant Laska, selon ses dires. Huit par groupe, chaque instructeur avait une petite équipe pour observer les futures recrues au mieux de toute évidence. Pas de chance pour elle, elle se retrouva avec aucune autre fille dans son groupe. Et vu l’attitude du lieutenant avec lequel elle se trouvait, elle ne comptait pas zieuter les groupes d’à côté pour voir le niveau des autres filles. Kate en arriverait presque à regretter Christopher en cet instant. Le souci avec le lieutenant Hart, c’est qu’elle était incapable de savoir sur quel pied elle devait danser avec lui. Un coup il pouvait paraître être très gentil, encourageant. Mais la fois d’après, il lui passait les menottes … Elle espérait bien que son passage éclair au commissariat c’était suffisamment tasser pour que les gens ne s’en rappellent pas. Le comportement d’Iwan l’avait un peu scotché. Pourquoi donc s’amusait-il à tétaniser ceux qui ne sauraient supporter une grosse voix ? Cela ferait-il d’eux forcément de mauvaises recrues ? L’étudiante n’était pas de cet avis. Seulement on le lui demandait pas. Aussitôt, elle fut appelée pour aller avec le fameux Jenkins. Génial, elle passait en premier de surcroit. Elle n’avait donc aucune idée du niveau des autres et du niveau qu’elle devait prendre. Passant devant l’autre candidat qui sembla faire de la fausse galanterie, elle se retrouva bien vite sur le ring.

Excusez-moi mais les vrais coups sont autorisés ou il s’agit que d’immobilisation ?

A peine eut-elle finie sa phrase que l’autre idiot lui attrapa le bras pour lui faire une clé de bras. Non mais sérieusement il se foutait de qui lui. Il était en plus en train de forcer comme un bourrin. Pensait-il vraiment qu’une victoire écrasante contre elle lui ferait gagner tant de points que ça ? Les entraînements comme la vie réelle ne devaient pas être tendre. Mais ils n’avaient même pas toutes les consignes qu’il s’était rué sur elle qui réfléchissait encore à comment passer pour une mauvaise. Techniquement le tour était joué. Seulement Jenkins arborait un sourire qui lui tapait sur le système. Tombant un genou à terre, il était en train de se régaler quand Kate en profita pour glisser une jambe derrière lui et le faire tomber à genoux aussi en frappant dans le creux de son genou. Elle profita de la diversion pour lui faire lâcher son bras et s’éloigna à nouveau de lui. Massant son bras droit qui avait été mis à mal, elle jeta un regard un tantinet énervé à son adversaire. Venant de face, il était bien trop confiant. La brune joua un peu avec lui, ayant des réactions vers l’avant, vers lui, qui le bloquait systématiquement. Cela dura quelques secondes avant que son sourire s’efface et qu’elle fasse volontairement une faute qui lui permit de la mettre au tapis. Au signal de l’instructeur, ils descendirent du ring pour céder leur place aux suivants.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwan Laska
Messages : 608
Célébrité : Tom Hardy
Alias : Aleksei Pachkov (réelle identité)
Métier officiel/officieux : Lieutenant dans les forces spéciales de la police / Agent dormant des services secrets russes , ancien capitaine dans les spetsnaz

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 1
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyDim 6 Jan - 19:11

La mission principale de la police était de protéger la population de la ville, peu importe qu’il s’agissait d’individus faibles ou forts. D’homme, de femme. De personne en bonne santé, de vieillard, d’enfant. Ils devaient faire en sorte de faire respecter la loi et de tout faire pour aider les civils, ils avaient prêtés serment pour cela.  Un serment qu’Iwan avait dû prononcer à l’école de police également, cependant il n’était pas forcément adepte des critères d’adhésion au concours. Sur les épreuves que les candidats devaient passées. A son sens, elles étaient trop simples. Son point de vue était forcément influencé par ses classes à l’armée et le stage commando qu’il avait passé chez les Spetsnaz, à partir de là il était difficile d’avoir un jugement raisonné après qu’on lui ait appris à avoir mis la barre si haute.

On lui avait appris à se surpasser, à devenir une élite pour contribuer à assurer la suprématie de sa patrie sur tous les terrains. Ils ne devaient pas faire preuve de faiblesse. Ils en étaient arrivé à un point où ils étaient plus considérés comme des machines à tuer qu’autre chose, on leur avait enlevé leur humanité pour les conditionner, pour les rendre plus performant. Les sentiments, l’honneur, les valeurs, il s’agissait de freins, des faiblesses. Des attaches qui leur empêcheraient d’agir, de devoir faire le nécessaire pour accomplir leur mission. Si bien que l’on pouvait considérer qu’ils étaient dissociés de l’humanité. La guerre entraînait ce qu’il y a de prie chez l’Homme et le poussait à ses plus bas instincts. Au jour d’aujourd’hui, il n’y avait eu que sa mère qui avait réussi à lui faire conserver de « bons sentiments » dans certaines situations, elle avait été cet élan de douceur dans sa vie. Et en sa mémoire, pour entretenir son souvenir, il n’oubliait pas ce qu’elle avait cherché à lui enseigner.

Mais revenons à nos moutons, le fait qu’il considérait que le concours de police était bien trop facile. Lui-même avait dû se brider pour le passer afin de ne pas attirer l’attention d’individus trop curieux. Ses méthodes, c’était bien celles que l’on pouvait trouver dans l’armée. Comment une personne qui pouvait se retrouver tétaniser par une grosse voix pouvait être capable de réagir face à un forcené armée ? Lorsque ses recrues seraient lâchées sur le terrain, comment pourraient-elles faire face à la violence de ce monde si elles n’étaient pas prêtes pour cela ? Non à son sens, il aurait fallu instaurer de longues séances d’entrainement et renforcer les épreuves, mais il ne donna pas son avis, car il ne voulait pas passer pour celui qui critiquait tout sur le système en place. Il était certain que cela lui aurait valu des remontrances de la part de son supérieur, et c’était le contraire de ce qu’il recherchait.

Cela avait beau être une épreuve physique, il souhaitait évaluer un peu leur mental. Leur façon de réagir face à un état de stress ou face à une situation inhabituelle pour eux. Il avait désigné les deux recrues pour engager le premier combat. La jeune femme semblait un peu plus réfléchie de son camarade en demandant les règles d’engagement à l’officier. Iwan s’apprêtait à répondre, mais les deux individus étaient déjà sur le ring et Jenkins ne comptait pas attendre la réponse à la question posée. Il fonça sur son adversaire pour l’immobiliser. Action totalement irréfléchie aux yeux du lieutenant, en tout temps, il fallait prendre le temps d’analyser la situation, pour mesurer les forces et faiblesses de l’ennemie. C’est ainsi que l’on pouvait élaborer une stratégie pour mettre à bas son opposant. La recrue ne semblait que compter sur la force brute pour l’emporter sur son alter-égo féminin.

Le policier se contenta de croiser les bras derrière son dos et d’analyser le combat. Ward réussit tant bien que mal à se dégager de la prise de son adversaire. C’était finement joué, finalement tout n’était pas à jeter chez ces jeunes recrues. Iwan ne sous-estimait jamais personne, à ses yeux, c’était une erreur d’agir ainsi. Disons simplement qu’il aurait aimé faire autre chose de son temps, être en intervention par exemple, d’où sa « légère » mauvaise humeur en ce début d’après-midi. Il sentit de la rage de vaincre dans le regard de Kate, cependant après quelques instants à se tourner autour, elle sembla faire un mauvais mouvement et elle se retrouva à terre. Un peu trop facilement et rapidement. Après ce dégagement si bien effectué, dommage qu’elle se soit fais avoir de cette manière. Curieux. Les deux recrues descendirent du ring sommaire et Iwan prit la parole.  Le lieutenant répondit enfin à la question qu’on lui avait posée plus tôt.   Recrue Jenkins, vous serez prié d’attendre la fin des instructions la prochaine fois avant de foncer tête baisée. Apprenez que cela ne vous apportera jamais rien de bon une fois que vous serez lâché sur le terrain, recrue. Si toutefois vous réussissez vos examens…»

C’était également le bon moment de répondre à Ward, en retard, mais bon. Les vrais coups sont autorisés, à vous d’adapter votre réponse en fonction de la menace que représente votre adversaire. Vous deviendrez peut-être un agent des forces de l’ordre, il vous sera alors demander de faire un usage proportionné de la force en fonction de la menace que vous serez amené à rencontrer. Pas de coups handicapants pendant l’examen, vous devez rester maître de vous-mêmes, que ce soit ici, comme sur le terrain. » Il avait fourni la réponse à la question posée et ne semblait rien avoir oublié pour le moment. Il regarda les feuilles en sa possession, il était censé les remplir au fur et à mesure, mais il avait besoin d’une vue d’ensemble sur chacun des candidats pour cela. Connaître leurs motivations en faisait parti, cela pourrait l’aider. Ils compléteraient les fiches d’évaluation à la fin pour le coup.

Recrue Evans ! Recrue DeMarco ! C’est à vous ! » Les deux concernés se mirent en place avant de commencer l’échange. Tout en continuant à les juger, il jeta un œil sur la fiche de renseignement qu’il avait sur Kate et s’approcha d’elle, toujours en regardant le combat en cours : Recrue Ward, vous souhaitez rejoindre les rangs de la scientifique à ce que je vois…Qu’est-ce qui vous attire dans cette branche de la Police ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyDim 6 Jan - 21:51

17 Mars 2050

L’idiot contre qui elle s’était retrouvé pour son premier passage aurait bien mérité une correction. Non pas que la jeune femme n’en aurait pas été capable, mais ça n’aurait pas été logique. Elle n’avait pas encore repéré tous les candidats à l’école de police et ceux qui présentaient le concours à la PTS aussi, mieux valait passer pour une fille pas douée pour tout ce qui touchait au combat. Mais voilà, en redescendant du ring, Kate avait deux envies, fusiller ce gars et se gifler elle-même. Vu la prise qu’il lui avait fait, un novice n’aurait probablement pas su s’en sortir et c’est là qu’elle avait fait son erreur. Elle avait réagi instinctivement. La seule chose qu’elle pouvait espérer maintenant était que les autres candidats fassent au moins aussi bien qu’elle pour que cela dissimule ses capacités. L’étudiante avait tenté de redresser le cap en échouant lamentablement sur la fin. Elle espérait juste que cela n’avait pas paru trop gros. Il faut dire que le lieutenant Laska ne semblait pas être tombé de la dernière pluie. Les suivants montèrent sur le ring alors que Kate se tenait debout tranquillement de son côté. Elle fut surprise de voir l’instructeur s’approcher d’elle et encore plus par ses paroles. Pourquoi venait-il lui parler à elle particulièrement ? Avait-elle déjà été repéré ? Le fait qu’il aborde son orientation scientifique la rassura un peu. Après tout, elle savait bien qu’il y avait moins de candidats à la PTS que pour l’école de police. C’était mieux en même temps étant donné qu’il y avait moins de postes. Prenant le temps de réfléchir, la belle brune lui répondit :

Je pense que chacun a des capacités qu’il doit les exploiter au mieux lieutenant Laska. Les sciences m’ont toujours plu et depuis que je me suis engagée dans cette voie, les examens m’ont donné raison. Il ne me manque que la pratique mais je reste persuadée que je serais utile au sein de la PTS monsieur.

La jeune femme était totalement honnête dans sa réponse. Evidemment, elle avait l’expérience des travaux pratiques qui pouvaient être fait à la faculté, mais pour elle, rien ne fallait l’expérience du terrain. Sauf que dans cette branche, il était impossible d’en avoir avant d’avoir son propre job. Observant les deux nouveaux adversaires sur le ring. Cela ne semblait pas bien glorieux côté niveau. Avait-elle réussi à élever Jenkins au-dessus du lot ? Cela serait franchement le comble au vue de l’idiot qu’il semblait être. Tendant l’oreille, Kate l’entendait se vanter d’avoir géré son combat. Il valait mieux être sourd que d’entendre pareille bêtise. Mais la jeune femme préféra rester concentrée sur le duel qui avait lieu. Une fois que celui-ci eu lieu, les deux autres suivirent. La brune profita du premier changement pour interroger le lieutenant.

Qu’est-ce qui a fait que vous ayez rejoint la police lieutenant Laska ?

Beaucoup aurait jugé l’ex-barmaid comme une lèche-cul. En vrai, Kate restait persuadée qu’elle pouvait réussir qu’à partir de ses propres capacités. Par contre, la jeune femme avait toujours été intrigué et attiré par les expériences des autres. C’était autant son caractère que son vécu qui faisait un être humain. Elle en savait quelque chose. La brune était certaine qu’aucune personne présente ici ne devinerait le passé pourri qu’elle se traînait. Et pourtant, elle était là aujourd’hui, tout comme eux, à passer ce concours dans l’espoir d’intégrer la police. Elle n’avait aucune certitude mais elle était tout de même prête à parier qu’aucun d’entre eux ne connaissait autant la merde qu’il y avait dans les bas fonds d’Europolis qu’elle. Continuant d’observer les différents combats, elle se rendit compte que les personnes postulants pour être flic sur le terrain avait un niveau très moyen en terme de combat. Etait-ce exceptionnel cette année ou bien le niveau habituellement demandé était bas ? Devait-elle y voir là un signe de l’incompétence de l’EPD ?

Plus jeune, une fois que sa mère l’avait libéré de ses chaînes, l’étudiante avait hésité avant de se lancer dans cette voie. Elle n’avait jamais vu la moindre aide possible au sein des forces de police. Rares étaient ceux qui s’étaient intéressés à l’organisation de Keaton, et les rares malheureux avaient disparu en deux temps trois mouvements. Son ancien maque avait le bras long en même temps. Mais c’était ce même élément qui l’avait convaincu d’entrer dans la police. La brune voulait autant arrêter les malfrats que les flics corrompus. Evidemment, elle ne comptait pas clamer cela sur tous les toits, elle risquait de ne pas se faire beaucoup d’amis au sein de l’EPD. Les deux derniers furent invités à monter sur le ring à leur tour. Le niveau n’était pas bien meilleur. Kate se mordit la lèvre inférieure quelques secondes avant de prendre sur elle et de se concentrer sur sa respiration pour chasser ce petit pic de stress. Elle espérait pouvoir rattraper ce surplus de compétences autrement. Avec un peu de chance, leur instructeur allait voir là un niveau équivalent de partout. C’était peut-être d’ailleurs pour cela qu’il était venu lui demander pourquoi le choix de la PTS. La brune était peut-être la seule de son groupe à postuler dans la branche scientifique. Le dernier duo terminait leur affrontement. L’abruti de Jenkins continuait de faire le fier, pensant de toute évidence être le meilleur de son groupe. Heureusement que l’étudiante n’était pas là pour faire ses preuves sur ce point là, il aurait été bien déçu. Kate reporta son attention sur le lieutenant qui donna de nouvelles directives. La jeune femme n’avait pas l’heure sous les yeux, mais de toute évidence, l’examen se déroulait à une vitesse folle.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwan Laska
Messages : 608
Célébrité : Tom Hardy
Alias : Aleksei Pachkov (réelle identité)
Métier officiel/officieux : Lieutenant dans les forces spéciales de la police / Agent dormant des services secrets russes , ancien capitaine dans les spetsnaz

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 1
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyJeu 17 Jan - 19:21

Iwan aurait préféré être en intervention, plutôt qu’ici. Se rendre utile, tout en risquant sa vie à l’extérieur, que sa sécrétion d’adrénaline grimpe en flèche, ressentir son rythme cardiaque s’accélérer et tous les effets que cela entraînaient sur son corps. De plus, sur le terrain, il pouvait laisser libre cours à cette violence qu’il essayait de contenir en tout temps, toute sa haine, tout son ressentiment pouvaient ressentir en une seule fois, autant dire qu’il ne fallait pas se retrouver dans le camp en face lorsque c’était le cas. Il était toujours difficile de rester dans le cadre de la légitime défense, plus d’une fois, il avait dépassé la limite, son unité, tout comme lui, mais ils avaient réussi à maquiller plus ou moins habilement leurs bavures. Si bien qu’ils n’ont jamais été inquiétés, leurs supérieurs sont au courant, du moins ils s’en doutent fortement.

Mais l’unité fait preuve d’une efficacité remarquable, impossible de leur retirer cela, du coup la hiérarchie ne se donnait pas la peine de creuser sur les «anomalies » qu’elle pouvait trouver dans les rapports du groupe d’intervention. Mais non, il était ici, dans cette salle d’entrainement. C’était primordial s’il voulait montrer son implication au sein de la police, mais également parce que ça lui permettrait le niveau de « la nouvelle génération » de policiers. Du moins si ces jeunes gens réussissaient les épreuves. On ne pouvait pas dire que le niveau semblait au top cette année, du moins c’était l’impression qu’il en avait. Peut-être même que le lieutenant se montrait trop dur, pas assez indulgent envers ces personnes motivées à combler les rangs dégarnies de la Police. Le russe considérait que ce n’était pas une raison, il ne fallait pas négliger les critères de sélection pour faire du chiffre, non impensable à ses yeux.

Ils avaient tous été des bleus un jour, lui et ses collègues, ils avaient appris peu à peu sur le terrain, en étant confrontés à la réalité du quotidien. Bien que de son côté, il savait déjà presque tout de ce qu’on lui a appris de par sa formation militaire, à part pour les textes de loi et les assimilés. Mais il n’était envisageable que la Police fasse entrer dans ses rangs des incompétents, qui plus est des incompétents qui étaient jugés inaptes à changer au cours du temps. Et des moins que rien, il y en avait quelques-uns dans son groupe, Iwan ne savait déjà pas saquer Jenkins pour l’arrogance qu’il faisait preuve, son manque de subtilité et de respect. Evans semblait de bonne volonté, mais elle s’était fais aligner d’entrée de jeu par son adversaire, on dirait qu’elle n’avait même cherchée à se défendre ! Et Mendoza… Il était préférable de ne pas en parler du tout.

Il y a quelques recrues qui avaient réussies à retenir son attention dont Ward. Malmené au début, elle avait réussi à reprendre le contrôle de la situation avec une facilité déconcertante, comme si c’était naturel, pour ensuite que Jenkins arrive à l’emporter, bien que la prestation finale de la jeune femme ne fût pas du tout à la hauteur de ce qu’elle avait pu démontrer à un moment pendant l’échange. Iwan avait ressenti une drôle d’impression, un sentiment de déjà vu, étrange, il chercherait à déterminer de quoi il pouvait s’agir.  « Je comprends tout à fait ce que vous vous voulez dire, recrue Ward. Vous semblez vraiment apprécier ce domaine d’activité, les sciences, cependant pourquoi la PTS ? Après tout, je suppose que vous auriez pu apporter votre contribution dans un quelconque laboratoire privé. » C’était simplement une question pour déterminer sa motivation à rentrer dans les forces de l’ordre. Il ne connaissait pas grand-chose, à part les informations classiques exigées pour s’inscrire aux épreuves.

Iwan continuait à évaluer les autres combats, faisant passer les recrues toujours par deux. Kate vint à lui poser une question. Etait-ce simplement de la curiosité ou cherchait-elle à faire sa lèche-cul ? C’était compliqué à déterminer en l’état, il ne la connaissait pas après tout, mais si c’était la seconde option, Iwan n’était pas du tout sensible à ce genre de comportement, ça l’énervait plus qu’autre chose. Ne connaissant pas les intentions de la jeune femme, il lui répondit alors simplement. « La volonté d’apporter mon aide afin de rendre cette ville plus sûre, que les citoyens s’y sentent un peu plus en sécurité.  Pouvoir rendre la justice. Selon votre fiche de renseignement, vous habitez à Europolis depuis un moment, vous savez donc à quoi vous risquez d'être confronté, pas la peine de vous dire, que cela est bien plus compliqué que ça n’y parait, de rester fidèle à ses valeurs malgré tout. » Dans une ville aussi corrompue, rien de plus normal après tout. « Il faut dire également que les sensations fortes m’ont toujours plu, ce besoin d’adrénaline, dans les forces d’intervention, ce n’est pas ça qui manquent. » Contrairement à la police technique et scientifique.

Ne cherchez pas à sous-entendre ce qu’il n’a pas dis, il respectait les gens qui y travaillaient. Leur assistance pouvait s’avérer indispensable à la résolution d’une enquête. Cependant, il était un homme d’action, il n’arriverait jamais à se conformer à ce travail, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptySam 19 Jan - 5:54

17 Mars 2050

Cette journée, ces différentes journées d’examen en fait, étaient cruciales pour l’avenir de la jeune femme. C’était en participant à ses épreuves et en les réussissant qu’elle allait pouvoir avancer et franchir cette nouvelle étape de sa vie. Le lieutenant lui demande alors pourquoi elle avait choisi la police scientifique plutôt que n’importe quel laboratoire privé où elle pourrait probablement gagner plus tout en ayant un métier moins contraignant. La question était légitime d’un point de vue général. Mais pour Kate, il n’avait jamais été question de travailler dans une entreprise. Depuis le début de ses études, il s’agissait et il s’agit toujours que de la PTS. Trop de criminels que les agents de terrain réussissaient à coincer s’en sortaient pour une preuve mal analysée ou un résultat mal interprété. Les process, les méthodes, elle connaissait bien à présent. Mais surtout, la brune n’aurait aucune peur d’aller témoigner devant le juge pour expliquer ses comptes-rendus. Un homme ou une femme qui se complaisaient à faire le mal autour de lui mériter qu’on s’intéresse à lui pour le stopper net dans ses transactions. Alors l’étudiante dut réfléchir un petit peu pour trouver une réponse adéquate avec des mots convaincants mais pas non plus agressifs ou avec des reproches.

La question de l’un comme de l’autre resta en suspens un instant supplémentaire, le temps qu’il indique aux suivants de prendre le relai. Lorsqu’il reprit la conversation, Iwan avait semblé sur la retenue, peut-être un peu méfiant. De toute évidence, il n’y avait que lui qui poser des questions, la brune allait donc s’abstenir de poursuivre, sans relance de sa part. Il était son instructeur et même si elle préférait avoir une mauvaise note à cette épreuve, elle ne voulait se mettre aucune personne de la police à dos le jour des examens, ni par la suite. La réponse qu’il apporta à sa question comportait beaucoup de points communs avec ce que Kate voulait ce qui n’avait absolument rien d’étonnant. Cette ville était pourrie jusqu’à la moelle, et elle était clairement bien placée pour le dire. La brune eut un faible sourire qu’elle effaça rapidement de son visage lorsque le lieutenant Laska lui avoua avoir un besoin régulier d’adrénaline que lui procurait les forces d’intervention. Elle ne doutait pas qu’il puisse trouver son bonheur dans ce genre de branche de la police. Mais Venom n’avait pas besoin de ça outre le fait qu’elle était servie par ses activités nocturnes qu’elle avait mis en standby pour la période des examens. Si elle revenait avec une vilaine blessure à l’arme blanche ou pire à l’arme à feu, elle ne serait pas en bonne position pour expliquer le pourquoi du comment. Aussi, une fois qu’il eut fini de répondre à sa question, elle put répondre à la sienne en confirmant les propos de son interlocuteur.

J’ai grandi et je vis à Coal District monsieur. Il n’est pas compliqué de comprendre que les forces de police sont dépassés. C’est rapidement devenu une évidence pour moi que de rejoindre les rangs de la scientifique. A l’heure actuelle, on a plus l’impression que les policiers limitent la casse plutôt qu’ils représentent l’ordre, non pas par manque de compétences individuelles mais plus de manque de personnels.

Elle resta alors silencieuse jusqu’à la fin des passages de tous les binômes sur le ring. Puis vint le moment d’effectuer un second passage. A sa grande surprise, elle ne se retrouva pas contre l’autre femme du groupe. C’était bien dommage, elle aurait pu gagner en y allant tranquillement, sans se faire remarquer. Elle se retrouva donc rapidement à nouveau sur le ring face à un jeune homme qui semblait serein. La brune aurait tellement aimé leur faire comprendre qu’appartenir à la gente féminine ne voulait pas dire être plus faible qu’un homme. Mais ce n’était ni le lieu ni le moment. En tant que recrue pour la scientifique, elle espérait intégrer le poste qu’elle visait et pas un autre. Un job mixte, scientifique et de terrain, ne lui aurait pas déplu, elle aurait toujours pu couvrir sa mère. Mais à l’heure actuelle, cela n’existait pas alors pour ménager Fallon et user de tous ses dons en sciences pour le compte commun et celui de l’africaine, il avait été plus opportun de choisir une telle voie. Le combat s’engagea rapidement. Le point fort de l’étudiante restait l’esquive, observer son adversaire dans ses mouvements sans se faire atteindre pour saisir la meilleure opportunité. Evidemment, même si elle veillait à faire un peu la gourde, il n’était pas si évident de balayer ses propres réflexes. Aussi, lorsque Kate se fit attraper, elle réussit à s’en sortir au sol en faisant la balance et entraînant son adversaire au sol pour se relever en ayant inversé leur position. Le fait qu’elle ait appris à se battre pouvait se justifier de par sa vie à Coal District après tout. Mais une frêle jeune femme comme elle ne devait pas mettre une raclée aux futurs agents de la police. Cela serait trop flagrant même si ça aurait été probablement facile. Finalement, elle réussit sur la fin à montrer une résistance correcte tout en se faisant tout de même immobilisée par son adversaire.

Descendant du ring, la brune reprit sa place parmi les spectateurs pour voir les suivants passer. Elle ne connaissait pas du tout le détail de cette épreuve. Allaient-ils passer leur temps à s’affronter deux par deux ? Jouer les cruches avec un peu de défense mais pas trop ne devrait pas être trop difficile dans ce cas. Mais plus les candidats défilaient et plus l’étudiante se rendait compte que la faiblesse de la police résidait peut-être aussi dans les personnes qui postulaient au concours. Elle ne connaissait pas les modalités une fois le recrutement acté. Peut-être que les nouvelles recrues de terrain suivaient un entraînement corsé pour les mettre à niveau et les préparer un peu à ce qui pouvaient survenir dehors. Elle espérait grandement pour eux en tout cas. Sinon l’équipe du lieutenant Laska allait avoir du pain sur la planche tant ils risquaient d’être potentiellement appelé à tort. Elle n’aimerait pas être celle qui lui expliquerait pourquoi il devait intervenir sur une affaire sans importance à côté de ce pour quoi il devait être formé et habitué.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwan Laska
Messages : 608
Célébrité : Tom Hardy
Alias : Aleksei Pachkov (réelle identité)
Métier officiel/officieux : Lieutenant dans les forces spéciales de la police / Agent dormant des services secrets russes , ancien capitaine dans les spetsnaz

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 1
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyDim 10 Fév - 17:17

Tout en continuant de regarder les différents combats en cours afin de les évaluer et de renseigner ce qu’il analysait sur les fiches qu’il avait préparé, il attendait une réponse à sa question. Celle qu’il avait posée à la recrue Ward. Curieux de savoir ce qui pouvait bien l’attirer d’entrer à la PTS. Après tout une jeune diplômée, comme elle, pouvait rejoindre un laboratoire privé ou une quelconque entreprise. C’était toujours plus facile à dire qu'à faire comme on dit. Surtout que lorsqu’on se lançait dans le milieu professionnel, la plupart des boîtes demandait un minimum d’expérience. Certaines d’entre elles ne souhaitait pas perdre de temps à former la nouvelle génération et voulait que les nouvelles recrues arrivent pour se mettre directement au travail en leur donnant une très brève formation. C’était assez contre-productif aux yeux d’Iwan, il fallait donner les clés de la réussite aux recrues. Mais cela ne voulait pas dire de prendre n’importe qui pour faire du chiffre, il fallait avoir des critères de sélection assez poussés, sinon c’était la porte ouverte aux bras cassés et aux incompétents.

Coal District, hum ? C’est là qu’elle avait grandi et qu’elle vivait encore aujourd’hui. La paupérisation de ce quartier n’était plus à prouver, cela faisait un moment que la situation était comme cela là-bas. Quand il était arrivé à Europolis, on lui avait raconté que les fonds pour rénover la plus vieille partie de la ville avaient été attribués à d’autres projets et que ça ne semblait pas être un des principaux objectifs de la mairie pour le moment. La situation ne s’arrangerait donc pas pour le moment. Son unité avait déjà dû intervenir là-bas à plusieurs reprises, confronté parfois à des populations défavorisées, victime du système capitaliste. Ce n’était jamais évident d’intervenir sur ce genre de cas, mais ils n’avaient pas le choix, ce n’était pas à la carte comme on dit. Elle lui fit part de ses impressions en ce qui concerne les forces de police. Iwan la laissa s’exprimer, elle n’avait pas forcément tord, sans pour autant avoir entièrement raison.

« Votre raisonnement est juste. Les effectifs viennent à manquer et il est vrai qu’il est grand temps que du sang neuf vienne combler les rangs. Cependant, ce besoin ne veut pas dire qu’il faut prendre n’importe qui par le biais de ces examens. Je ne le permettrai pas, il est hors de question que l’incompétence de certains éléments neufs viennent mettre en danger la sécurité des policiers de cette ville. Des remises à niveau seront organisées, mais cette sélection permet de faire le tri. Selon des critères que vous n’avez pas à connaître. » Il avait des fiches à remplir au cours de l’évaluation, avec des cases bien définies. Il détestait cela, mettre des individus dans des cases, que tout soit normé. Il ferait selon son instinct et noterait selon son propre avis, personne n’influencerait sa décision là-dessus, pas même sa hiérarchie.

« Joli retournement de situation tout à l’heure, au fait. Vous avez suivi des cours d’auto-défense ? Ou bien un proche vous a-t-il enseigné des rudiments pour pouvoir vous défendre dans les rues de Coal District ? On ne peut pas dire que ce soit le quartier le plus paisible qu’il soit… » Intrigué il l’avait été lors de son premier combat, son instinct lui dictait qu’il y avait quelque chose d’étrange, comme s’il y avait anguille sous roche. Et son instinct lui avait fais rarement défaut. Il verrait s’il arriverait à déterminer si son intuition était bonne, il avait quelques idées pour cela. Un léger sourire sadique apparut sur son visage pendant quelques instants, avant de se concentrer de nouveau pour éviter qu’on se demande à quoi il pouvait bien penser. Ce fut de nouveau au tour de Kate de retourner sur le ring. Et encore une fois la victoire ne fut pas au rendez-vous.

Il y eut un mouvement intéressant, comme dans le premier combat, preuve qu’elle avait des connaissances. Il y avait du potentiel, Iwan en était persuadé, surement inexploité, mais c’était à voir si cela était volontaire ou non ? Après tout, il s’était lui-même bridé pour passer les tests d’entrée, il se revoyait en la jeune femme, c’est surement pour cela que son instinct le titillait à ce point au sujet de la recrue. Il ne cacha pas sa déception et lâcha un lourd soupir d’exaspération lorsque Ward descendit du ring. La première partie de l’épreuve était terminée, il savait vers quoi il allait orientée la deuxième partie. Il ne manquait plus qu’un combat en un contre un. Une jeune femme contre un homme plutôt baraqué, la jeune femme l’emporta avec brio en sachant user de plusieurs techniques d'arts martiaux. Son instinct se mit de nouveau en alerte en ce qui la concernait. Un goût de déjà vu ? Peut-être ?

Il alla la féliciter. « Recrue Ivanov, félicitations pour votre performance. Continuez comme cela et vous n’aurez pas de mal à passer les épreuves. Quelle branche de la police souhaitez-vous rejoindre si vous réussissez ? Originaire des pays de l’Est, je présume ? » La jeune femme se tourna vers lui, et lui répondit avec un accent similaire au sien. « Comme vous, je suppose, lieutenant Laska. J’espère bien rejoindre votre service à l’avenir, je vais devoir d’abord devoir faire mes preuves sur le terrain avant cela. » Son sang se glaça, il avait vraiment un mauvais pressentiment, c’était étrange. Et il ne lui avait pas dis qu’il faisait parti des forces d’intervention, peut-être avait-elle entendu sa conversation avec Ward. Oui c’était surement cela. Qu’est-ce que ça pouvait être d’autre après tout ? Son instinct le poussait à rester en alerte, c’était bizarre. « Touché. Prenez le temps d’y réfléchir, ça demande beaucoup d’efforts et surtout un niveau élevé de compétences. Mais si vous faites preuve du même acharnement qu’aujourd’hui, je ne doute pas que vous réussissiez. »

Sur ces mots, il tourna les talons pour demander aux recrues de se regrouper pour qu’ils puissent donner ses nouvelles instructions. C’était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer. Il maintint le silence pendant quelques instants, s’assurant que le calme régnait pour déclarer : « J’espère que ce petit « échauffement » vous a mis en jambe pour aborder la partie que je juge la plus intéressante de l’épreuve. Sur le terrain, il se peut que vous soyez en infériorité numérique par rapport à vos adversaires. Isolé, sans que des collègues puissent vous prêter assistance. Vous ne pouvez alors compter sur vous-même. On va simuler ce genre de situation, ça sera du un contre deux. Pour certains d’entre vous ça sera éliminatoire vu les premiers combats qui ont eu lieu… » Certains ronchonnèrent à l’idée, Iwan les fusilla du regard, c’était suffisant pour faire cesser les jérémiades.

« On commence dès maintenant. Recrues Jenkins et DeMarco, vous ferez équipe…contre la recrue Ward. » Il lança un regard lourd de conséquence à Kate, c’était le moment de se démarquer pour elle. Le coup de l’élimination, c’était du bluff, mais ça, elle n’avait pas besoin de le savoir. Il fallait savoir motiver certaines personnes pour tirer le meilleur d’eux. Ou bien de mettre en lumière leur vraie nature…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Ward
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
Messages : 6118
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Alias : Venom
Métier officiel/officieux : Etudiante/Justicière

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7+1
Points de Marave: 1
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ...
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyLun 11 Fév - 10:59

17 Mars 2050

Intégrer un laboratoire privé n’avait jamais traversé l’esprit de l’étudiante. Cela ne faisait pas parti de ses objectifs et cela n’en ferait probablement jamais parti. Elle avait fait ses études dans le but de rendre cette ville meilleure, d’aider ceux qui en avaient besoin comme elle-même avait reçu un coup de main lorsqu’elle était au fond du gouffre. Il y avait tant à faire à Europolis que l’ex-barmaid avait opté aussi pour un travail de nuit, un job officieux qui lui permettait de livrer des criminels de toutes sortes. Cela ne faisait pas si longtemps que ça qu’elle avait enfilé le costume de Venom mais elle avait déjà attrapé quelques brigands. Elle ne comptait d’ailleurs pas s’arrêter là. Avec le temps et l’expérience, la brune avait dans l’idée de s’en prendre à des plus gros poissons. Mais elle devait améliorer ses techniques d’enquêtes et se faire son réseau d’informateurs pour cela. Elle prenait donc son mal en patience, commençant par des rondes banales pour attraper un quelconque mécréant qui oserait répandre la terreur alors qu’elle était dans les parages. Venom ne laissait rien passer, dans la mesure du possible. En même temps, les plus gros poissons étaient généralement plus discrets ce qui faisait qu’elle n’était toujours pas tombée par hasard sur l’un d’entre eux. Et puis affronter une équipe tout entière et organisée n’avait rien à voir avec le fait de s’en prendre aux trois dealers du coin.

De toute évidence, le lieutenant qui leur faisait passer l'examen était quelqu'un de droit, ou en tout cas, il faisait très bien semblant. Il ne semblait pas vouloir que les rangs de la police soit grossit par des cancres ou des hommes sans aucune motivation. Iwan semblait avoir des valeurs et lui faisait un peu penser à Christopher. En même temps, son raisonnement était tout à fait correct. Un seul élément pouvait faire plonger une équipe toute entière suite à une faute ou un manque de compétences. Aussi la brune pouvait comprendre qu’il ne souhaitait pas se rater sur la sélection des admissibles et que le policier espérait faire du tri afin de retenir que les meilleurs, que ceux qui avaient un réel potentiel. Le fait que le lieutenant Laska se sentit obligé de préciser qu’elle n’avait pas à connaître les critères de sélection la surprit légèrement. Kate ne comptait absolument pas lui poser ce genre de questions. Aussi songeait-elle se reculer pour cesser de distraire celui qui était en train de les évaluer lorsque celui-ci poursuivit la conversation. Elle ne pouvait pas vraiment y échapper mais la jeune femme était assez étonnée que le grand brun poursuive la discussion, lui adressant un compliment par la même occasion. Il est vrai qu’elle n’avait pas voulu être mise au tapis en deux secondes par un idiot qui n’était pas foutu d’attendre le feu vert de son supérieur.

Merci. Non il est sûr qu’il ne s’agit pas d’un quartier où il fait bon vivre. Je dois dire que j’ai fait un peu les deux. Je suis encore des cours d’auto-défense et j’ai eu appris avec un proche.

La jeune femme n’avait pas besoin de rentrer dans le détail. Mais les meilleurs mensonges étaient ceux qui étaient basés sur la réalité. Techniquement elle ne lui mentait pas, elle ne précisait simplement pas les choses. L’étudiante eut tout juste le temps d’apercevoir le sourire du lieutenant Laska que celui-ci reporta son attention sur les deux recrues qui étaient en train de passer. A quoi pouvait-il songer pour avoir eu ce petit sourire succint ? Ne faisait-il que se moquer d’elle ? Après tout, si tel était le cas, il ne serait très certainement pas ni le premier ni le dernier homme de la police à se montrer misogyne. Kate garda ça dans un coin de sa tête et reporta son attention sur le ring afin de se concentrer de nouveau sur l’épreuve en cours. Certains se battaient sans aucune technique alors que d’autres maîtrisaient certains arts martiaux c’était indéniable.

Son second passage commença. et elle se retrouva de nouveau face à un homme qui semblait un peu trop sûr de lui. Contrairement au premier duel, la brune ne se fit pas attraper bêtement dès le début. Mais elle commettait quelques erreurs tout de même, volontaires pour la plupart. L’étudiante visait la scientifique et il n’y avait absolument pas besoin de compétences au combat pour cette branche de la police. Alors que le blond qu’elle combattait était sur le point de lui faire réellement mal, la jeune femme ne put s’empêcher de réagir, l’instinct de survie, le réflexe du combattant. Elle bloqua le mouvement du garçon et le retourna rapidement contre lui avant de feinter un relâchement face à la force de son adversaire. Elle termina évidemment au tapis et descendit tranquillement du ring une fois que la fin du match avait été annoncé. Lorsqu’elle passa à proximité de l’examinateur, elle entendit un long soupir qui lui donnait envie de se réjouir. De toute évidence, elle était désespérante côté combat et ça lui allait bien. Tout laissait entendre qu’ils allaient potentiellement réorienter des candidats dans d’autres branches de la police en fonction de leurs compétences. Il était hors de question pour Kate de ne pas finir à la PTS.

Une autre femme se retrouve sur le ring contre un homme assez baraqué. Elle a de la technique, ça se voit au premier coup d’oeil. A peine avait-elle fait ses premiers déplacements que l’on voyait la différence de niveau avec le garçon presque trop musclé. La force pouvait être utile si on savait l’utiliser. Seulement en l’occurence, c’était son adversaire qui la retournait contre lui. Le lieutenant Laska alla même la féliciter, la questionnant à son tour. Il est vrai que la recrue Ivanov avait fait preuve d’une belle performance. La brune aurait été curieuse de l’affronter en se donnant à fond pour voir ce que cela aurait pu donner. Mais c’était une chose qui n’arriverait jamais, elle n’avait aucune raison de se donner à fond dans ce genre d’épreuves. A vrai dire, la jeune femme prendrait plus de risques qu’autre chose à ses yeux. Seulement c’était sans compter sur l’ingéniosité et la perfidité d’Iwan. Ses premières paroles firent s’écarquiller les yeux de la scientifique qui se reprit très vite. Qu’il fasse faire ce genre d’exercices aux personnes voulant aller sur le terrain était une chose plutôt logique. Mais l’étudiante trouvait déjà cela stupide de faire passer les postulants à la PTS en épreuve de combat. Cela était d’autant plus ridicule de les mettre en réelles difficultés dans cet exercice.

Kate s’abstint tout de même de tout commentaire. Elle avait bien compris que le lieutenant Laska n’était pas le genre de personnes avec qui on pouvait discuter les ordres. Il appelle les deux premiers qui feront équipe et évidemment, cela tombe sur elle. La brune se tourna alors vers le policier qui lui lança un regard lourd de sens. Attendait-il mieux d’elle ? La menaçait-il de recaler son dossier uniquement pour une compétence dont elle n’aurait pas besoin dans l’exercice de ses fonctions ? Ou bien, pire, avait-il vu qu’elle pouvait faire mieux et qu’elle se retenait. Ce n’était vraiment pas sa veine. Se dirigeant vers le ring à la suite des deux garçons qui rigolaient à moitié, la brune commença par se concentrer sur sa respiration. Elle en avait tellement bavé depuis cinq ans pour préparer le concours de la police scientifique, elle en avait tellement bavé tout court depuis sa venue au monde. Fallon était la seule à l’avoir soutenu jusqu’à présent. Maintenant il y avait Henry aussi évidemment. Sa mère adoptive ne lui pardonnerait pas qu’elle échoue à cause d’un tel exercice. Mais surtout, la scientifique ne se le pardonnerait pas à elle-même. Comme le policier lui avait fait remarqué plus tôt, elle n’avait pas à connaître les critères de sélection. Aussi, peut-être qu’il venait de dire un gros bobard mais l’étudiante n’était pas capable de tenter le bluff à son tour en finissant au tapis.

Lorsqu’Iwan donna le top départ, le sourire des deux hommes qui lui faisait face disparut rapidement tant ils furent surpris de la voir attaquer en premier. Elle fit reculer Jenkins, s’exposant volontairement à DeMarco qui tenta de lui mettre un coup de poing. C’était bien tenté de vouloir la mettre KO avec un seul coup, mais fallait-il toucher sa cible. au vu de la puissance mis dans son poing, Kate eut aucun mal à attraper son poignet pour l’attirer vers le sol l’envoyant faire une roulade un peu plus loin et séparant les deux lascars. Elle n’avait cependant pas de temps à perdre car se retrouver en sandwich entre ses deux adversaires n’était pas forcément la position la plus confortable. Jenkins se rua sur elle. Il était trop sûr de lui, prenant pour acquis sa victoire précédemment acquise. Elle lui fit une clé de bras des plus simples, passant dans son dos et menaçant de fracturer son poignet si le garçon forçait pour se défaire de sa prise. Dans cette position, elle pouvait observer DeMarco qui s’était relevé et qui ne semblait pas ravie de la situation. Le fameux Jenkins ne cessait de se plaindre qu’il avait mal aussi accentua-t-elle légèrement sa prise pour le forcer à se rendre alors que celui-ci lui mettait des coups de coude avec son autre bras pour la faire céder. Il descendit rapidement du ring la laissant face au second jeune homme qui semblait déjà plus sur ses gardes qu’au début du combat. La brune ne voulait pas faire trop traîner les choses mais il fallait également qu’elle puisse mettre en partie sa victoire sur un coup de chances. Elle devait pousser son adversaire à commettre une erreur et ça, c’était la spécialité de sa mère. Un léger mouvement du pied droit, un autre du pied gauche, la jeune femme ne donnait pas de réels indices sur la façon dont elle allait attaquer tout simplement parce qu’il fallait que le brun qui lui faisait face exécute le premier pas. Et il le fit, même si cela était pour feinter. Kate recula dans une esquive maladroite, prétextant qu’elle avait tribuché et tombant au sol. DeMarco ne se fit pas prier et s’approcha pour l’attraper, permettant ainsi aux pieds de l’étudiante d’attraper l’une de ses jambes, appuyant fortement de le creux du genou pour le faire tomber. Surpris, elle se redressa tout juste pour poistionner ses jambes à hauteur du buste de son adversaire et lui attrapa un bras. Une jambe sur la gorge du garçon et une qui passait sur son torse, juste sous les bras, et voilà que la jeune femme se contracta de part en part, menaçant de fracturer le coude de l’individu. Ce dernier usait de son autre main pour frapper ses jambes tant qu’il pouvait, tentant de lui faire relâcher sa prise. Il finit tout de même par renoncer ainsi la brune put relâcher immédiatement sa prise afin de se relever. Les deux hommes ne semblaient pas ravis du résultat. Il faut dire qu’ils avaient été bien trop sûrs d’eux et cela lui avait donné un sacré avantage.

Descendant du ring, la belle était un peu essoufflée évidemment. Se concentrant sur sa respiration, elle reprit sa place pour observer les combats suivants ne faisant pas attention aux deux garçons qui s’étaient rapprochés d’elle. Ils avaient la défaite amère de toute évidence. Jenkins commença en lui murmurant :

T’es contente de toi je suppose ?

T’as vraiment eu de la chance tu sais ?

C’est fort probable en effet. Mais c’est le principe d’un examen, y a toujours une part de chances.

Toute façon t’es qu’une putain de Coal, t’aurais mieux fait de rester là bas.

Allez laisse tomber Jenkins elle n'en vaut pas la peine.

Se retournant pour regarder Jenkins dans les yeux, elle lui murmure :

Si tu savais le nombre de fois où j’ai entendu ça. Mais c’est sûrement pas un mec comme toi qui va m’atteindre avec ce genre de remarques. Travaille d’abord ton ego et on en reparlera.

Elle fit face de nouveau au ring, ignorant totalement les deux hommes qui semblaient être les rois des idiots. Et dire que ça ça voulait devenir flic. L’étudiante était écoeurée par ce genre de comportement. Heureusement qu’elle ne se laissait plus atteindre depuis longtemps par ce genre de remarques. Les combats suivants furent intéressants et heureusement elle ne fut pas la seule à réussir à gagner en deux contre un. Il y en eut même un candidat qui étonna tout le monde avec un parcours sans faute. Il n’avait pas pris de coups et s’était débarrassé de ses adversaires avec une facilité déconcertante.

_________________

The Ward family

Vyper & Venom




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwan Laska
Messages : 608
Célébrité : Tom Hardy
Alias : Aleksei Pachkov (réelle identité)
Métier officiel/officieux : Lieutenant dans les forces spéciales de la police / Agent dormant des services secrets russes , ancien capitaine dans les spetsnaz

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 1
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  EmptyDim 7 Avr - 17:25

Coal District est le plus ancien quartier d’Europolis. On disait même qu’il était présent avant que les Européens aient pour idée d’installer leur capitale en cet endroit. Dans certaines villes, les vieux quartiers sont les plus importants, du moins ce sont des endroits incontournables. Ils sont parfois des témoins de la richesse de la dite ville, ils sont des témoins de l’Histoire. Oui celle avec un grand H. De par son architecture, ses monuments. Ce n’est pas seulement une richement purement financière dirons-nous, mais plus une richesse culturelle et historique. Mais ce n’était clairement pas le cas de ce quartier. Lorsque la guerre éclate, le secteur réussit à retrouver une sorte de second souffle, grâce à toutes les usines qui tournaient à plein régime pour produire en masse afin de contribuer à la victoire contre l’ennemi de l’Est. Cependant à la fin du conflit, l’activité dépérit très rapidement et aucun crédit, ou presque, ne fut injecté dans le quartier.

Pas de rénovation, pas de transformation, pas de nouvelle entreprise qui s’implantait. La pauvreté s’installa, si bien que cette zone est très sale et délabrée. On lui avait présenté la ville avant qu’il s’y rende, les services de renseignement avaient collecté un maximum d’information pour ne pas le lâcher en terrain complètement inconnu. Après tout, comme leur nom l’indiquait, c’était leur travail de se renseigner et ils l’avaient bien fais. Lorsqu’il était arrivé, certaines personnes lui avaient dis qu’il fallait faire gaffe où on mettait les pieds là-bas. Surtout lorsqu’on était policier, certains individus n’aimaient pas trop y voir traîner des flics. Oui des policiers, ça se mêlent toujours des affaires des autres, surtout quand celles-ci sont illégales et potentiellement juteuses. Non il ne fallait pas y patrouiller seul, une des premières choses qu’on l’eut appris lorsqu’il était considéré comme un « bleu » dans le métier.

Cette pauvreté, ce quartier, il y avait été confronté de nombreuses fois depuis son arrivée. Si bien il pouvait comprendre la jeune femme lorsqu’elle lui rétorqua que ce n’était pas un secteur où il faisait bon vivre. Elle justifia donc le fait qu’elle avait suivi quelques cours d’auto-défense et qu’un de ses proches lui avait enseigné quelques rudiments, des techniques de combat de base pour pouvoir s’en sortir. Dans ce genre d’endroit, il fallait  savoir s’imposer ou du moins avoir les « armes » pour pouvoir survivre. S’adapter pour vivre un autre jour, pour avancer. C’est ce qu’elle avait dû faire, et cela surement tout au long de sa vie. Elle et lui n’étaient pas différents sur ce point. Malgré tout, il restait vigilant en ce la concernait. Son instinct lui dictait de rester en alerte. Et son instinct ne l’avait jamais trompé, ou presque.

Il avait vraiment l’impression qu’elle cherchait à lui dissimuler quelque chose. En effet, dès son premier combat, quelque chose lui avait paru…bien étrange. Comme si elle ne se donnait pas à fond. Qu’elle se bridait afin de dissimuler un élément, ses réelles capacités peut-être. Et lorsqu’on agissait ainsi, c’est qu’on avait souvent une part de soi-même, bien souvent sombre, à dissimuler aux yeux de tous. Et oui, en effet, il parlait en connaissance de cause pour avoir adopter une tactique similaire lors de ses examens d’entrée. Il voulait vraiment voir son potentiel, la jauger complètement. C’est pour cela qu’il proposa cette épreuve à un contre deux. Et bien sûr lorsqu’il donna les noms pour le premier match, la recrue Ward se retrouva toute seule contre les recrues Jenkins et DeMarco.

Le combat commença rapidement, la jeune femme avait dans un premier temps repousser l’assaut immédiat de Jenkins, puis celui de DeMarco. Elle profita même d’avoir repoussé ce dernier pour s’occuper de Jenkins qui finit par descendre du ring lorsque la recrue Ward avait réussi à prendre l’ascendant sur sa personne. C’était maintenant un un contre un. Dans les règles de l’art si l’on peut dire. Bien que sur le terrain, les choses ne sont jamais aussi simples que cela. Plusieurs coups furent échangés entre les deux partis, finalement la jeune femme réussit à attirer son opposant au sol, à prendre le dessus sur lui grâce à une prise, elle tint bon malgré la résistance adverse et Demarco finit par abandonner. Cela scella le combat. Iwan hocha la tête de façon approbatrice en direction de Ward lorsqu’elle descendit du ring. Il fallait juste la stimuler un peu pour qu’elle démonter son réel potentiel.

Elle avait une bonne maîtrise et s’en était très bien tiré. Voyant que les deux perdants étaient du genre revanchard, sans bouger pour autant de sa position, le lieutenant beugla : DeMarco ! Jenkins ! Cela suffit ! » Les deux individus se dispersèrent et lâchèrent la grappe à Ward. Suite à cela d’autres combats furent annoncés et débutèrent. A la fin de ces derniers, Iwan regarda rapidement les notes qu’il avait pu prendre et revint vers les recrues de son groupe pour communiquer les résultats. Il recala Jenkins pour le comportement exécrable dont il avait fais preuve du début jusqu’à la fin. Ce ne fut pas le cas de DeMarco par contre. Il prononça le nom de Kate dans les reçus, et elle s’en tirait même avec une très bonne note pour son dernier combat. Elle avait de quoi être fière. Iwan garderait un œil sur elle et veillerait à ses premiers pas dans les forces de l’ordre, mais également pour savoir ce qu’elle pouvait bien dissimuler.

La journée était finie, le lieutenant congédia les recrues, reçus et les recalés. Ce n’était qu’une épreuve parmi d’autres, il y aurait d’autres marches à franchir encore pour rejoindre les rangs des forces de police d’Europolis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Give it all you got !    [Livre I - Terminé] Give it all you got !  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Livre I - Terminé] Give it all you got !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Don't you know I had no choice ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: