>[Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis



 
Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Aller en bas 
 [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Lun 12 Nov - 20:14


Oh ce qu’elle peut être pénible quand sa soeur s’y met ! Comme d’habitude, elles sont sorties, décidant d’aller boire un verre pour s’éloigner du joyeux chaos ambiant de leur maison empli d’amazones. Sans se douter du traquenard qui allait se refermer sur elle, Anastasy avait invité Kahlan qu’elle n’a pas vu depuis un moment. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’Anthéa voit arriver un groupe d’hommes et se mette à les décortiquer, en quête d’un partenaire pour Ana. Depuis qu’elle a mis au monde sa petite fille, elle ne s’est jamais sorti de la tête de lui offrir une cousine, par l’intermédiaire d’Ana forcément.

Pourtant, elle connaît très bien la position de celle-ci, depuis des années elle tente en vain de caser Anastasy. Avant, c’était de bonne rigolade, mais depuis la naissance de Nymeria, ça tourne parfois à la limite de l’obsession. On n’en est pas loin tandis qu’elle invite ce groupe à leur table, c’est à ce moment là que l’Amazone comprend que ça va mal se terminer. Elle a beau aimer sa soeur, il lui arrive de dépasser les bornes et inviter ce groupe d’hommes au regard libidineux est de trop. Supporter un groupe dont l’unique pensé est de savoir ce que ça doit donner un plan avec des jumelles, c’est trop. La journée a été assez merdique sans avoir à rajouter ces pervers.

Heureusement, son verre est plein et sa soeur se charge de faire le plus gros de la conversation pendant que Kethryn reste silencieuse. Chaque fois qu’un homme tente de lui adresser la parole elle aspire bruyamment son cocktail à la paille et ne se donne pas la peine de répondre, faisant clairement comprendre qu’elle en a rien à faire d’eux, elle les ignore superbement. Ce qui finit forcément par ne pas leur plaire, et les échauffer, c’est alors qu’elle sourit à sa soeur pendant que l’un d’eux se fâche ouvertement.

Elle trépigne d’impatience même si son visage n’exprime toujours qu’un agacement et un ennuie profond, les hommes n’aiment pas être dévalorisé, c’est d’autant plus amplifié lorsqu’ils sont en groupe. Anthéa a beau leur faire la conversation comme si de rien n’était, ils remarquent désormais plus que l’ignorance totale d’Anastasy. Ils lui font remarquer, elle se met à bailler, sans prendre la peine de se couvrir la bouche. Qu’ils reluquent donc ses amygdales plutôt que ses seins. Gros balourds. “Messieurs!” Interpelle le propriétaire du bar. “Je vous conseil de laisser cette demoiselle tranquille avant qu’elle ne vous envoie en taule.” Les regards se tournent vers elle, bon gré mal gré elle montre son insigne, histoire qu’ils comprennent que ce n’est pas une plaisanterie. Le groupe d’hommes s'éloigne, non sans grimaces, pour se trouver une table ailleurs.

Elle lève les yeux au ciel, contrariée. “Pourquoi ? J’avais la situation en main.” “Parfaitement, je n’en doute pas, mais tu fais fuir mes clients Kethryn.” Oui. Bon. Il faut reconnaître que ce n’est pas la première fois qu’elle fait le coup, Arthur a appris à se prémunir des pièges tendus par le Lieutenant de police. Elle ne trouve rien à y redire et son regard se braque sur l’entrée de l’endroit, un large sourire illumine son visage pendant qu’elle fait signe à Kahlan. “Tu devrais faire un gosse avec ton balourd de patron qui te lèche la glotte et te donne une promotion, ça te laisse encore moins de temps à consacrer à nos soeurs et moins encore à procréer.” Ronchonne Anthéa.

Elle ne l’écoute même pas, son attention tournée vers l’atlante qui les rejoint. “Salut Lara, comment tu vas ? Tu as reçu la nouvelle collection dont tu m’as parlé le mois dernier ?” A peine l’Atlante s’est-elle installée à leur table que l’Amazone pose son avant bras sur le dossier de sa chaise, plus proche qu’à l’accoutumé, elle pousse le vice jusqu’à l’embrasser sur la joue avec un sourire amoureux. Elle se donne clairement en spectacle pour les hommes qui l’ont précédé, histoire de ne pas rester sur sa faim. Qu’ils se torturent donc à imaginer les deux belles femmes ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mar 13 Nov - 0:16

18 Février 2050

Ce soir-là, Lara faisait la fermeture tout seule comme ça pouvait lui arriver parfois. Une bonne heure avant la fermeture, elle avait reçu un message d’Anastasy qui souhaitait aller boire un verre. Elles ne s’étaient pas vues depuis un petit moment et il est vrai que son amie lui manquait aussi elle sauta immédiatement sur l’occasion. La brune n’oublia pas de la prévenir que faisant la fermeture du magasin, elle arriverait potentiellement un peu plus tard mais prendrait le train en route sans soucis. Cette nouvelle l’a mis de bonne humeur et lorsque la nouvelle collection arriva, elle était remontée à bloc pour la déballer le plus vite possible. La jeune femme en avait parlé à son amie qui aimait se tenir informée des dernières nouveautés. Il était d’ailleurs généralement hors de question de faire des essayages sans l’Atlante qui revenait en dehors de ses heures de travail pour faire des tests en même temps que l’Amazone.

Seulement voilà, le mec de la livraison ne lui avait pas précisé qu’il allait revenir avec le double de cartons, de quoi totalement dépiter la belle. Remontant ses manches, Lara enchaîna les ouvertures de cartons pour trier les contenus le plus rapidement possible. Elle prit une minute pour boire un coup d’eau et envoyer un message à son amie concernant son potentiel retard avant de reprendre. L’avantage c’est qu’elle n’avait pas beaucoup de clientes donc la brune était peu interrompue dans son tri. Cherchant toujours à bien faire, malgré le fait que sa chef l’avait prévenu qu’elle n’était pas obligée de tout faire dès la livraison, elle commença à assembler les cartons par type de sous-vêtements et par ensemble. Elle s’interrompit de nouveau pour descendre les grilles du magasin avant de terminer son tri. Lara avait bien avancé et cela leur ferait gagner du temps pour le lendemain. Aussi, l’Atlante décida que cela serait suffisant et éteignit l’ordinateur après avoir saisi la réception de la commande avec le numéro des cartons sans la validation du contenu. Maintenant que tout était trié, vérifier la marchandise ne mettrait pas trop de temps, surtout à deux.

Après une telle journée de travail, Lara hésita à repasser chez elle pour se faire un brin de toilette. Trop pressée de retrouver l’Amazone, elle se dirigea rapidement à pied vers leur bar habituel. Vêtue d’une robe noire et d’une paire d’escarpins, le tout recouvert d’une cape noire, la pluie ne l’avait jamais dérangé étonnament. Ses talons claquaient en rythme sur le béton tandis que ses pas la menèrent rapidement à leur lieu de retrouvailles. Passant la porte d’entrée, l’Atlante fit rapidement un tour d’horizon pour repérer Ana et Anthéa qui étaient assises non loin. Elle croise alors le regard de son amie dont le visage s’illumine, lui adressant un magnifique sourire qu’elle lui retourne aussitôt. S’élançant à travers la foule, le bar était plein à craquer, la brune finit par atteindre la table des deux jumelles sans trop de difficultés. Prenant place, elle se fait accueillir par Anastasy oralement avec quelques questions alors que son attention s’arrêta une seconde sur sa jumelle qui semblait bien moins contente qu’elle. Alors qu’elle allait répondre à son amie, celle-ci réduit l’espace entre elles et déposent un baiser sur sa joue, légèrement plus insistant qu’une bise classique. Un peu gênée, la jeune femme apprécia toutefois le geste. Avec Aurora, la lieutenante était l’une des personnes dont elle était le plus proche.

Bonsoir à toutes les deux. Bah ça va bien, surtout avec un tel accueil. Et vous alors ?

Se demandant ce qui avait pu se passer avant son arrivée, Lara observa les alentours et ne mit pas bien longtemps à imaginer ce qui avait pu se passer. Un groupe d’hommes non loin ne cessait de jeter des coups d’oeil dans leur direction tout en faisant des commentaires, un genre de messes basses. L’Atlante n’était pas allée jusqu’à imaginer que ces hommes avaient été à sa place avant son arrivée mais elle se doutait bien qu’il s’était passé quelque chose et que l’origine de ce quelque chose n’était autre que Anthéa. Elle s’adossa au fond de son siège du côté de Kethryn et adressa un clin d’oeil au groupe d’hommes. Kahlan imaginait facilement ce qui avait pu traverser l’esprit de son amie qui en avait plus que marre de répéter à sa soeur qu’elle ne voulait ni d’un homme ni d’un enfant dans sa vie. Après tout, à chacun ses choix, elles avaient beau être jumelles, elles n’étaient pas obligées d’avoir les mêmes envies. Se tournant vers Anastasy, la jeune femme se pencha pour lui déposer un baiser sur la joue à son tour, un sourire au coin des lèvres.

J’ai effectivement reçu en fin d’après-midi la nouvelle collection. C’est ce qui m’a fait raté le début des festivités.

Façon humoristique de dire qu’elle avait probablement raté une Kethryn en forme qui avait dû remettre plus d’un homme à sa place. Lara avait dû s’essayer aux relations avec un homme deux fois depuis qu’elle avait intégré le monde des hommes. Elle s’en sortait très bien seule même si son manque d’amour dû à son enfance restait toujours présent. Un serveur passa non loin et la brune en profita pour l’interpeller. Attrapant le verre de son amie, elle but une gorgée avant de confirmer que c’est ce qu’elle voulait et de demander de nouveaux verres pour ses amies.

Et vous les filles que racontez-vous de beau depuis la dernière fois ?

_________________
Coded by HoneyLily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Ven 23 Nov - 10:15


Anthéa n’abandonnera jamais, pas tant que sa soeur ne se sera pas reproduit. Et elle serait capable d’insister jusqu’à ce qu’Anastasy cède. Pour l’instant, elle se contente d’être chiante à ses heures. Comme maintenant. Dans le fond, elle sait très bien que les charges sur les épaules de la Reine sont très lourdes, après tout elle l’assiste dans tout dès qu’il s’agit de leurs soeurs. Anastasy ne se formalise pas de l’attitude de sa jumelle, dans le fond elle n’est pas vraiment contre l’idée de se reproduire, elle adore sa nièce, mais elle estime que son devoir est ailleurs.

Son travail lui plait et elle prendra davantage de plaisir maintenant que le commandant lui a donné une certaine liberté d’action, elle doit constituer une équipe prête à tout. Sans oublier les recherches qu’elles mènent à travers l’Europe pour retrouver les artefacts Amazones. Cela fait 4 ans désormais, il avait fallu revoir les priorités, tout d’abord intégrer leurs soeurs au monde humain et ça n’avait pas été une mince affaire. Elles-mêmes avaient mis 2 ans pour étudier la théorie auprès de Penelope et plus encore pour la mettre en pratique et se faire passer pour eux. Elle avait mis la patience de certains à rude épreuve, mais leur couverture a tenu le choc et tient encore.

Avec le temps, rien ne lui a enlevé le plaisir de se jouer des humains. Provoquer et user de son pouvoir ne la dérange pas outre mesure. Si le propriétaire lui en avait laissé le temps, les hommes se seraient laissés emportés et elle aurait eu de quoi les arrêter pour une bonne nuit de garde à vue, grâce à sa jumelle. Ce n’est pas trop tard se dit-elle pendant que l’Atlante les rejoint et qu’Anastasy feint l’amour.

Il faut dire qu’il n’est pas bien difficile de feinter l’attirance avec Kahlan, c’est une très belle femme, grande, athlétique, souriante, avec ses moments de naïveté adorable. Surtout lorsqu’elle ne remarque pas lorsqu’Anastasy fait une tentative de drague. Ca fait 3 ans qu’elles se connaissent, bien sûr l’atlante sait très bien qu’elle est au goût de l’amazone et ça ne semble pas la déranger particulièrement dans la mesure ou Anastasy n’est pas insistante. Le sourire de l’Amazone s’agrandit lorsque Kahlan lui rend un baiser sur la joue et se renfonce dans son siège après un coup d’oeil à travers la salle.

“Le travail, et encore le travail et les dégâts à la maison. La dernière en date, Lucrezia a voulu s’essayer à la plomberie, elle tenait absolument à savoir par où venait l’eau… Je te laisse imaginer la suite. Il n’y a que ma fille que ça a amusé.” Répond Anthéa sans prêter attention à la mise en scène qui se prépare entre l’Amazone et l’Atlante, elle a l’habitude des petits jeux de sa jumelle depuis le temps. Elles se le rendent bien. Le visage légèrement penché, l’Amazone prend une mèche de Kahlan et l’enroule entre ses doigts.

“Et les réparations vont nous coûter une petite fortune. Nous allons pouvoir essayer la nouvelle collection ? Quand ?” Reprend-elle avec enthousiasme lorsque l’atlante eut commandé une nouvelle tournée. La lingerie, c’est devenu le péché mignon d’Anastasy, pas que, la mode en général, même si elle privilégie le confort et pratique dans sa vie quotidienne, ce qui se cache dessous révèle une personnalité passionnée. Flâner dans les boutiques ne la dérange pas, même si elle n’y dépense rien, la majorité de ses dépenses termine dans la boutique de Kahlan.

“Si tu mettais autant d’ardeur à concevoir qu’à passer ton temps avec la lingerie, t’aurais déjà 2 filles.” Remarque Anthéa, qui s’attire l’ignorance de la part de sa jumelle qui poursuit son petit jeu avec Kahlan. “Et toi Lara ? Un nouveau petit ami à l’horizon ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Sam 24 Nov - 22:03

18 Février 2050

Kahlan ne put s’empêcher de rire, imaginant une des protégées des Amazones en train de démonter les tuyaux pour savoir comment cela fonctionnait. Il est vrai que bien des choses semblaient étranges dans le milieu des hommes pour les peuples mythiques. Mais cela ne serait jamais venu à l’esprit de la brune de toucher à ce genre de choses de peur de tout casser à juste titre. Alors qu’elle écoutait Anthéa, Anastasy se saisit d’une des mèches de cheveux de la jeune femme, jouant avec. Leurs peaux rentrèrent en contact brièvement, insufflant un léger frisson à la vendeuse. Ses gestes étaient particulièrement attentionnés dès le début de la soirée. Jetant un oeil à l’Amazone, elle lui adressa un sourire un peu taquin tout en écoutant sa remarque ainsi que ses questions. Comme d’habitude, la belle et forte Anastasy voulait faire les essayages en sa présence, chose qui attisa un peu le sourire de Lara. Son amie était incorrigible à ce côté là. Après avoir intercepté un serveur, espérant qu’il leur amène leur boisson rapidement, elle observa les alentours et particulièrement le groupe d’hommes qui semblait ne pas regarder autre chose que leur table.

La mise en rayon devrait se faire après-demain normalement. Dans tous les cas, tu pourras passer la semaine prochaine ça sera bon.

Kahlan ne put s’empêcher de pouffer à la remarque d’Anthéa. Elle aurait mieux fait de s’abstenir car la jumelle lui demanda si elle avait trouvé chaussure à son pied. Cruel dilemme qu’était celui de la jeune femme. En manque d’amour, elle avait recherché l’affection d’hommes depuis son arrivée, mais très peu. Elle s’était vite ravisée, se rendant compte qu’elle risquait de finir dans la même situation qu’avec son père ou son mari. Les deux histoires qu'elle avait eu c'était soldé par un coup d'un soir et elle s'en allant à la première occasion. L'avantage des hommes par rapport aux Atlantes, c'est qu'elle pouvait avoir le dessus sur eux au niveau de la force physique. Mais cela ne suffisait pas à la rassurer dans une telle situation. Et puis, il faut dire qu’elle appréciait aussi la présence de Kethryn pour cela, compensant ce vide qu’elle avait en elle. L’Amazone semblait intéressée par la brune, avec le temps, elle avait fini par le comprendre sans trop savoir pourquoi. Elle n'avait jamais envisagé une telle relation et Anastasy ne se montrant pas envahissante ou insistante, elle n'avait jamais songé à aller plus loin laissant ce petit jeu se faire entre elles.

Oh moi je me suffis de ma situation actuelle. Quand on voit les hommes là bas, je suis guère étonnée que ta sœur les repousse. Il n'y en a pas un qui la mériterait.

Petit sourire en coin, Anastasy était bien trop belle et douée pour finir avec n'importe qui. Le serveur revint avec leur consommation et Lara lui tendit un billet pour régler la tournée. Puis elle leva son verre pour trinquer, profitant de l'instant pour adresser un clin d'œil à son amie qui semblait se réjouir de leur petit jeu. Les hommes de la table plus loin semblaient ne pas vouloir détourner leur regard. Portant son verre à ses lèvres, l'Atlante prit une bonne gorgée, se disant que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas profité ainsi et que la soirée s'annonçait très drôle. Se redressant, s'appuyant sur la table, les mains entourant son verre, Kahlan se pencha légèrement en direction de son amie, se rapprochant d’elle volontairement pour rendre les mecs qui les observaient jaloux.

Mais dis voir Khelia, où est le père de Nymeria ? Tu ne sembles pas avoir d’homme dans ta vie non plus.

Lara savait parfaitement que la jumelle voyait les hommes comme un nécessaire à concevoir un enfant et rien d’autre. La jeune femme, elle, cherchait une personne pour partager sa vie. Un petit regard en direction d’Anastasy en se mordillant gentiment la lèvre, comme une provocation non pas envers son amie mais envers sa soeur mais surtout ces hommes incorrects qui cherchaient à avoir la policière comme on cherche à obtenir du bétail. La belle brune devrait avoir des descendants un jour, elle était reine après tout. Mais pour autant, il valait mieux bien choisir son partenaire, elle méritait d’avoir quelqu’un de bien, qui chercherait à prendre soin d’elle par dessus tout. Il est vrai qu’Anthéa lui prenait tellement la tête avec ça que Kahlan n’avait jamais osé aborder le sujet avec l’Amazone. Elle se demandait bien qu’elle pourrait être son type d’hommes. Plantant son regard dans les yeux profonds de Kethryn, elle lui demanda avant de porter son verre à ses lèvres pour boire une nouvelle gorgée.

Peut-être devrais-tu donner tes critères à Khelia afin qu’elle te fasse des choix plus adaptés pour les prochaines fois tu ne crois pas ? Je veux dire, je comprends que ces hommes ne t’aient pas plu. Mais justement, qu’est-ce qui te plairait chez un homme ?

Adressant un sourire gentillet à la jumelle, comme un soutien dans sa quête d’être tata, la vendeuse souhaitait surtout savoir par curiosité. Il était difficile de ne pas imaginer Kethryn avec un homme svelte et musclé, avec quelque chose dans le crâne. Il lui fallait bien au moins ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Dim 30 Déc - 17:04


Les hommes sont tellement prévisibles. Bientôt ils auront besoin d’un seau pour ne pas laisser couler leur bave sur le sol. Le patron a sans aucun doute ça en stock derrière son comptoir. L’attention de l’amazone ne s’attarde pas plus longtemps sur eux tandis que Kahlan lui répond. Attendre aussi longtemps pour essayer une collection qu’elle remportera sûrement chez elle n’est pas humain. “La semaine prochaine seulement ? Oh non t’exagères. Comment vas-tu pouvoir conseiller tes clientes si tu ne sais pas ce que ça vaut une fois porté ? Il faut faire les essayages plus tôt.” Convaincue de son argument, elle hoche la tête sous le regard goguenard de sa jumelle qui lève les yeux au ciel.

Elle pose la fatidique question sur le célibat de Kahlan, telle une mère désapprouvante, ou plutôt une mère marieuse. C’est au tour d’Anastasy de lever les yeux au ciel et compatir au sort de Kahlan. La réponse de cette dernière est étonnement gentille et lui fait vriller le regard sur l’Atlante, non pas qu’elle doute de la sincérité de ses paroles, mais qu’elle pense qu’aucun de ces hommes ne la mérite la surprend. C’est très agréable à entendre en fait et son sourire ne se tarit pas depuis son arrivée.

“Les hommes ne font pas partie de notre vie, ils sont bannis de notre existence. Ce que disent les mythes sur nous à ce sujet ne sont pas totalement fausses, pour nous ils n’ont pour unique but que la reproduction.” Lâche Anastasy apathique. Et il est vrai qu’elle n’a de réelle attirance que pour les femmes, bien qu’elle goûte de temps à autre aux hommes, c’est assez particulier concernant ces derniers, contrairement aux femmes. Elle ne cherche la compagnie d’un homme que lorsqu’elle a besoin davantage d’intensité, de brutalité, de se défouler purement et simplement. Celle des femmes est plus douce et sincère, beaucoup plus apprécié de l’Amazone.

“Il faut toujours que tu dramatises avec les hommes chère soeur. D’une, ils ne sont pas tous comme le père de Nymeria, de deux, certains valent presque la peine qu’on s’intéresse de près à eux.” Intervient Anthéa, une pure hétérosexuelle comme il en existe peu parmi les leurs. La mention du père de Nymeria fait tordre un coin de lèvre de l’Amazone, elle se demande vraiment ce qu’a bien pu lui trouver sa soeur bien avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’un détraqué. Quand on se défend contre une tentative de viol et qu’on se rend compte qu’il s’agit du partenaire de sa jumelle, ça laisse une image très bigarrée et la rancune est toujours présente. D’autant plus qu’il les emmerde pour être présent dans la vie de Nymeria.

Son type d’homme ? Elle hausse un sourcil qui veut tout dire et rien dire à la fois. “Euh… Rien.” Répond-elle de prime abord. “Pourquoi je devrai m’y intéresser, ce n’est pas comme si j’allais me marier avec l’un d’entre eux et fonder une famille. Une chose est sûre je serais beaucoup plus regardante sur le père de mes filles.” C’est mauvais, franchement nul, et elle voit parfaitement qu’elle vient de blesser sa jumelle. Cette lueur ne reste pas bien longtemps dans son regard avant d’être remplacé par la détermination de la vengeance. “T’as raison, reste concentrée sur ta nouvelle carrière plutôt qu’aider tes soeurs à se repeupler, c’est pas comme si tout allait bien.” Lâche-t-elle entre ses dents, furieuse en rassemblant ses affaires qu’elle balance dans son sac. “Anthéa…” Soupir l’amazone dans un élan de repentir. “Désolée ma belle, amuse-toi bien avec la rabat joie.” Sa soeur ne l’écoute plus, elle enfile sa veste et sourit à Kahlan. “Khelia.” Insiste-t-elle plus fort en tentant vainement de lui attraper le poignet pour la retenir. Vive, sa soeur esquive et tourne les talons.

Anastasy soupir à nouveau, dans le fond sa soeur n’a pas tort, mais elle n’est simplement pas prête. Ce n’est pas la première prise de bec entre les jumelles et sans doute pas la dernière, elle ne se fait pas trop de soucis, elles auront l’occasion d’en reparler et Anastasy de s’excuser. Mais Anthéa ne l’entend pas de cette oreille, du coin de l’oeil elle la voit s’avancer vers le groupe d’hommes, plaisanter un peu avec eux avant de leur tendre une carte tout en fixant les deux femmes. L’Amazone jure, sachant très bien que sa jumelle donne son numéro, par vengeance. “J’imagine que je l’ai mérité ce coup-là.” Lâche-t-elle morose.

Énième soupir tandis que la fatigue des derniers jours lui tombent dessus, elle décide de ne pas se laisser abattre et se retourne vers l’Atlante. “Reprenons avant ce mélodrame. Quel est ton type d’homme à toi ? Pour ma part, tu n’es pas sans savoir que j’ai une préférence pour les femmes.” A plusieurs reprises, elle l’avait laissé entendre en draguant de temps à autre l’atlante, avant qu’elle ne devienne une vraie amie et qu’elle ne veuille pas gâcher cela. Ça ne l'empêche pas de temps à autre de tenter sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Dim 30 Déc - 21:45

18 Février 2050

Lara ne put s’empêcher de rire à la remarque de Kethryn qui ne la surprenait pas le moins du monde. Elle aimait vraiment faire les essayages des nouvelles collections ensemble. Et même si au début, l’Atlante était plus gênée qu’autre chose, aujourd’hui, elle ne voyait ça que comme un moment de plus à partager avec son amie. Observant sa jumelle, elle la vit lever les yeux au ciel ce qui la fit rire un peu plus. Levant les mains en signe de reddition, la brune prit la parole, un sourire malicieu au coin des lèvres.

Très bien très bien t’as gagné je me rends. Si je te fais un texto quand la mise en rayon sera terminée, madame sera-t-elle satisfaite ?

C’est alors qu’Anthéa s’intéressa à la vie amoureuse de Kahlan. Quoi dire de plus que le fait qu’elle était plate comme la table qui se situait entre elles ? La jeune femme en profita pour faire un compliment à son amie et prendre sa défense. Elle était faible physiquement mais avait tout de même son avis. Il était clair que pas un homme à la table d’à côté ne méritait d’être avec une femme telle que Kethryn. Voyant que l’Amazone l’observait, elle lui adressa un sourire sincère. Les amies c’était fait pour ça après tout. Elle aimait croire qu’elle pouvait compter sur Anastasy les yeux fermés. Et cela n’était pas peu dire. Lara accordait difficilement sa confiance, n’ayant jamais pu compter sur qui que ce soit depuis sa plus tendre enfance. Seul son second frère avait voulu faire attention à elle, mais ne pouvant plus supporter l’atmosphère familiale, il était parti du jour au lendemain, sans prévenir, laissant la belle seule face à son père qui avait toujours ce besoin irrépressible de se défouler, de frapper. Kethryn reprit la parole, parlant en leurs noms à toutes les deux. Kahlan ne les avait peut être pas bannis définitivement. Mais à l’heure actuelle, elle n’avait trouvé aucun homme qui correspondait à ce qu’elle pouvait en attendre. Peut-être que ses attentes étaient trop élevées ou alors idylliques. Cependant, il était vrai qu’elle ne cherchait pas spécialement un homme qui remplirait toutes les lignes pour lui tenir compagnie et plus si affinités. Mais elle ne comptait pas non plus avoir un enfant, cela ne faisait absolument pas parti de ses projets actuels. Elle qui avait eu une enfance difficile, n’était pas certaine de pouvoir donner un bon environnement à un enfant, ni le vouloir. Ecoutant l’échange entre les deux soeurs, elle ne put s’empêcher d’avoir un sourire en coin à l’évocation du père de Nymeria. Anastasy lui en avait suffisamment parlé pour qu’elle sache de quoi il retournait. Peut-être qu’Anthéa avait raison et que certains hommes méritaient qu’on s’y intéresse. Mais la remarque de son amie la mit mal à l’aise. Elle n’aimait pas se retrouver entre les deux jumelles. Le souci qui se posait c’était que la brune avait tendance à défendre Kethryn, même si cette dernière avait tort. La pique qu’elle lança à sa jumelle provoqua une réaction chez la jeune femme : elle se mordilla la lèvre inférieure, sentant la vraie dispute pointer le bout de son nez. La seconde jumelle ne répliqua pas mieux, mettant le doigt sur un fait qui devait alerter Anastasya. Kahlan avait bien compris l’importance du rôle de son amie. La remarque d’Anthéa la touche directement. L’Atlante trouve sa réaction trop vive. Celle-ci a déjà pris ses clics et ses clacs pour fuir la scène et sortir de l’établissement. Lara n’est pas très à l’aise avec ce qui se passe. Elle sait pertinemment que le lien entre soeurs est puissant, cela est encore plus prononcé entre jumelles. Ne comprenant pas la suite de la scène, elle ne comprend pas pourquoi Kethryn semble si énervée. Les paroles de son amie lui confirme qu’elle ne comprend pas toute l’histoire. Mais Lara ne cherche pas à comprendre plus loin. Elle ne veut pas s’emmêler dans ce qui ne la regarde pas à vrai dire. Très longtemps elle aurait aimé que quelqu’un se mêle de ce qu’elle voulait et ce qu’elle ne voulait pas. Aujourd’hui, elle semblait avoir trouvé une certaine stabilité. Sauf que la question de Kethryn tomba tel un cheveu sur la soupe. L’Atlante était incapable d’apporter une réponse à sa question de manière instinctive. Sa précision concernant ses préférences apportèrent un peu de rose à ses joues sans que l’Atlante ne comprenne vraiment pourquoi.

Mon type d’homme ?

Son aveux en tout honnêteté la perturba un peu. Avait-elle réellement une préférence concernant les hommes ? Cela faisait plusieurs années qu’elle avait l’impression de chercher quelqu’un qui pourrait compenser les années passées avec son mari, sans y arriver. Le fait que Kethryn lui rappelle sa préférence pour les femmes n’eut aucun impact sur elle. Regardant son amie, elle attrapa son verre et but une longue gorgée avant de reprendre la parole.

Désolée qu’elle soit partie. Tu sais bien que je n’ai pas de type d’hommes en particulier. En tout honnêteté, je pense que j’aimerais juste trouver une personne qui serait en phase avec ce que je veux et qui voudrait prendre soin de moi autant que je veux prendre soin d'elle.

Evidemment Lara ne se rendait pas compte en prononçant ces paroles, qu’elle voulait peut-être avec Kethryn. La nature voulait une femelle avec un mâle pour concevoir. Aujourd’hui, tout ce qu’elle voulait c’était prendre soin de son amie qui était la personne la plus proche d’elle à ce jour. Il fallait dire qu'elle ne s'ouvrait pas forcément pas aux autres. Anastasya n'était même pas au courant que la jeune femme avait eu un passé difficile, des relations humaines incompatibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Lun 7 Jan - 22:33


Les disputes entre les jumelles ne sont pas rares, ce qui l’est en revanche c’est qu’elles restent brouillés plus de quelques heures. Anastasy et Anthéa ne sont pas d’accord sur tout et elles se disent tout lorsque ça ne va pas, mais au final elles acceptent la situation comme elle est et avancent ensemble. Toujours. Rien n’est insurmontable, aucune impasse n’existe pour elles. Il n’y a que des solutions aux problèmes. Anastasy ne se fait donc pas trop de soucis suite au départ d’Anthéa, elles auront une conversation au retour à la maison.

Kahlan semble gênée lorsque l’amazone mentionne sa préférence pour les femmes, du moins c’est l’impression qu’en a Anastasy lorsqu’elle prend son verre pour y boire. Comme pour reprendre contenance. Pourtant, ce n’est pas nouveau, l’Amazone ne s’en est jamais caché. Même au travail, elle assume complètement sa bisexualité, ce n’est pas quelque chose dont elle a honte. Mais elle a appris que les autres le sont pour certains. Anastasy ne comprend pas vraiment tandis que l’atlante lui répond.

“Je vois. Mais as-tu vraiment besoin de ça ? Je veux dire, est-ce que moi par exemple, je ne prend pas soin de toi et inversement ? Nous avons réussie à devenir amies, tu as cette générosité qui me manque tant, cette douceur qui me fait défaut, tu es une force tranquille, tu gardes toujours la tête haute. Kahlan, tu es une femme indépendante, pourtant tu recherches… L’amour ? Ou seulement que l’on prenne soin de toi, mais ça, ce n’est pas forcément l’amour. Comme le dit si bien ma chère soeur, je suis une rabat joie, malgré tout, tu es toujours là pour moi et tu sais que je cognerai le premier qui te ferait du mal, n’est-ce pas ?”

Lorsque l’amazone décide de donner sa confiance, en dehors de ses soeurs s’entend, elle le fait sans concession. Kahlan lui a sauvé la vie, même si elle ne l’admet toujours pas à voix haute, question de fierté, mais aussi parce qu’au fond, elle adore pousser l’atlante dans ses retranchements avant d’en rire. Cette dernière ne se doute même pas de ce qu’il se passe dans l’esprit de son amie. Anastasy aime vraiment la compagnie de Kahlan, plus que de raisons.

“Si j’étais prête à m’engager sur ce terrain là, vraiment, je tenterai davantage ma chance.” Mais elle finirait par en souffrir. Lara. Parce que Kethryn est mariée à son titre, aucun divorce n’est envisageable pour voir les choses de façon humaine. Et son travail et sa maîtresse. Deux choses qui lui prennent énormément de temps et d'énergie. Alors que l’atlante mérite tellement mieux, de ça elle en a conscience l’amazone. “Mais je ne veux pas te perdre.”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Jeu 10 Jan - 7:28

18 Février 2050

Le fait que Kethryn affirmait ainsi qu’elle préférait les femmes même si elle la savait pas totalement fermer à la gente masculine ne la gênait aucunement. Cela n’était pas nouveau en soit. Faire se séparer les jumelles ainsi ne lui plaisait par contre pas. Lara défendait régulièrement son amie, mais elle n’avait jamais pour intention de blesser sa jumelle. Portant son verre à ses lèvres, l’Atlante prit un bonne gorgée de sa boisson. Etrangement l’alcool lui permettait de ne pas se stresser trop facilement. Et heureusement qu’elle but à cet instant, juste avant que son amie se décide à lui présenter les choses sous un autre angle. Kahlan ne pouvait nier le fait qu’Anastasy cherchait à prendre soin d’elle, à être présente. Le fait qu’elle lui rappelle cela lui mit une claque mentalement. Elle n’avait encore jamais abordé son passé en Atlantide avec l’Amazone. Les compliments que lui fit la lieutenante la gênèrent un peu, amenant un peu de rose à ses joues pâles. Se rendait-elle compte de l’énorme erreur qu’elle faisait concernant son indépendance ou sa tête haute ? La brune avait envie de lui dire qu’elle se trompait, qu’elle n’était pas cette femme. Qu’elle n’était qu’une moins que rien de femme battue qui s’était réfugiée dans le plus grand malheur de son peuple. Le fait qu’elle évoque son envie de frapper le premier qui la toucherait lui fit afficher un faible sourire.

La femme forte, indépendante et magnifique c’était Kethryn et non elle. Son métier inspirait le respect, sa façon d’être l’admiration. A quel moment une telle femme pouvait trouver des éléments chez elle qui pouvait lui faire défaut ? Sa douceur était sa plus grande faiblesse, la laissant crever dans son coin. Lara n’aimait pas ce côté là de sa personnalité, celui qui l’avait laissé sans réaction face aux coups de son père et de son mari. Jamais elle serait restée aussi longtemps enfermée dans cette position si elle avait eu un quart de l’audace et de la combativité de l’Amazone. Adressant un sourire un peu plus appuyé, elle répondit à son amie en toute honnêteté :

Je suppose fortement en effet que tu ne saurais te contenir. Mais tu sais Anastasy, tu te fais une fausse idée de moi. Je ne suis pas forte et indépendante comme toi. C’est pour ça que je cherche et pas toi. A te voir, tu ne sembles avoir besoin de personne. Mais je vois ce que tu veux dire et effectivement, tu prends soin de moi et j'essaye de prendre soin de toi.

Elle cherchait une personne pour la soutenir n’étant pas assez forte de par elle-même. Elle n’imaginait pas que la lieutenant puisse avoir besoin de quelqu’un aussi pour les mêmes raisons. Lara savait à quel point le travail de l’Amazone lui prenait du temps, ainsi que son rôle auprès de ses soeurs. Et pourtant elle arrivait à lui consacrer une soirée de temps en temps. Elle aimait tellement être en présence de la jeune femme. La lieutenant était tellement gentille et amusante avec elle. Mais elle ne se rendait pas compte que Kethryn n'était pas la seule à réellement prendre soin d'elle, la brune prenait également soin de son amie sans rien faire de particulier pour. C’est alors que son amie reprit la parole, scotchant l’Atlante sur place. La brune attapa son verre et prit une nouvelle gorgée qu’elle avala tout juste lorsque les derniers mots de Kethryn retentirent. Même si au début, la jeune femme n’avait pas compris cette attirance que lui portait son amie, à force elle n’avait pas pu garder les yeux fermés sur les allusions voir les avances d’Anastasy. L’une de ses protégés, une Amazone, n’aimait pas Kahlan à cause de ça. La jeune fille était probablement amoureuse de la belle lieutenant. Il faut dire qu’elle avait tout pour plaire, un beau visage ponctué par un magnifique sourire, un corps sans aucun défaut, un charme dans sa façon d’être en sa présence. Il était difficile de ne pas être attiré par une telle femme. Mais la brune n’avait jamais pensé à s’intéresser à la gente féminine avant Kethryn. C’était venu à force de ses petits jeux. Il faut dire que le charme de l’Amazone agissait tel un aimant, mais l’Atlante ne pouvait nier avoir peur de perdre ce qu’elles partageaient toutes les deux.

Je ne veux pas te perdre non plus Ana … Si je profite tant des moments que nous avons ensemble ce n’est pas pour rien. J’espère souvent avoir rien qu’un peu plus de temps avec toi. Même si je sais que cela n’est pas possible.

Affichant un sourire doux, sincère, l’Atlante avait un peu honte de cette franchise qui la caractérisait tant. D’un autre côté, elle lui était réellement reconnaissante du temps qu’elle lui consacrait. Elle savait parfaitement que l’emploi du temps de Kethryn était bien rempli mais elle lui trouvait toujours une petite place de temps en temps. Mais il est vrai qu'avant qu'elle commence à céder à ses petits jeux, elle se contentait bien plus facilement du temps qu'elle lui accordait.

Malgré le fait que tu ne cesse de courir après un peu de temps, tu continues de me trouver un créneau pour qu’on puisse se voir.

Faisant signe à un serveur qui passait pas là, elle demanda deux nouveaux verres pour son amie et elle. Le jeune homme embarqua les verres vides et revint quelques minutes plus tard avec deux cocktails. Elle leva son verre en direction de son amie afin de trinquer en tête à tête, son regard plongé au fond de celui de Kethryn, avant de boire une nouvelle gorgée.

Sache que je ne pourrais jamais te remercier suffisamment pour l’amie que tu es et le temps que tu passes avec moi. Si les hommes et les femmes se rendaient compte de ce qu’ils ratent de ta présence, peut-être feraient-ils plus d’efforts pour toi. Mais bon, faudra les prévenir que cela ne changera rien du tout.

Lara ria doucement à sa plaisanterie avant de porter son verre à ses lèvres. Elle même n’était pas très difficile. L’Atlante ne se jugeait pas franchement méritante, surtout pas à côté de Kethryn. Alors même si depuis un moment maintenant elle pensait avoir compris les intentions de son amie à son égard, elle ne se jugeait tout simplement pas à la hauteur, pas assez méritante. Elle avait si peu de choses à lui offrir contrairement à elle. Instinctivement, elle revint chercher un contact avec la lieutenant, déposant sa main sur la sienne, ne se rendant pas compte du signal qu'elle enverrait par ce petit geste d'attention. Elles étaient en train de parler plus sérieusement qu’elle n’aurait pu l’imaginer avant de venir ce soir mais elle voulait être présente sur tous les plans avec Anastasy, y compris les conversations sérieuses. Elle était la personne dont elle était la plus proche à l’heure actuelle, celle qu’elle ne voulait pas perdre, celle pour qui elle avait envie de tout faire et tout donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Jeu 10 Jan - 11:25


Des fois, Anastasy le voit. Cette fragilité, ce manque de confiance, qui ne sort jamais de nulle part. Ce n’est pas réservé qu’aux femmes, des hommes en sont victimes aussi et elle a à faire régulièrement avec ce genre de personnes brimer par un(e) autre, le Lieutenant reconnaît les signes. Ce n’est pas la première fois qu’elle le voit dans le comportement de Kahlan, mais n’en a jamais parlé avec elle, décidant de lui laisser le temps de se confier, d’admettre par elle-même que c’est terminé. Qu’elle est une femme libre et indépendante, mais au vu de ses paroles, il y a encore du chemin à faire. Kahlan ne s’est pas davantage confiée à l’Amazone et elle n’a jamais voulu lui mettre la pression, mais garder le silence lorsqu’elle aperçoit le tourment de son amie est devenu difficile à contenir.

Anastasy ne se fait pas une fausse idée de son amie, c’est Kahlan qui refuse de se voir ainsi, elle ne s’accepte pas telle qu’elle est, mais l’amazone est bien décidée à ce que l’atlante s’affirme dans ce monde de brute. Elle est plus forte qu’elle le pense, il lui faut un coup de pouce pour le réaliser. “Je n’ai pas besoin d’être aimé, ça ne signifie pas que je n’ai besoin de personne. Toute ma vie je l’ai attendu, je l’attend encore. Quand nous sommes nées, nous étions trois, des triplés et notre frère nous a été arraché, comme l’ordonne notre coutume. Pas d’homme. Nous avons toujours été incomplètes, notre lien s’est renforcée par ce manque, ma soeur m’est devenue indispensable, j’ai besoin d’elle plus que de raison. Tu sais… Ce n’est pas descriptible, ce manque… J’en ai parlé à une psy une fois, d’après elle, passer 9 mois dans un giron et être séparée subitement à créer un choc, comme je suis la première née, j’ai subi cela comme un échec, je n’ai pas su protéger mon petit frère.”

Anastasy rit un peu jaune, auto dérision, mais dans le fond elle se demande si l’humaine n’a pas raison. D’une certaine manière. L’amazone avait omis tout ce qui fait d’eux des être mystiques, des êtres qui vivent les choses plus intensément. Elle pense souvent, très souvent, à ce frère disparu, tout en sachant que le recherche serait peine perdu, c’est un humain. Il ne sera jamais de leur monde et elles ne peuvent prendre le risque de l’y impliquer. C’est la seconde fois qu’elle se confie au sujet de la naissance des triplés, la première étant face à sa mère qui s’était contenté de lui rire au nez, sous-estimant l’importance d’un lien incompréhensible et impossible pour des amazones. Pourtant, c’est un véritable déchirement dans la psychée de l’aînée. Alors comment peut-on aimer si on est incomplète ? Comment peut-on être aimé quand on est jamais soi-même ?

“J’ai des failles Lara, j’en suis bourrés, et je joue un rôle qui ne m’est pas familier en permanence. Avec toi, je peux être moi-même, tu prends soin de moi plus que tu ne le penses, tu me permets de me recentrer sur moi-même.” D’un côté, elle porte sur ses épaules la responsabilité de ses soeurs amazones survivantes, elle doit trancher et les protéger à n’importe quel prix. De l’autre côté, elle doit se faire passer pour une humaine, une enquêtrice garante d’une justice qu’elle estime vacillante, pour mieux pouvoir retrouver leurs artefacts. Si elle pouvait, elle passerait son temps avec l’atlante. C’est aussi parce qu’elle est égoïste, qu’elle lui trouve toujours un créneau, parce qu’elle a besoin d’elle. Le fait qu’elle lui dise vouloir passer plus de temps avec l’amazone fait légèrement s’emballer le coeur.

L’atlante leur commande une nouvelle tournée quand le serveur passe à proximité. Étant une habituée des lieux, il n’a pas besoin de demander ce qu’elle veut. Toujours la même chose. Quand l’atlante trinque, le sourire d’Anastasy illumine son visage avant de rire. “Ne va surtout pas aller raconter ça à mes collègues, j’ai une réputation de dure à cuire à tenir. Ne me remercie pas, j’aime passer mon temps libre avec toi, c’est moi qui te remercie de m’accorder ton temps quand je t’appelle. Tu n’es pas à ma disposition, pourtant tu réponds toujours présente.” Kahlan se débrouille toujours pour la retrouver quand elle reçoit un message ou un appel. Permettant ainsi à l’amazone d’être elle-même à chaque créneau libre. L’amazone boit son verre tranquillement, lorsque la main de l’atlante se pose sur la sienne. Il lui semblait pourtant que leur comédie face au groupe d’hommes était terminé, en zieutant discrètement vers leur table, elle réalise qu’ils sont occupés à autre chose. Ils se marrent comme des imbéciles, les yeux rivés sur leurs téléphones. Anastasy reporte son attention sur son amie. “Kahlan ?” Murmure-t-elle en refermant ses doigts sur cette main venue sur la sienne. Elle caresse la peau de sa paume de son pouce. “Qui t’as fait du mal ? Qui continue de te hanter ?”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Jeu 10 Jan - 23:51

18 Février 2050

La remarque de Kethryn lui paraissait à la fois étrange et logique. Il est vrai que les sentiments et l’attention portée à quelqu’un d’autre pouvaient être étroitement liés comme n’avoir aucun lien entre eux. Seulement ce n’était pas tout. L’Amazone était décidée à se livrer. Et même si Lara savait qu’elle aimait lui parler, mais elle ne s’attendait pas à ce genre de révélation. Alors Khélia et elle n’étaient pas des jumelles mais des triplés avec leur frère qu’elle n’avait jamais revu. Leur histoire était triste, touchante. L’Atlante ne pouvait pas rester insensible à la détresse qu’elle ressentait chez son amie qui était pourtant si forte et courageuse de base. La brune aurait aimé pouvoir rien qu’imaginer ce qu’elle ressentait. Mais depuis sa plus tendre enfance, elle n’avait pas beaucoup eu l’occasion de ressentir des sentiments positifs. Il y avait bien eu son second frère avec qui ils s’étaient serrés les coudes pendant un temps. Mais le moment venu, il était parti loin de cette famille, de cet enfer et d’elle. Il avait laissé sa petite soeur derrière, n’en pouvant plus de cette vie insupportable. Le fait qu’elle en ait même parlé à une psy la surprit. La jeune femme n’aurait pas cru qu’Anastasy aurait besoin d’aide externe. Il faut dire que la lieutenant paraissait si forte, inarrêtable, imprévisible, presque indestructible. Elle représentait très bien son peuple, ils pouvaient être fiers d’avoir une reine pareille. Mais Lara continuait de croire que Kethryn était bien au-dessus de la majorité des gens. Elle la voyait comme un exemple à suivre, un modèle à atteindre. Mais l’Atlante savait parfaitement qu’elle ne serait jamais à la hauteur, qu’elle n’arriverait même pas à la cheville de l’Amazone.

Son amie reprit la parole de manière très franche et sincère elle aussi. Ses mots la touchèrent, le prenant un peu au dépourvu. Elle avait bien compris avec le temps que Anastasy était bien prise entre ses soeurs à encadrer et guider et son métier de lieutenant qui demandait énormément d’énergie. Ces deux activités étaient chronophages mais également essentielles. Kethryn ne serait pas qui elle est sans toutes ses responsabilités. Aussi, avoir l’impression d’être importante et utile à l’Amazone était d’un grand réconfort et d’un grand honneur. Difficile de ne pas se sentir gênée dans pareilles circonstances. Adressant un sourire à son amie, elle attrapa son nouveau verre pour prendre une gorgée. Le rire d’Ana est communicatif, Lara ne put s’empêcher de pouffer un peu avant d’écouter ce qu’elle avait à lui dire. Jusqu’à ce qu’elle la remercie une fois de plus, une fois de trop encore. Baissant le regard un instant, elle reporta son regard dans les beaux yeux de la jeune femme qui lui faisait face. Le sourire aux lèvres, elle dit à l’attention de son amie sur un ton légèrement provocateur.

Quel supplice de te tenir compagnie.

Riant de bon coeur à la suite de sa bêtise, elle but à nouveau une gorgée avant de s’adresser de nouveau à l’Amazone, heureuse que la personne qui comptait le plus pour elle l’apprécie autant.

Tu sais où me trouver quand tu as besoin. Que cela soit pour une heure ou vingt-quatre heures.

Un sourire en coin, Kahlan lui aurait bien dit de l’appeler même pour cinq minutes tant sa présence lui faisait du bien. Elle était la première personne pour qui elle semblait réellement compter, alors qu’elle comptait également pour l’Atlante. Cette confiance et ce sentiment de plénitude étaient deux choses qu’elle n’avait jamais connu auparavant. Instinctivement, elle alla chercher le contact avec Anastasy. Etait-ce le fait qu’elle est un peu bu ? Etait-ce le fait qu’elle arrêtait de se freiner y compris avec l’Amazone ? Lara elle-même ne s’était pas rendue compte qu’elle avait posé sa main sur celle de son amie dans un geste tendre et amical.Elle sentit uniquement Kethryn regarder autour d’elle à la recherche d’une chose qui était totalement inconnue à la brune.C’est alors que la lieutenant l’interpella, refermant ses doigts sur la main de la jeune femme avant de poser deux questions dont elle aurait préféré oublier les réponses. Cela se voyait-il tant que ça ? Baissant le regard par réflexe, c’est le contact de la main douce et chaude de son amie dans la sienne qui la tira de là, lui faisant poser à nouveau son regard dans celui de la belle Ana. Résignée, elle demanda à son interlocutrice :

Depuis quand as-tu compris ?

Des images de son père et de son mari lui revinrent en mémoire. Il lui était si facile de se rappeler de ses mauvais souvenirs. Elle resserra légèrement ses doigts sur ceux de Kethryn.

Je ne crois pas t’avoir raconté beaucoup de choses sur ma vie passée. Ce n’est absolument pas un manque de confiance en toi. Mais comme tu l’as si bien dit, certaines choses me hantent encore sans que je ne sache réellement comment m’en défaire.

Lara ne s’était pas du tout préparée à parler de ce genre de choses ce soir. Pour autant, elle ne se voyait pas laisser Anastasy dans l’impasse. A vrai dire, elle ne voulait pas. L’Atlante avait une pleine confiance en son amie qui s’était elle-même confiée un peu avant.

Je veux bien te dire de quoi est fait mon passé. Mais j’ai une petite condition. Je ne veux pas qu’on en parle après. Un jour peut-être que nous prendrons le temps d’en parler. Mais pas ce soir. Cela fait trop longtemps que l’on ne sait pas vu.

Après avoir eu un accord de l’Amazone, Kahlan but une gorgée de son cocktail et reprit :

Je suis née la petite dernière d’une famille de trois enfants, j’avias deux grands frères. Seulement la solidarité n’a que peu existé dans notre foyer. Seul mon second frère et moi nous serions les coudes face à mon père. Je ne vais pas t’apprendre que mon peuple à le sang chaud de base. Notre géniteur était violent, il n’hésitait pas à lever la main pour nous en retourner une, surtout lorsqu’il rentrait de sa journée de travail. Il était combattant. Mon second frère est parti juste après ses 17 ans de la maison. Lorsque j’ai eu l’âge, mon père m’a promise à un jeune garçon d’un famille un peu mieux en vue. Sauf que son déclencheur à lui c’était l’alcool et non le travail. Voilà tu sais tout.

Lara avait parlé d’une traite. Il faut dire qu’elle n’avait raconté son histoire à personne encore. Que Kethryn soit la première n’avait absolument rien d’étonnant. Changeant de ton et surtout de sujet, l’Atlante reprit souriante :

Bon maintenant ça va être à toi de me changer les idées fais gaffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Lun 14 Jan - 10:59


C’est une grande preuve de confiance pour Anastasy de se confier. Malgré tout, ce n’est pas un sujet facile pour l’amazone et elle n’avait certainement pas prémédité d’en parler à qui que ce soit ce soir et si sa jumelle s’est déjà confié au sujet de leur frère, elle l’ignore. Même entre elles ce manque est si douloureux qu’elles ne l’abordent que très rarement depuis des années. En prenant l’initiative de se confier, elle veut démontrer à Kahlan qu’elle n’est pas si forte qu’on le pense de prime abord, loin d’être l’image de force et responsable qu’elle veut donner à ses soeurs. Elle veut aussi lui démontrer que tout le monde a ses faiblesses, ses épreuves à traverser et qu’elle sera présente pour l’aider à surmonter celles de l’atlante.

Depuis quand a-t-elle compris ? Comment le définir ? “C’est mon métier.” Etudier le comportement des gens fait partie de leur apprentissage et ça lui a été utile plus d’une fois dans ses fonctions. Et aussi dans son évolution dans une ville empli d’humains, si différents de leurs soeurs amazones. Des victimes, elle en croisait tous les jours quand elle était encore qu’une bleu, un agent de patrouille. Et elle en croise encore aujourd’hui. Des femmes au regard fuyant, comme Kahlan avant de lui répondre.

Non, en effet l’atlante est restée très secrète sur son passé et dans le mesure où l’amazone s’est toujours douté que ce n’était pas quelque chose de positif pour elle, n’avait jamais insisté pour en apprendre davantage. Pas plus que Lara l’avait interrogé, elle avait surtout appris la majorité des choses lorsqu’Anastasy l’avait invité dans sa grande maison à Acropolis District. Difficile de garder secret le fait qu’elle est Reine des habitantes, puisque leur comportement changeait du tout au tout en sa présence. Même les Sarmatas se tenaient à carreau, même si c’est Vikky leur reine. “On ne s’en défait pas, on s’en renforce.” Assure-t-elle.

Il est inutile de faire tout un dialogue, parfois, de simples mots suffisent à briser les chaînes. Kahlan veut l’assurance qu’elles n’ont parlerons plus, du moins pas ce soir. Elle lui rappel malheureusement ces femmes qui ne souhaitent pas porter plainte contre leurs maris et forcent les agents de police à se résigner. Oui c’est ce que ressens Anastasy maintenant, résignation, frustration, malgré tout, elle acquiesce, prête à tenir cette promesse solennelle comme elle le fait toujours. “Tu seras seule décisionnaire du moment où tu voudras te confier.” La parole, une fois donnée, n’est jamais trahi. Et elle lui répond.

Battue par son père, abandonnée par le seul frère qu’elle estimait, mariée de force, battue par son mari. Le bouillonnement est immédiat dans le regard de l’amazone qui s’en doutait pourtant, mais l’entendre c’est une autre paire de manche. A croire qu’elle n’était pas prête à l’entendre. En tant que femme, en tant qu’amazone, une femme née pour la guerre et élever pour assurer la protection de son peuple, elle n’a que mépris pour ces hommes qui se défient des femmes. La dure réalité de l’extérieure. Elle se doutait que Kahlan a été victime d’un homme violent, mais loin d’imaginer qu’elle en avait subi deux.

“Te changer les idées hein ?” Susurre-t-elle en se rapprochant lentement et dangereusement de son visage, un mince sourire soulève ses lèvres quand elle aperçoit le rouge monter aux joues de l’atlante. Elle prend tout son temps, sa main venant se glisser à nouveau sur le dossier de sa chaise et entrer en contact avec son dos, elle remonte pour effleurer sa nuque du bout des doigts jusqu’à la naissance de ses cheveux. Elle saisit sa nuque, mais sa prise n’est pas menaçante, elle lui laisse toute liberté de se reculer. “Si tu veux faire quelque chose pour moi... Ne change pas Kahlan, jamais. Tu es une belle personne, tu as du coeur, et crois moi ça se perd dans cette ville, ne doute jamais de toi.”

Le temps semble se suspendre, elle hésite l’amazone, énormément, alors que son regard reste figé sur celui de l’atlante. L’envie impérieuse de l’embrasser est extrêmement forte et il se serait agit d’une autre, elle n’hésiterait certainement pas autant. Mais Kahlan est différente de toutes les autres. Elle est unique. Finalement, ses lèvres se posent sur sa peau, juste aux extrémités de ses lèvres, avant de reprendre sa position initiale sur sa chaise. Les mains tremblantes, elle boit son verre cul sec. “Tu sais. Il y aurait bien une solution pour qu’on se voit plus, viens vivre avec nous.”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Lun 14 Jan - 13:37

18 Février 2050

Kahlan savait très bien pourquoi elle ne voulait pas parler de cela. Elle s’était faite à l’idée qu’elle avait été faible par le passé et qu’elle l’était probablement toujours. Le désastre qu’avait subi son peuple était ce qui l’avait libéré de ses chaînes. La confiance qu’elle avait en Kethryn n’était pas fébrile. Bien au contraire, elle remettrait sa vie entre ses mains si cela était nécessaire. Mais elle savait aussi l’Amazone bien prise par son travail ainsi que son poste de reine auprès de ses soeurs. Elle avait de grandes responsabilités qui lui prenaient tout son temps. Son amie avait déjà bien assez de soucis sans gérer ceux de l’Atlante qui ne lui incombaient aucunement. La brune avait compris avec le temps que Anastasy avait une charge énorme à supporter, des tâches qui étaient les siennes et dont elle ne pourrait la soulager. Alors si répondre présente les rares fois où elle avait du temps à lui accorder était bénéfique à Kethryn, elle continuerait de répondre favorable à ses propositions de sorties. Non seulement cela ne lui coûtait rien mais cela lui faisait tellement plaisir de passer du temps en sa compagnie.

Quand la lieutenante lui répondit, Kahlan se sentit un peu stupide. Évidemment, observer, interpréter les signes avant coureur, elle était habituée à tout cela. Lara adressa alors un sourire sincère et généreux à son amie. Cela signifiait très certainement qu’elle s’en était rendue compte depuis un moment et qu’elle avait tenu à respecter ses envies ce qui la toucha d’autant plus. Elle espérait au fond d’elle que l’Atlante n’avait tout simplement pas envie de l’ennuyer avec ses histoires sachant tout ce qui pouvait peser sur les épaules de la reine qui lui faisait face. Son sourire s’estompa doucement lorsque Kethryn la corrigea concernant ses malheurs passés. Elle voyait bien que son amie appréciait peu la situation présente. Peut-être n’aurait-elle pas dû lui dire, pas ce soir, peut-être même jamais. Mais c’était fait à présent et l’Amazone ne semblait pas vouloir classer l’affaire sans en parler un jour.

Tu as très certainement raison mais les faits sont comme ils sont. En parler ne changera rien. Je ne sais pas comment utiliser ses souvenirs pour me renforcer comme tu dis. Je ne fais que me reposer sur les malheurs de mon peuple qui m’ont donné une porte de sortie. Et toi, tu as bien assez à faire avec les soucis de ton peuple et ceux de ton travail. En soit, je viens de me confier, tu connais à présent la vérité Ana. Mais je ne ressens aucune différence pour autant.

La brune se reposait sur le fait que l’ouverture des portes de Tartaros lui avait permis de s’enfuir sans réaliser qu’elle avait pris sa décision d’elle-même dans le fond. En parler ne lui faisait pas si mal. Cela faisait six ans à présent que les faits avaient cessé. Elle avait si peu de temps avec l’Amazone que parler de choses qui étaient immuables et qui mettait son amie dans cet état ne l’intéressait pas. Lara commençait à se sentir mal, un mélange de tristesse et de regret. Sa main posée sur celle de son amie se mit en mouvement instinctivement pour caresser le dos de sa main. Elle cherchait par ce geste à apaiser Anastasy. C’est aussi pour cela qu’elle demanda à Kethryn de lui changer les idées, cela leur permettrait à toutes les deux de changer de sujet et de penser à autre chose. Cependant, lorsqu’elle vit la jeune femme se rapprochait d’elle lentement, Kahlan ne put s’empêcher de rougir des joues. Un sourire charmeur sur les lèvres, son amie semblait s’amuser de la situation. Sa main abandonna la sienne sur la table pour se glisser sur son dossier de chaise. Même si elle s’y attendait, Lara eut un sursaut de surprise au premier contact de la main de la belle dans son dos. Son cheminement jusqu’à sa nuque lui procura quelques frissons dans le dos. Le coeur battant, les pensées confuses, la brune se mordilla la lèvre du bas en écho à un début d’anxiété. Leur proximité était à la fois chaleureuse et déstabilisante. Puis Ana lui parla en toute sincérité, la touchant au plus profond de son âme. Il n’y avait qu’elle pour lui dire ce genre de choses. Les yeux dans les yeux, Lara retenait sa respiration ne sachant pas ce qui allait arriver. En avait-elle envie ? C’est alors que l’Amazone supprima le peu de distance entre elles, déposant un baiser au coin des lèvres de la brune. Puis elle s’enfonça au fond de son siège pour boire son verre cul sec. La finalité de cet instant laissa l’Atlante perplexe. Etait-elle soulagée ou déçue de l’attitude de son amie ? Il était difficile de le dire. Le coeur battant encore assez rapidement, elle emboîta le pas à Kethryn pour finir ton verre également.

Bien que tes soeurs m’apprécient, enfin je pense, je ne suis pas l’une des vôtres. Et puis Sienna n’apprécierait pas ma présence à mon sens. Si je devais vivre avec vous, cela ne t’enlèverait pas tes responsabilités envers tes soeurs après tout.

Son verre vide reposait sur la table comme celui d’Anastasy. Son regard s’était perdu dans le vague. Elle savait bien à présent que l’Amazone était intéressée. Pourtant, elle faisait preuve de beaucoup de retenues avec elle. Aujourd’hui était la première fois que son amie franchissait le pas et elle ne l’avait fait qu’à moitié. Était-elle déçue par ce qu’elle venait d’apprendre sur le passé de l’Atlante ? Ou au contraire, avait-elle apprécié son honnêteté ? Lara sentait au fond d’elle que les sentiments qui prédominaient après ce qu’il venait de se passer étaient la frustration et la peur. Le fait qu’elle n’ait jamais eu de relation avec une femme ne se manifestait plus dans son esprit. Elle regrettait que Kethryn ne soit pas allée au bout mais d’un autre côté elle avait peur qu’une relation entre elles puisse être à l’origine de la fin de leur amitié. En proie au doute, elle releva son regard sur la belle lieutenant qui était assise à côté d’elle. La brune voulait avoir un aperçu du temps qui lui restait en sa présence.

Je suppose que tu travailles demain. A quelle heure tu prends ton service ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Lun 14 Jan - 18:24


Elle n’a jamais été si proche de séduire Kahlan, et jamais été aussi effrayé de réussir à la fois. Un sentiment s’empare de l'amazone. La peur. Celle de blesser son amie, de perdre leur amitié en se montrant trop pressante, trop gourmande alors qu’elle aperçoit le trouble de l'atlante. Cela signifie qu’elle n’est pas insensible, qu’elles pourraient vivre une histoire, mais laquelle ? Leur amitié vaut-elle vraiment le coup d’être brisé pour le plaisir de pouvoir la toucher ? Comment est-ce qu'un couple fonctionnerait si l’un est toujours au travail ? Kahlan mérite bien mieux, elle mérite du temps, de l’attention, de l'amour. Toutes ces choses qu'Anastasy ne peut lui offrir en somme, non par manque de volonté, mais de temps. Elles se voient déjà si peu en tant qu’amies et jusqu’à maintenant, elle n’avait pas une brigade à constituer. Le temps va clairement lui faire défaut dans les mois à venir, voir des années.

C’est donc sérieusement qu’elle lui propose de venir vivre avec elles. Malgré sa résolution à ce que l'atlante trouve mieux, elle ne peut se résoudre à se séparer d’elle. Une offre qu’elle décline, l'amazone ne s’attendait pas à autre chose de sa part et des arguments elle n’en manque pas pour la convaincre. Mais elle l'observe, Kahlan semble perdue dans ses pensées, pense-t-elle à ce baiser qu’elle n’a pas eu le courage d'amorcer ? Ou au fait de venir vivre avec les amazones ? Elle voudrait vraiment être dans sa tête pour le savoir, au moins elle ne tergiverserai pas à savoir si elle n’est pas allé trop loin. Kahlan n’est pas prête, ce n’est jamais évident de convertir une hétéroseuxelle aux autres plaisirs même si ce n’est pas une première pour Anastasy. Il a fallu en brusquer plus d’une, mais pas l'atlante, elle ne s'aventurera pas à lui forcer la main. Si cette relation doit naître entre elles, le premier pas doit se faire de l'atlante. Anastasy ne peut que lui faire comprendre qu’elle sera toujours là pour elle, que ce soit en tant qu’amies, ou plus.

“Sienna ? Pourquoi n’apprécierait-elle pas ta présence ? Tu ne nous a rien fait. Je suis sérieuse. Personnellement, je pense qu’il est temps de se réunir, de s'allier et se retrouver. Nous ne l'avons pas fait par le passé et regarde où nous en sommes, nos peuples ont tous subi un génocide. On est censé être divins, nous ne sommes que l'ombre de nous-mêmes.” C’est bien connu, les amazones sont plus sages que leurs homologues et pourtant, aucune n’a bougé le petit doigt lorsque les atlantes ont appelé leur aide. Pour des guerrières, elles estime que sa mère a failli 6 ans plus tôt en préférant la sécurité illusoire de leur île au lieu d’aller se battre. Les jumelles ne l’ont su que bien après, étant donné que les princesses étaient partis de Thermodon. Elles se seraient trouvés sur place, sans doute auraient-elles tentés de convaincre les Scythas d’aller se battre, ne sont-elles pas prévus pour ça depuis leur conception ?

Parfois, elle se demande si ce ne sont pas les démons du dessous qui ont attaqué leur île. Ce n’était clairement pas des humains d’après les témoignages de ses sœurs. Mais celles qui ont survécu n’en savaient pas davantage sur la forme de leur ennemi, si ce n’est que c’étaient des Choses. Quoi qu’il en soit, les faits sont là, ils sont isolés, dans un monde qui n’est pas le leur, parmi des humains qu’elle estime faibles tant ils sont prompt à se faire la guerre. “J’aurai toujours autant de travail et de responsabilité, mais tu serais là. Je n'aurai pas besoin de m'inquiéter d’être en retard ou de devoir annuler nos sorties parce que tu seras à la maison, que je pourrais te voir n’importe quand, même si c’est bref. Tu seras toujours bien entouré et je n’ai sans doute rien  à craindre d’un quelconque espionnage de ta part. On est tous dans le même panier. Le seul inconvénient c’est de devoir partager les chambres quand nos sœurs nous rendent visite en même temps. Il y a des règles à respecter aussi, pour notre sécurité. Tu as ta place parmi nous Kahlan, on doit s'entraider, montrer l’exemple.”

Anastasy craint chaque jour que le secret de leur existence soit découvert. Elle craint que ce jour là, le comportement destructeur des humains se retourne contre elles. Ils sont déjà si peu nombreux qu’ils n'auraient aucune chance. C’est terrifiant. Alors qu'en parallèle, l'amazone a fait le serment de les protéger, de protéger un peuple qui n'aura aucune difficulté, ni remords, à les détruire. Alors elle aimerait autant que les divins soient réunis avant que ça n'arrive, qu’ils aient au moins une chance de survivre ensemble. Ce n’est pas uniquement personnel si elle souhaite que l'atlante les rejoigne, c’est pour sa sécurité et entamer un mouvement parmi leurs homologues valkyrie et atlantes.

L’interrogation qui suit est totalement hors sujet, comme s’il ne s’était rien passé et conforte l‘amazone dans l’idée que Kahlan n’est pas prête. “Tu sais bien, il ne se passe pas un jour sans que je travaille. Mon service commence à 9heures et je serai de garde pendant 48heures.” Le crime n’a pas d'horaire, ni de repos, les enquêteurs doivent toujours faire face aux heures supplémentaires. Malgré tout, elle n’a jamais envisagé exercer un autre métier. “Je trouverai sûrement le temps de venir faire les essayages avec toi si c’est ce qui t'inquiètes.”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mar 15 Jan - 7:23

18 Février 2050

Kahlan oubliait parfois que son amie ne voyait pas tout. Pire, elle était capable de se mettre des oeillères pour ne pas voir ce qui était totalement évident. La preuve, lors de leur première rencontre, l’Amazone persistait à dire qu’elle s’en serait sortie toute seule alors que la jeune femme était allée la chercher jusqu’au fond de la baie. Il faut dire que la façon dont elles s’étaient connues, leur avait permis de comprendre ce qu’était l’autre, mais surtout était totalement incongrue. Ce qui était sûr, c’est que jamais la brune ne regretterait cette rencontre. A défaut de retrouver des Atlantes, ce qui la soulageait un peu dans le fond, elle avait réussi à trouver des membres d’un autre peuple mythique. C’était depuis ce jour que Lara avait commencé à se dire qu’elle devrait compter sur les Amazones et les Valkyries aussi pour s’en sortirent, si quelque chose tournait mal. Elle entendait et comprenait donc parfaitement les paroles de Kethryn lorsqu’elle lui disait qu’elle jugeait nécessaire qu’ils s’unissent tous. Mais c’était une des raisons qui poussait aussi l’Atlante à garder son chez soi. Elle était toujours en train d’essayer de rattraper les choses avec Sorcha. La jeune femme ne voulait pas se rater avec d’autres membres de son peuple. Et puis, même si elle ne s’en rendait pas compte, s’il y avait bien une chose que Kahlan avait vite repéré, c’était les éclairs dans les yeux de Sienna. La jeune Amazone semblait jalouse de l’attention que lui portait sa reine. Cela pouvait se comprendre, ne faisant pas partie du même peuple. Pour autant, Anastasy ne s’en était toujours pas rendue compte que sa jeune subalterne en pinçait pour elle. Depuis un petit moment, Lara avait des doutes mais les fêtes de Noël lui avaient confirmé ses pensées. La jeune Sienna avait tenté de faire changer d’avis sa Reine lorsque cette dernière avait décidé que Lara dormirait avec elle dans sa chambre. Aussi, venir vivre en permanence chez elles risquait de créer une tension inutile. Le sourire au x lèvres, amusée par l’absence de réaction de son amie à ce phénomène, la brune répondit :

Peut-être parce que tu lui plais et que ça crève les yeux à tout le monde sauf à toi. Il faut croire que quelqu’un d’autre ébloui ton champs de vision pour que tu te n’en sois pas encore rendue compte.

Kahlan savait parfaitement qu’elle plaisait à l’Amazone. Pour autant, elle ne pensait pas être cette personne qui pourrait passer avant tout le monde ou presque à ses yeux. Personne ne passerait avant le bien-être des Amazones et de leurs cousines, cela relevait des responsabilités d’Anastasy en tant que reine. Pour autant, côté coeur, elle restait persuadée que quelqu’un passait bien avant les autres, influençant les réactions de la belle dans ce domaine. Elle espérait juste que son amie avait jeté son dévolu sur quelqu’un qui la mériterait et qui saurait prendre soin d’elle le moment venu sans lui demander l’impossible. La jeune femme avait bien compris que cela faisait beaucoup de conditions à remplir mais avec l’emploi du temps du lieutenant, il lui fallait une personne qui n’était pas exigeante concernant le temps passé ensemble. Sortant de ses pensées, Kethryn reprit la parole énumérant les raisons qui devaient la convaincre de venir vivre dans la grande maison des Amazones. Elle ne put s’empêcher de rigoler doucement.

Je suis tout à fait d’accord sur l’unification de nos peuples. Mais tout ce que tu viens de dire peut se faire sans que je ne vive avec vous. Et puis avec Sorcha, j’avance doucement. Qu’elle sache que je vous avais trouvé lui a vraiment fait plaisir mais elle ne songe qu’à la vengeance, voyant rouge en permanence. Mais je persiste, tu viendrais à mon appartement les soirs où tu veux me voir que ça me gênerait aucunement.

S’entraider et montrer l’exemple ne serait pas un problème. Kahlan le ferait avec plaisir même. Mais elle ne devait pas oublier la jeune Aurora qui était en train de se perdre dans la folie dont son peuple était capable. Elle avait besoin de réussir sur ce point, d’appréhender et de comprendre la jeune fille pour l’aider. Peut-être que Kethryn avait déjà croisé ce genre de cas parmi les Valkyries, ses cousines. Il faudrait qu’elle lui en reparle pour avoir quelques conseils sur le comment gérer la chose. Mais ça n’était pas vraiment le moment, il ne leur restait plus beaucoup de temps ensemble. Alors que la brune eut un simple sourire à la remarque du lieutenant sur son temps de travail, elle ne put se retenir de rire lorsque celle-ci pensa qu’elle craignait de ne pas la voir pour les essayages de la nouvelle collection.

Je m’inquiétais plus du temps qu’il me restait en ta charmante compagnie que du fait de faire des essayages à mon magasin.

Interpellant un serveur, elle lui demanda une nouvelle tournée, la dernière de la soirée. Habitué à les voir ici, il les servit rapidement, ayant bien compris le signe de Kahlan qu’elles allaient se sauver derrière. Lorsqu’il déposa les verres, la jeune femme lui glissa quelques billets pour régler l’ensemble des consommations de la soirée. Elles avaient pour habitude de régler chacune leur part mais depuis le temps, cela lui faisait bien trop plaisir de retrouver son amie pour ne pas l’inviter au passage. Attrapant son verre, elle fut imitée par la lieutenante et elles purent trinquer pour la dernière fois de la soirée. Une fois qu’elle eut but un peu du contenu de son verre, elle reprit de plus belle, toujours ce sourire un peu innocent sur les lèvres :

Alors Ana, que veux-tu faire ou de quoi veux-tu parler dans le laps de temps qu’il nous reste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mar 15 Jan - 21:38


Quand elle lui balance que Sienna craque pour elle, Anastasy écarquille des yeux. Elle n’est pas sérieuse ! Elle n’avait jamais tenté de la séduire, c’est sûrement une erreur. La jeune amazone, une amie de sa soeur cadette, n’a jamais démontré la moindre attirance à l’égard de la Reine. Toujours respectueuse, à l’écoute et obéissante, c’est pour ces qualités qu’Anastasy pouvait compter sur elle en toute circonstances. Apparement, tout le monde le saurait, sauf elle, mais si c’était le cas, pourquoi sa soeur ne lui en avait pas parlé ? Perdue dans ses pensées, elle n’entend qu’à moitié le fait qu’elle n’a d’yeux que pour une autre, ce qui n’est pas faux. Mais pour l’instant, elle s’inquiète pour la jeune Sienna, surtout à l’idée de l’avoir blessée, ce qui n’a jamais été son intention et elle ne veut pas commencer. Une conversation s’impose sans doute entre elles. Avec ses soeurs, surtout sur cet aspect là, elle veut faire preuve de transparence parce qu’elle ne veut voir aucune d’entre elle peinée par un chagrin d’amour.

Anastasy ne s’étonne pas de la réponse négative de Kahlan, même si elle espérait vraiment qu’elle puisse accepter. Déçue, elle l’est mais ne le montre pas, parce qu’elle a sa fierté et qu’être éconduit de la sorte la touche plus qu’elle ne se l’imaginait. Bien sûr l’atlante n’a pas tort, il n’est pas nécessaire de vivre sous le même toit pour unifier leurs nations et elle mentionne Sorcha, qu’elle a déjà eu l’occasion de rencontrer. Étant donné qu’elle fera toujours passer les amazones avant le reste, elle serait bien en peine d’en vouloir à Kahlan d’en faire autant et elle reconnait bien là sa principale qualité. “Est-ce que ça veut dire… Que tu vas me laisser une clé de chez toi ? C'est du sérieux.” S’enquit-elle sans plus insister sur le sujet d’emménager avec elle.

Un sourire soulève ses lèvres lorsque l’atlante rit, elle aime l’entendre, c’est tellement agréable en comparaison de ce qu’elle entend d’habitude. Les cris au poste, ou le silence d’un mort, souvent rompu par les flashs d’un appareil de l’équipe scientifique, ou encore les cris des amazones en effervescence à la maison. Elle ne connaît que peu le silence à vrai dire, pourtant le rire de Kahlan a ce quelque chose qui se rapproche le plus de sa retraite du monde extérieur. Elle s’inquiète donc du temps qu’il leur reste, donc elle ne regrette pas ce qui a failli se passer entre elles.

“Tu sais bien que je dors peu, si tu veux qu’on passe le reste de la nuit ensemble, je suis à ta disposition.” En fait, elle trouve son repos dans ses siestes, plus qu’en passant des heures à dormir. On peut facilement la comparer à un chat. 20 minutes par là, 1 heure par ci, et c’est reparti pour des heures. Ça fait bien des années qu’elle a cessé de se mettre au lit et de se torturer en ne trouvant pas le sommeil. C’était le cas bien avant de venir dans le monde des humains et ça n’a pas changé depuis, elle a appris à trouver son repos dans les quelques instants de sommeil qu’elle trouve et c’est suffisant.

L’atlante leur commande une nouvelle tournée alors que l’amazone pourrait passer des heures avec elle sans se rendre compte du temps qui passe ou de ce qui l’entoure. Elles trinquent une nouvelle fois avant de finir leur boisson aussi vite qu’elles étaient servis. De quoi pourraient-elles parler, l’amazone a bien une idée, mais elle a fait une promesse. Kahlan ne souhaite pas aborder ce sujet, estimant qu’il est inutile de revenir sur le passé. Si elle permettait à Anastasy d’argumenter, elle lui ferait comprendre que ce n’est pas en gardant pour elle qu’elle se défera de ses chaînes.

“On pourrait aller au théâtre, ou au cinéma ?” N’importe où tant qu’elles sont ensemble à vrai dire. C’est tellement rare. Au passage, elle se relève de sa chaise et enroule son écharpe avant d’enfiler son manteau. “Ou en discothèque, se dépenser un peu.” Quand elles avaient découvert ça avec Anthéa, elles s’y étaient amusés avec leurs amis. Elle fait signe au propriétaire du bar avant de quitter les lieux en compagnie de sa charmante amie. “Mais je pense que ces jeunes humains ne sauraient résister à nos corps de déesses.” Badine-t-elle avant d’attraper la main de Kahlan pour l'entraînement un peu vivement vers un snack ouvert dont elle connaît bien l’adresse. “Mais avant tout, j’ai faim.” Si le départ du bar était un peu précipité, ce n’est pas sans raison. “Qu’est-ce qui te ferait plaisir ?” Demande-t-elle autant pour le menu du snack que pour le programme du reste de la soirée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mer 16 Jan - 13:42

18 Février 2050

La réaction d'Anastasy ne la surprend guère. Elle avait bien compris que l'Amazone n'avait pas vu le comportement de Sienna alors que pourtant, le regard qu'elle portait à sa reine était plein d'admiration et d'envie. Lara regrette un petit peu de lui avoir dit la chose ainsi. Elle n'a pas à se mêler des affaire des Amazones après tout ni de celle de Kethryn. Ce qui lui a fait le plus comprendre la situation à vrai dire, c'était parce qu'elle était directement impactée. La jeune Sienna ne semblait pas approuver la proximité et la complicité qui existaient entre l'Atlante et sa reine. Mais Kahlan ne comptait pas s'excuser d'apprécier son amie. Cela lui faisait tellement de bien d'avoir une personne comme elle sur qui comptait. Partagée entre son manque de délicatesse et le fait qu'elle ne voulait pas s'excuser de côtoyer la lieutenante, la brune ne pouvait laisser couler son erreur ainsi, contrairement à son interlocutrice.

Excuse-moi, je ne devrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas.

Reprenant le fil de la conversation. Kahlan se sentit obligée de refuser la proposition d'emménagement de son amie. Cela se justifiait d'autant plus avec la bêtise qu'elle venait de commettre. Mais surtout, elle pensait à la jeune Atlante qu'elle tentait de résonner depuis un an sur ses envies de vengeance. La jeune femme souhaitait réellement l'aider à retrouver les leurs, même si cela signifiait qu'elle pouvait retrouver son mari ou son père également. Kethryn ne sembla pas vexer de son refus et ça la soulagea. C'était aussi pour cela qu'elle lui avait proposé de passer à son appartement lorsqu'elle en ressentait le besoin. C'était tellement peu comme geste mais si agréable à proposer. L'Atlante refusait rarement des choses à Anastasy. Elle était consciente du poids qui pesait sur ses épaules et était prête à tout pour la soulager comme elle le pouvait. La remarque qui suivit fit sourire Lara, touchée par la volonté de la lieutenante à passer du temps avec elle.

C'est une très bonne idée ça. Pourquoi penses-tu que je ne suis pas sérieuse ?

Ce n'est pas comme si elle avait des choses à cacher à son amie. La dernière chose qu'elle ne lui avait pas dit, elle venait de lui révéler après tout. L'Amazone était la bienvenue en toutes circonstances. C'est bien pour cela qu'elle s'inquiétait du temps qui pouvait leur rester ensemble pour cette soirée. Peut-être que le fait de lui donner une clé de chez elle allait réellement leur permettre de passer plus de temps ensemble. Mais Lara préférait rester sur la réserve. Si tel n'était pas le cas, elle n'en voudrait jamais à Anastasy. Elle était bien trop consciente de tout ce qui accaparait le temps de la belle pour lui reprocher ses choix et ses actions. La brune était admirative de ce que Kethryn accomplissait au quotidien, elle qui n'était qu'une simple vendeuse qui hésitait à rechercher ses semblables. Le sourire aux lèvres, son amie semblait avoir l'envie de prolonger leur temps ensemble bien plus que ce à quoi s'attendait l'Atlante.

Le reste de la nuit ensemble ? Rien que ça ?

Kahlan ne dormait pas beaucoup non plus. Ses nuits faisaient quatre à cinq heures maximum. Elle était bien souvent rattrapée par ses préoccupations et ses cauchemars. La dernière tournée arriva et les deux jeunes femmes descendirent rapidement le contenu de leur verre respectif. Une fois fait, Anastasy se mit à lui proposer tout un tas d'activité tout en récupérant ses affaires. La brune l'imita, enfilant son manteau et attrapant son sac avant que son amie ne s'en aille, lui emboîtant le pas. Elle rigola à la remarque de la lieutenante concernant le choix de la discothèque. Elle lui répondit, le sourire aux lèvres, amusée.

Ce n'est donc pas le meilleur des choix alors. Mais comme tu m'as retourné la question, j'accepte de choisir où on va à condition que tu nous trouves un sujet de conversation, celui qui t'intéresse le plus, le temps qu'on s'y rende.

Kethryn lui attrapa alors la main, précisant qu'avant tout elle avait faim et qu'elle souhaitait se restaurer. L'alcool avait toujours eu tendance à couper l'appétit à l'Atlante aussi n'avait-elle pas spécialement faim. Arrivées au snack, la belle se tourna vers Kahlan pour lui demander ce qui lui ferait plaisir. Regardant rapidement l'affichage, elle se dit que ne rien avoir dans le ventre n'était pas franchement une bonne idée non plus. Aussi elle décida de se prendre une petite barquette de frites, histoire d'avaler quelque chose. Son amie commanda pour toutes les deux tandis que la brune alla leur prendre une table. Elle fut rapidement rejointe par la lieutenante. De toute évidence, leur commande leur serait apporté, une fois prête.

Hum j'aime bien tout ce que tu as proposé mais j'ai l'impression que je pourrais moins profiter de ta présence. Je connais un bar pas très loin d'ici où ils ont des billards. Je sais pas si tu y as déjà joué mais je trouve ça sympa.

Ainsi, elles auraient l'occasion de continuer à discuter toutes les deux. Leur commande ne tarda pas et la jeune femme se mit à manger ses frites tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mer 16 Jan - 16:28


Kahlan s'excuse, Anastasy secoue la tête. Elle n’a pas à le faire sachant qu’il est nécessaire que l'amazone le sache. Elle ne veut aucun quiproquo à ce sujet avec l'une de ses sœurs. “Je n’y ai jamais vraiment prêté attention. Si tout le monde le sait, sauf moi, il est temps que j’ouvre les yeux. Je ne peux pas laisser passer une chose pareille. Elle mérite mieux que mon incapacité à voir ce qu’elle éprouve.” L’amazone ne joue pas avec les sentiments, c’est bien une chose dont elle n’est pas capable à l’égard de ses sœurs, autant que Kahlan. Elle a bien trop de respect pour elles. Son rôle est de les protéger de tout, y compris d'elle-même si nécessaire. Elle devra faire attention les prochaines fois, Sienna ne s’en prendra jamais à Kahlan, mais à l'inverse, Anastasy ne doit pas se jouer d'elle en se pavanant avec l'atlante. “Tu as probablement raison, je ne veux pas la blesser d'avantage en te faisant vivre parmi nous et ta sœur à besoin de toi.”

A l’idée de donner une clé de chez elle, Kahlan ne semble pas contre et s’étonne même que ça ne puisse pas être sérieux. C’est l'ascenseur émotionnel dans la tête de L’amazone, à n’y rien comprendre. Kahlan sait ce que voudrait Anastasy, quelque chose de plus que leur amitié sans toutefois oser faire le pas de plus tant que l’atlante n’est pas prête. Maintenant, malgré ce qu’elle sait, elle est prête à laisser une clé. Pourquoi ? “Tu pourrais regretter de me voir débarquer à toute heure du jour ou de la nuit.” Fait-elle remarquer. C’est assurément ce qu’il se passera, dès qu’elle le pourra. L’amazone se demande si c’est une invitation pour plus, ou si l’atlante ne réalise pas à quel point Anastasy le souhaite. Si elle commet un faux pas, elle perdra son amie, mais si elle ne fait rien alors que c’est ce qu'espère Kahlan… Il faudrait qu’elle se décide, ou pose ses limites, mais dans la même initiative à ne pas la brusquer, l’amazone ne veut pas la presser. Donc elle garde pour elle son tourment intérieur.

C’est bien une première, qu’elle ne sache pas quoi faire, d’ordinaire elle analyse et prend ses décisions, mais l’atlante est si différente. Doit-elle en plaisanter, faire comme si de rien n’était, aborder sérieusement le sujet ? Quoi qu’il en soit l’atlante change de sujet en souhaitant changer de programme. Pas de discothèque donc, elle est maligne. S’il y a bien quelque chose d’immuable c’est l'appétit de l’amazone et c’est vers un snack qu’elle connaît bien qu’elle guide l’atlante. Il faut dire qu’elle se dépense beaucoup, c’est en mangeant qu’elle retrouve son énergie et au vu de son physique elle peut se permettre de manger n’importe quoi, n’importe quand et quelle chance, c’est une grande gourmande. Alors que l’atlante ne veut qu’une barquette de frites, l’amazone commande 1 tacos et 1 hamburger, sans oublier le dessert et un en cas pour plus tard. Elle revient auprès de son amie pendant que la commande est en préparation. “Tu demandes à une flic si elle a déjà joué au billard ? C’est peut-être rare, mais il nous arrive d’avoir du temps libre et d’y jouer ensemble au poste. J’ai du perdre 6 mois de salaire à ce jeu, comme au poker, contre eux. Je te préviens, je ne parierai pas mon argent contre toi.”

Trouver un sujet de conversation donc. Il y a bien deux sujets qui lui trottent dans la tête, mais ces deux sont tabous. Pour une fois elle lui a parlé de son passé, Anastasy voudrait en savoir plus sur elle désormais, il doit bien y avoir des passages heureux, avec son frère peut-être avant qu’il l'abandonne. Ou des amis. Ou n’importe quoi d'autre tant que ça concerne l’atlante. Elle ne souhaite pas éveiller plus de mauvais souvenirs cela dit, la curiosité est un vilain défaut, et elle en a fait son métier malheureusement. “Quand on était petite avec ma sœur, il y avait toujours un endroit où on allait pour se réfugier de l’attention de notre mère. C’était un arbre, quand on l’escaladait il y avait deux branches qui formaient un cœur à l'envers sur lesquelles on s’asseyait. D’en bas on ne nous voyaient pas, d’en haut on avait une superbe vue de notre île. On restait là pendant des heures à se demander à quoi ressemblait le monde extérieur ou on se moquait de nos aînées quand elles nous cherchaient. Tu avais un endroit comme celui là ? Ton refuge ? Est-ce que ça te manque, l’atlantide ?”

Elle a prononcé le dernier mot à voix basse, pour que personne ne l’entende et surtout pas le serveur qui leur apporte leur commande. Anastasy donne les frites à son amie, non sans lui en piquer une au passage et entamé son tacos sans préambule. C’est gras, absolument pas gastronomique et c’est ainsi qu’elle l’aime. Bien plus épais que sa propre bouche, elle s’en met partout, mais elle se régale pendant que son amie lui répond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Ven 18 Jan - 22:52

18 Février 2050

Dans la réaction de Kethryn face à ses excuses, elle retrouvait totalement la reine en plein exercice de ses fonctions. Elle était totalement consciente des responsabilités qui l’incombaient, et qu’elle le veuille ou pas, elle les assumait pleinement. C’était une des nombreuses choses qu’elle appréciait chez l’Amazone. Une volonté de fer et des capacités hors normes dans un corps de femme somptueuse … A cette pensée, Lara se sentit stupide. Elle était censée s’intéresser aux hommes et contrairement à son amie, cela ne lui déplaisait pas d’être en présence de la gente masculine. Pour autant, à force que cette dernière ne la titille, cherchant à lui faire passer un message qu’elle avait très longtemps laissé couler ne le comprenant pas, l’Atlante avait fini par comprendre les intentions d’Anastasy. Elle retrouvait en la lieutenante le comportement qu’elle avait elle-même eu avec elle, sans s’en apercevoir. C’est alors que lui vint à l’esprit le fait qu’elle ait pu la blesser, écoutant Kethryn expliquer pourquoi il était bien qu’elle lui ait dit la vérité. C’est alors qu’elle écouta la remarque de son amie concernant son emménagement qui n’était pas une bonne idée. Elle choppa le soda que la flic avait pris pour boire un coup, à deux doigts de s’étouffer. L’intérêt de l’Amazone pour elle n’était plus à prouver. Lara avait fini par comprendre. Mais elle n’avait pas fait la remarque comme quoi une autre personne devait l’éblouir en songeant à elle. Évoquant des possibles regrets, la brune se raisonna en adressant un sourire sincère à son interlocutrice.

Bah disons que si tu pouvais éviter de débarquer quand j’arrive à peu près à dormir, ça m’évitera de ne pas pouvoir profiter de ta présence.

Lui adressant un clin d’oeil complice, elle attendit la commande avec l’Amazone qui la rejoint, n’ayant demandé que des frites pour sa part. C’est alors que la remarque de son amie la fit rire. Elle oubliait parfois que cette dernière ne découvrait plus vraiment le monde des humains qui était également le sien depuis un moment maintenant. Kethryn a ce petit air sur le visage, cette petite fossette qui se creuse lorsqu’elle a envie de rire et qu’elle est d’humeur moqueuse, que Kahlan a toujours aimé. Evidemment, elle n’avait jamais pensé, à aucun moment, à parier de l’argent. La brune s’en sortait avec son salaire, mais elle ne roulait pas sur l’or, loin de là. De plus, ses compétences en matière de billard étaient plus que limitées.

Ca n’a jamais été dans mes intentions de parier contre toi. Si tu es mauvaise à ce jeu au point de perdre de l’argent, imagine moi qui ne souhaite pas miser.

Ironique, elle sous-entendait que son amie était assez douée pour vouloir parier de l’argent alors que cela ne viendrait jamais à l’esprit de Lara de faire une telle chose. Lorsqu’elle demande à l’Amazone de trouver un sujet de conversation, la jeune femme ne s’attendait pas à mettre en difficulté Anastasy. Et pourtant, son attitude laissait entendre qu’elle avait du mal à trouver un sujet de conversation ou qu’elle doutait. Partagée entre les deux, la brune préféra laisser les choses de côté, attendant patiemment la prochaine réplique de son amie qui ne tarda pas tant que ça. Le souvenir qu’elle lui raconta toucha l’Atlante, ravie de pouvoir partager des choses avec son amie. Mais les questions qui suivirent la prirent au dépourvu. Heureusement, le serveur qui leur apporta leur commande lui permit d’avoir quelques secondes de réflexion mais surtout de respiration en plus. Se plongeant dans ses souvenirs, chose qu’elle n’avait pas fait volontairement depuis presque cinq ans. Se remémorant sa jeunesse, jusqu’au départ de son second frère, Kahlan se rendit compte qu’elle n’avait jamais eu d’endroit comme Kethryn le décrivait. Mais son frère avait fait office de repère pour elle jusqu’à ce qu’il ne tourne les talons pour ne plus jamais revenir. Un éclair de tristesse, peut-être également de regret, traversa le regard de l’Atlante.

Non je n’ai jamais eu d’endroit de ce genre. Je crois que c’était mon second frère mon point de repère.

Pensive, elle vit la commande arrivée et ne fut absolument par surprise du fait que l’Amazone se serve dans ses frites. Un sourire aux lèvres, celui-ci s’étendit lorsqu’elle vit son amie se mettre de la sauce partout en mangeant son tacos. C’était nerveux, ça venait du fond du coeur, ce fou rire naissant n’allait pas épargner l’Atlante. Éclatant de rire, elle se recula contre le dossier de la banquette tant la situation était drôle. Elle ne savait trop si Kethryn était amusée ou surprise, mais lorsqu’elle put se reprendre, Lara attrapa une des serviettes jetables et se leva à moitié, penchée au dessus de la table pour essuyer la bouche de son amie une fois qu’elle eut terminée son tacos, se mordillant la lèvre inférieure signe de sa concentration. Une fois terminée, elle reprit place sur la banquette et attrapa une nouvelle frite avant de dire d’une voix basse :

T’es quand même bien plus canon sans de la sauce partout autour de la bouche. Concernant l’Atlantide, je dois t’avouer que je n’arrive pas à fixer mon avis. Etre sous l’eau me manque, c’est une normalité pour nous après tout. Mais j’avoue ne pas vouloir revenir en arrière préférant ta compagnie à celle qui était mienne à cette époque. Je m’y raccroche plus pour Sorcha que pour moi je crois.

Attrapant le soda de son amie pour boire un coup, un clin d’oeil à son attention, elle ajouta :

Je ne te retourne pas la question car je sais que tu regrettes tes soeurs. Crois-tu que ma réaction fait de moi une mauvaise personne, une mauvaise Atlante ?

Elle y avait souvent songé, encore plus depuis qu’elle avait retrouvé Aurora. La plus jeune ne l’avait pas ménagé, lui faisant clairement comprendre que son attitude était injuste, impensable, inadmissible. Evidemment, elle ne connaissait pas son cruel passé. Mais cela justifiait-il qu’elle réagisse ainsi à la disparition de l’Atlantide et des siens. Il s’agissait d’un sujet sensible où de toute manière, Lara ne contrôlait pas ce qu’elle ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Dim 27 Jan - 20:23


C’est une torture, cette histoire avec Lara. Alors que sa raison lui hurle que c’est une très mauvaise idée, que Lara ne supporterait pas la situation, Anastasy a bien trop de responsabilités pour avoir le temps de s’occuper d’une vie amoureuse, mais son coeur ne souhaite rien de plus qu’elle dans sa vie. C’est sans doute pour cela qu’elle s’est contenté d’une simple amitié avec l’atlante au cours des derniers mois. Il vaut mieux son amitié, que rien du tout. Finalement, avoir la clé de l’atlante serait une mauvaise idée, elle ne résisterait pas à l’envie de la voir dès qu’elle le pourrait. Elle reste silencieuse face à sa remarque, préférant se taire que poursuivre et se retrouver finalement avec la dite clé accrochée à son trousseau.

Kethryn peut être une très mauvaise perdante, mais ce que peu savent, c’est qu’elle est aussi une bonne joueuse. Quand on ne veut pas perdre, on ne joue pas. Tout dépend du jeu. Le billard, le poker, tout jeux de société, on peut dire qu’elle s’est nettement améliorée depuis ses débuts, mais elle ne met pas le même acharnement à apprendre qu’à devoir se faire passer pour une humaine. Si elle était trop douée en tout, ça éveillerait trop les soupçons, donc elle doit être mauvaise dans certaines choses. Son seul regret, est l’argent qu’elle perd à chaque partie, certes, ils ne jouent pas de grosses sommes, mais c’est de l’argent qu’elle pourrait investir ailleurs. Quand on vit dans une maison rempli d’amazones, l’argent n’est pas négligeable au vu de son salaire. Lara lui assure donc qu’elle n’escomptait pas parier de l’argent, ni parier tout court, parce qu’elle ne semble pas être une habituée du billard.

“Ça me plairait de jouer avec toi.” Conclut-elle simplement avec un infime sourire. D’abord manger, c’est primordial pour l’amazone. Surtout après ces quelques verres d’alcool alors qu’elle n’a rien mangé depuis le midi. Sa soeur l’avait entraîné au bar alors qu’elle rentrait tout juste de son service, c’est à peine si elle avait avalé un en cas entre temps. Dans la mesure où elles vont poursuivre leur soirée au billard, l’alcool reviendra très probablement entre leurs mains pendant la partie. Vaut mieux avoir l’estomac plein de nourriture, que finir sous la table.

Pendant qu’elle se confie pour faire parler son amie plus facilement, elle recherche un élément heureux de son passé, quelque chose sur lequel l’atlante pourrait se raccrocher. En vain, puisque son seul repère avait fini par l’abandonner, son second frère. L’amazone comprend pourquoi elles se sont coupées du monde masculin des millénaires plus tôt, pourquoi elles les ont exclus de leur monde. Elle se demande alors si son petit frère aurait fini par les abandonner, ou s’il serait rester jusqu’à la mort. Anastasy n’obtiendra jamais de réponses. Le fait est qu’elle aurait mille fois préférés que son amie puisse compter sur son frère, son repère.

Elle rive son regard sur Kahlan alors que celle-ci part dans un grand éclat de rire, que se passe-t-il ? Il n’y avait rien de drôle dans ce qu’elle lui racontait de son passé, ou bien pense-t-elle justement à un moment de son passé particulièrement amusant. Mais non, finalement elle s’empare d’une serviette pour venir essuyer la sauce du menton de l’amazone, la coupable fini d’engloutir sa bouchée pendant ce temps. Elle termine en lui signalant qu’elle est plus canon quand elle n’a pas de sauce partout, mais elle n’a aucune idée d’à quel point l’amazone trouve l’atlante canon quand celle-ci se mord la lèvre, de cet air si concentrée et mignon.

Elle poursuit sa confidence, répondant à la dernière question d’Anastasy concernant Atlantide. Partageuse, elle accepte silencieusement qu’elle boive de son soda. C’est de bonne guerre puisqu’elle lui a piqué une frite. Kahlan s’inquiète de l’avis de son amie. “Non. Tu n’es pas une mauvaise atlante. Je pense qu’ils ne t’ont pas montrer le meilleur côté de votre nation. Ce sont eux qui t’ont exclu de leur monde.” Dit-elle très sincèrement. Elle le pense vraiment, Kahlan n’a rien à se reprocher, quand personne ne vient à son aide, il ne faut pas s’attendre à ce que la victime se fasse justicière d’un peuple qui l’a ignoré. Ignorer, c’est cautionner.

“Ne te sens pas coupable d’avoir survécu par toi-même, parce que tu l’as toujours fait. Tu t’es retrouvée seule après le départ de ton frère, livrée à toi-même entre les mains de ton père et emprisonnée dans un mariage dont tu n’étais pas volontaire. Malgré ça tu as survécu Kahlan, ce passé a fait de toi une femme indépendante et débrouillarde dans un monde dont tu ignorais tout. Tu ne le verras peut-être pas du même oeil que moi, mais je te trouve admirable…”

Elle ne peut poursuivre alors qu’elle aperçoit deux hommes s’approcher de leur table. Du coin de l’oeil, elle les voit s’installer à la table d’à côté et les reconnaît aisément. Ils étaient au bar. Elle avait surpris plus d’une fois leur regard sur elles, surtout après le départ d’Anthéa, mais n’avait pas jugé légitime de s’y arrêter. Son instinct lui dicte de se méfier, son corps se tend en réaction, même si elle continue de manger tranquillement, et plus proprement. “Tout se passe bien avec ta patronne ? Et tes collègues?” S’enquit-elle pour changer de sujet au vu de la proximité de leurs nouveaux voisins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Lun 28 Jan - 11:35

18 Février 2050

Si Kahlan n’avait pas déjà sorti une clé pour la donner à son amie, ce n’était pas à cause d’une quelconque hésitation. La jeune femme était belle et bien décidée à donner un double à son amie. Seulement le double se trouvant à l’intérieur de son appartement, la seule clé qu’elle avait sur elle lui permettrait de rentrer. Sachant parfaitement qu’elle ne reverrait pas Kethryn dès le lendemain, elle comptait bien passer à la résidence des Amazones pour lui laisser la clé dans une enveloppe. A cette idée, la brune sourit doucement. Elle allait devoir trouver un petit mot pour accompagner cette clé. Elle pourrait se contenter de mettre une simple “Passe quand tu veux” ou encore “Tu peux ouvrir la porte maintenant”. Mais Lara avait envie de quelque chose de plus drôle, de plus subtil aussi. Elle n’était sûre de rien excepté qu’elle aimait être avec la belle jeune femme qui lui tenait compagnie en ce moment. Seulement depuis quelques temps, elle commençait à se demander si cette volonté d’être avec elle, ce plaisir qu’elle prenait à voir la lieutenante, se cantonnait à un désir amical. Ce soir, Anastasy lui avait mis encore plus le doute en laissant planer le fait qu’elle allait l’embrasser pour finalement déposer un baiser au coin de ses lèvres. Son coeur avait bondit dans sa poitrine et l’Atlante n’avait pas su dire si elle avait été contente ou déçue, probablement parce qu’il y avait eu un peu des deux. Elle ne connaissait pas ce type de relation, n’ayant connu que des hommes, trois pour le coup. Et puis pouvait-elle réellement compter les deux humains avec qui elle avait couché un soir pour se rappeler que cela ne lui convenait pas ? Lara avait besoin de plus. Elle avait besoin du côté physique mais également du côté émotionnel. Recluse, elle souffrait de ne pouvoir aimer et être aimé. Mais ça, son amie avait raison, elle lui donnait. La vérité, c’est que la jeune femme avait également peur d’être un poids dans la vie de celle qu’elle avait sauvé. Elles n’avaient pas les mêmes expériences de la vie avant Europolis ni de cette vie parmi les humains. Anastasy avait bien des choses à penser et à faire autre que de s’occuper d’une Atlante paumée en mal d’amour. Et si le fait de se rapprocher l’une de l’autre la menait à commettre une faute au travail ou avec ses soeurs ? Lara ne se le pardonnerait jamais ...

Chassant ces pensées qui méritaient encore bien des réflexions, elle écouta Kethryn qui semblait emballée par l’idée de billard que l’Atlante avait évoqué. Elles savaient donc à présent où elle allait pouvoir finir leur soirée une fois qu’elles auraient fini de se restaurer, enfin surtout la lieutenante. Il faut dire qu’elle avait un métier très physique et éprouvant. La brune se demandait si elle faisait un peu plus attention à ce qu’elle mangeait parfois. Attrapant ses frites une par une, elles continuaient d’échanger sur leur passé respectif, livrant de nouvelles informations à la belle Amazone. Elle lui avait dit être prête à parler de tout et c’était vrai. Cela ne lui faisait pas plaisir d’avouer de tels faits mais la brune lui devait la vérité et elle était bien la seule à qui elle était capable de faire confiance à ce point là. Au fond d’elle, Kahlan savait que si elle revenait à parler de son père ou de son mari, elle lui dirait probablement tout ce qu’elle voudrait savoir. Après tout, elle avait déjà dit le plus gros alors à quoi bon dissimuler le reste à la personne à qui elle tenait le plus à l’heure actuelle. Écoutant ses paroles réconfortantes, elle les accueillit avec un demi-sourire. L’idée qu’elle ait agit de travers au départ pour déclencher tout ce qui lui était arrivé ne l’avait jamais quitté. Certaines personnes étaient malchanceuses de connaître une personne violente dans leur vie. Comment appelait-on ça lorsqu’on en rencontrait plusieurs ? L’Amazone avait raison, elle avait survécu, tant bien que mal. Mais c’était le plus grand malheur que son peuple avait connu qui lui avait offert sa porte de sortie. N’était-ce pas trop cher payé ? Kethryn avait une bien haute estime de la jeune femme, bien plus qu’elle n’en n’aurait jamais elle-même. Mais surtout, elle la connaissait trop bien, anticipant ses propres pensées ce qui agrandit son sourire.

J’ai comme l’impression que tu commences à me connaître un peu tout de même.

Lara ne fit absolument pas attention aux hommes qui s’installèrent à côté d’elles, continuant de manger ses frites tranquillement. Il faut dire qu’entre la vigilance d’une vendeuse et celle d’une lieutenante, c’était assez logique qu’il y ait une différence. C’est alors que son amie se mit à l’interroger sur son travail. Un peu surprise d’un tel changement de sujet, il est vrai que le petit snack s’était rempli, il n’était donc pas judicieux de parler de leur passé inconnu du monde des humains. Terminant d’avaler une frite, elle repoussa sa barquette au milieu de la table, faisant comprendre ainsi que si Anastasy en voulait, elle pouvait se servir, commençant à combler son appétit.

Bah écoute oui ma patronne est ravie. Vu que depuis mon arrivée les autres vendeuses ont changés, je suis la plus ancienne alors elle se repose de plus en plus sur moi pour certaines tâches. Je crois qu’elle a peur que je m’en aille.

Un petit sourire aux lèvres révélant son amusement, l’Atlante reprit :

Cela serait dommage de plus faire nos essayages. Mais bon la dernière vendeuse arrivée est plutôt sympa. Après tu sais que je ne me prends pas trop la tête avec ça. Et toi le travail ? Toujours autant de mouvement ?

Attrapant une nouvelle frite, elle écouta attentivement la réponse de son amie avant d’attraper les déchets de leur repas pour aller les mettre dans la poubelle prévue à cet effet. Puis enfilant son manteau, elle suivit Kethryn en dehors de l’établissement afin de se mettre en route pour le billard. Un homme attrapa le bras de Lara d’une manière qu’elle connaissait que trop bien. Cette prise ne présageait rien de bon. Se retournant, elle se dégagea d’une mouvement simple, le regard rempli d’incompréhension et de méfiance.

Viens avec nous chérie, deux gonzesses ensemble c'est pas cool

Je ne pense pas non. Je suis clairement mieux avec mon amie.

N’écoutant pas le reste des idioties des deux types, elle se retourna dans le but d’attraper Kethryn par le bras pour s’en aller. Etait-ce l’adrénaline ou la colère qu’elle sentait chez son amie ? Aucune idée mais l’Atlante ne voulait pas d’embrouilles. En vrai, elle ne voulait surtout pas gâcher leur soirée. Ces hommes n’en valaient vraiment pas la peine. Cela lui rappela tout de même une fois de plus qu’il fallait qu’elle continue de s’entraîner au combat, et pas uniquement seule. Que cela soit pour faire face au retour de son mari ou son père ou aux humains à qui il manque un soupçon de jugeote, cela ne pourrait que lui servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mer 30 Jan - 15:33


Kahlan se soucie tellement du regard des autres, ou plutôt semble très soucieuse du regard d’Anastasy. Comme si l’avis de l’amazone avait changé en lui faisant ses aveux. Comme si son passé faisait d'elle un monstre, comme si elle n’avait pas réalisé que les monstres étaient son père et son mari. Sa famille, sa nation. Ils l’ont laissé se faire battre, profité de la faiblesse d’une des leurs pour fermer les yeux. Comment peut-on rester aveugle et sourd face à ça ? Bien sûr ça la rend furieuse, en tant qu’amazone, on leur apprend très jeune à s'imposer face aux autres, d’autant plus pour des princesses, elles ne connaissent pas la faiblesse, on leur apprend uniquement la force, une force létal contre l’ennemi. Fut un temps, elle méprisait la faiblesse, c’est son métier, avec le temps, qui lui a appris à comprendre la faiblesse des autres, qu’il ne s’agit pas d’un choix, à comprendre pourquoi l’espoir disparaît chez certaines victimes. Mais Kahlan en a encore, de l’espoir, et Anastasy fera en sorte qu’elle le garde.

Pour l’amazone, Kahlan est toujours Kahlan, cette femme qui s’est émancipée, elle a survécu seule, et parce que ça ne se joue pas qu’au physique, l’atlante est bien plus forte qu’elle le pense. Il lui faudra le temps de le réaliser, et Anastasy sera toujours là pour la tirer vers le haut, autant de temps qu’il faudra. Au même titre que ses soeurs, même si elle souhaiterait plus, mais ce n’est pas pour autant qu’elle l'abandonnera.

Sans préambule, elle change de sujet. ses cheveux se hérissent à la naissance de sa nuque quand elle pressent une potentielle menace. Ce n’est pas une quelconque capacité d’amazones, c’est son instinct. La posture, le regard, et le fait qu’elle les ai vu au bar plus tôt lui souffle un potentiel danger. Elle écoute la réponse de son amie tout en étant attentive au comportement de leurs voisins. Elle espère que Kahlan ne parlera pas en détail de l'emplacement de sa boutique. Son appétit n’étant jamais dérangé par le danger, elle se sert des frites généreusement offert par l’atlante et terminé son tacos avant d'entamer son hamburger.

Ils font pas de vagues, se tiennent tranquille, mais du coin de l’œil elle voit leur regard se tourner vers elles. “Tu penses qu’elle pourrait te donner plus de responsabilités ? Ou une augmentation ? Ça fait plusieurs années que tu travailles pour elle, c’est dans ton droit de le faire. Enfin, je pense, faudrait demander à ma sœur.” Kahlan est tellement douce qu'Anastasy est persuadée qu’elle n'oserait pas le demander même si elle peut y prétendre. Elle l'interroge en retour sur son travail pendant qu’elle terminé son hamburger en quelques bouchées. Et les frites, ce serait dommage de les jeter, pas de gâchis avec l’amazone à table. “Toujours. Les affaires se suivent sans relâche, ça ne s'arrête jamais et je vais avoir de moins en moins de temps avec ce qui se prépare.” Elle ne peut pas en parler, pas ici, avec des voisins de table belliqueux.

Elles sont à peine à l’extérieur que ses doutes sont confirmés. L’un d’eux attrape le bras de l’atlante et lui exprime sa joie de voir deux femmes ensemble. Batard d’homophobe. L’amazone voit rouge, sans aucun doute serait-elle comme barbie bitch elle leur sauterai à la gorge sans hésitation. Son corps est prêt à bondir, au lieu de quoi, elle sort son insigne et son téléphone. “Faites moi le plaisir de la toucher encore une fois et c’est en taule que vous finirez.”

Arrêtés dans leur mouvement, ils regardent l'insigne de Lieutenant pendant qu’elle prend une photo, avec le flash. Ils clignent des yeux, ils hésitent avec leur gueule frustrés, ils la fixent, comme s’ils se demandent si ça vaut le coup. Bluff ou pas ? Elle affiche une expression farouche et de défi, elle n'attend que ça. “Cassez-vous, s’il lui arrive quoi que ce soit je vous retrouve, vous vivrez un enfer que vous souhaiterez même pas à vos ennemis…” Abus de pouvoir ? Assurément. Mais au moins, ça les fait partir. Tendue comme un arc, elle attends qu’ils disparaissent au coin de la rue pour se retourner vers son amie en rangeant insigne et téléphone à leur place. “Je suis désolée. Il t’a fait mal ?”


Action : Si réussite, l'insigne et la photo les dissuade de les agresser et ils partent. Si échec, c'est la bagarre.

_________________


Dernière édition par Kethryn Miller le Mer 30 Jan - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Master of Chaos
Admin
Messages : 2001
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Mer 30 Jan - 15:33

Le membre 'Kethryn Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Action' :


--------------------------------

#2 'A&P Combat Rapproché' :


--------------------------------

#3 'SoB Combat Rapproché' :

_________________
Ne pas contacter par mp s'il vous plaît Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Jeu 31 Jan - 5:50

18 Février 2050

Les deux jeunes femmes poursuivaient leur dîner absolument pas diététique tout en discutant. N’en pouvant plus de ses frites, la brune poussa la barquette en direction de son amie qui ne se fit pas prier pour taper dedans. Cette dernière lui demanda des nouvelles de son travail, thème déjà abordé plus tôt dans la soirée mais de manière assez succincte. L’Amazone souleva des questions que Lara ne s’était pas vraiment posée jusque là. Elle arrivait à gérer son budget avec la paye qu’elle se faisait et la brune était plutôt épanouie dans son métier ce qui était déjà pas mal. Elle n’avait jamais songé à une quelconque évolution dans la boutique où elle travaillait ou à l’éventualité d’avoir des responsabilités en plus. Kahlan n’avait même pas songé un jour accomplir des tâches supplémentaires à celles qu’on lui avait appris à son arrivée. L’ambition n’était pas son fort contrairement à Anastasy. Avoir une vie tranquille, ne pas mourir de faim mais ne pas rouler sur l’or, c’était ce qui lui convenait le plus. A vrai dire, la seule chose qu’elle n’avait jamais voulu c’était sa liberté. Et même si elle l’avait obtenu à l’aide d’un bien grand malheur, elle était enfin sienne. L’Atlante pouvait profiter de sa vie, cotoyer les gens qu’elle souhaitait et qui l’appréciait non pas parce qu’elle faisait un parfait punching ball. Mais le fait d’avoir parlé de cet épisode de sa vie à celle qui comptait le plus pour elle à l’heure actuelle lui avait permis de voir sa réaction et de prendre conscience qu’il ne tenait qu’à elle de garder ce qu’elle avait aujourd’hui. Cela faisait un moment qu’elle s’était installée un sac de frappe dans son appartement pour compléter son sport quotidien. Mais il était tout de même temps qu’elle s’entraîne avec quelqu’un pour se rapprocher de la réalité de la chose si cela devait arriver.

J’en ai aucune idée je t’avoue que je ne me suis pas du tout posée ce genre de questions. Je veux pas embêter Khelia avec ce genre de choses. Elle a des soucis bien plus graves à régler dans son travail au quotidien. Non, il faudrait que j’essaye d’aborder le sujet avec ma chef pour voir.

Poursuivant sur le sujet, Lara interrogea à son tour l’Amazone concernant son propre travail. Evidemment la fin de sa réponse ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde. Cela signifiait qu’elles ne se reveraient pas de si tôt. Peut-être même que le fait de lui donner sa clé ne lui permettrait pas de la voir un peu plus finalement. Son sourire s’affaissa légèrement à cette conclusion rapide et peut-être maladroite. Cependant, cela restait un raisonnement assez logique et la conclusion n’était pas forcément étonnante connaissant Anastasy. La jeune femme vivait pour son peuple et son travail. L’un comme l’autre lui prenait beaucoup de temps et Lara lui en prenait un petit peu elle aussi. A quel moment Kethryn s’accordait-elle du temps pour elle-même dans tout ça ? Un peu déçue de sa conclusion, la brune ne put s’empêcher de dire :

Et quand est-ce que tu prends du temps pour toi dans tout ça ?

Evidemment, même si l’Amazone lui avait dit que c’était elle qui prenait soin de la lieutenante et qu’elle savait l’attraction qu’elle avait pour elle, Kahlan restait incapable de croire qu’elle puisse être aussi utile à son amie, si primordiale presque. Prenant leurs affaires, elles furent accostées à la sortie par un groupe d’hommes qui ne semblait pas apprécier les relations entre personnes du même genre. Qu’est-ce que les gens pouvaient être stupides de leurs jours. Seulement Kethryn ne sembla pas rester aussi zen que l’Atlante. Alors qu’elle venait de se dégager le bras, la lieutenant avait déjà sorti son insigne pour calmer les énergumènes. Clairement elle avait mal pris leur remarque et il était difficile de ne pas comprendre pourquoi. Les menaces d’Anastasy sont à la fois terrifiantes et rassurantes. Les gars n’osent pas vraiment répliquer et optent rapidement pour le repli. Un léger sourire aux lèvres, la brune était touchée par le fait que son amie venait de la défendre sans aucune hésitation. C’était peut-être bête mais cela lui rappelait une fois de plus qu’elle comptait pour la policière. Tandis que les hommes s’éloignaient, la lieutenante ne les lâchait pas du regard. Lara en profita pour attraper sa main libre afin de l’apaiser. La tension que l’Amazone ressentait était clairement palpable. Se retournant finalement vers l’Atlante, elle s’excusa puis lui posa une question, la faisant sourire.

Ne t’inquiète pas Ana, tout va bien. Ne fais pas attention à ce genre d’individus.

Instinctivement, son pouce caressa doucement le dos de la main qu’elle tenait, essayant par ce biais de calmer son amie. Lara tentait d’apaiser Kethryn comme elle pouvait. Son regard dans les prunelles de l’Amazone, son sourire s’étendit un peu plus.

Bon on se le fait ce billard ou tu as envie d’autre chose ?

La brune ne voulait pas forcer Kethryn à faire quoi que ce soit. Cette dernière semblait suffisamment tendue pour ne pas en rajouter une couche. Peut-être qu’après cette montée d’adrénaline, l’Amazone préfèrerait se poser voir rentrer chez elle. Kahlan ne comptait pas lui imposer quoi que ce soit, ayant senti à quel point la lieutenante avait été touché par le comportement stupide et ridicule de ce groupe d’hommes. Evidemment, elle se sentait visée et à juste titre. C’était elle qui était aux côtés d’Anastasy qui assumait pleinement sa bisexualité tandis que l’Atlante commençait seulement à vouloir essayer, avec celle qui l’accompagnait cela va s’en dire. Mais n’empêche que ce type de réaction était stupide et puérile, chacun faisait bien comme il voulait. Elle avait l’impression que son amie était blessée et ça, ça ne lui allait pas du tout, ça ne lui plaisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kethryn Miller
Messages : 230
Célébrité : Elodie Yung
Alias : Antigone // née Anastasy
Métier officiel/officieux : Lieutenant à la criminelle // Commissaire d'une brigade officieuse // Justicière (Antigone)

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Sam 2 Fév - 22:41


“Tu ne l’embêteras pas et ça ne lui prendra que 5 minutes pour te répondre.” Quand Lara lui demande quand elle prend du temps pour elle, Anastasy hausse des épaules. Elle n’en a pas besoin. Pour une femme qui se prétend fière et indépendante, elle redoute par dessus tout la solitude, de se retrouver face à ses propres pensées personnelles, ses doutes. De ressentir cette sensation de vide en elle, l’absence cruelle d’un frère qu’elle ne rencontrera jamais. Elle ne se fait pas d’illusion à ce sujet. L’amazone ne souhaite donc pas se retrouver seule et lorsque ça arrive, elle épluche tous ses dossiers à n’importe quelle heure du jour et surtout de la nuit lorsque toute la maison dort du sommeil du juste.

Cela dit, elle ne prendra pas le temps d’argumenter cette fois. Une autre fois peut-être. Son instinct lui souffle que leurs voisins de table ne sont pas indifférents depuis qu’ils les ont vus dans le bar. Elle avait raison. Son insigne les dissuade de poursuivre ce qu’elle définit d’une agression, mais elle est furieuse. Dire que l’égalité femme et homme est de rigueur à Europolis… Pour certains, l’homophobie est toujours une maladie.

Kahlan ne mérite pas ça, même si elle se doute très bien des travers de la race humaine. Elle ne les voit pas comme Anastasy, elle n’imagine peut-être même pas la moitié de ce dont ils sont capables. Le Lieutenant le voit tous les jours, sur chaque scène de crime et encore elle sait qu’elle n’a pas tout vu. L’avertissement qu’elle leur lance avant qu’ils décampent n’est pas anodin. L’amazone aurait préféré qu’ils aillent jusqu’au bout, elle leur aurait remis du plomb dans la tête, mais surtout elle aurait pu les arrêter et connaître leur identité. Alors que sans cela, elle redoute qu’ils cherchent tout de même à les agresser. Au moins Kahlan.

L’amazone n’est pas tranquille, elle sait faire face à ce genre d’individus, mais Lara ? En fait, ce n’est pas vraiment ça, elle ne veut pas que Kahlan se retrouve à nouveau face à ce genre d’hommes. Elle ne veut qu’aucun ne pose leurs sales mains sur l’atlante. Son corps tremble, sous l’effet de l’adrénaline prête à utiliser la force si c’était nécessaire, mais aussi parce qu’elle réalise qu’elle considère déjà l’atlante comme sienne. Sa soeur, non, comme sa compagne même si c’est purement platonique, Kahlan est à elle et à personne d’autre. Oh si elle venait à l’apprendre, elle serait sans doute en désaccord.

Cette dernière semble s’inquiéter de ce qui se trame dans son esprit et se saisit de sa main pour la distraire des hommes. Anastasy s’excuse, du comportement de ces humains ou de ce qu’elle ressent pour l’atlante ? Difficile à dire, c’est spontané. Kahlan sourit, elle n’imagine pas une seconde ce qui se trame dans l’esprit d’Anastasy. Billard ou autre chose ? L’amazone se retourne complètement vers elle, sa main se lève vers son visage pour remettre une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, sa main se perd dans sa nuque et la suite est plus fort qu’elle. L’amazone fait un pas en avant, s’approche dangereusement, mêlant leur souffle givré tandis que ses lèvres s’approchent des siennes.

Mais elle se retient de justesse, les yeux fermés, elle se rappel pourquoi ce serait une mauvaise idée avant que Kahlan ne soit prête. Contre toute attente, le visage de l’atlante bouge sous ses doigts et des lèvres se pressent contre les siennes. Anastasy écarquille des yeux, n’y croyant pas une seconde, mais si, c’est bien Kahlan qui l’embrasse. L’amazone retient son souffle alors qu’elle entend son propre coeur battre la chamade. Posant une main sur sa hanche, elle rapproche l’atlante d’elle, c’est à ce moment qu’elle sent son portable vibrer entre elles.

N’ayant jamais ignoré ce dernier, elle se recule à contre coeur de l’atlante pour répondre distraitement. C’est Sienna. Anastasy écoute, mais ne quitte pas des yeux Kahlan dont les joues sont rougies. Au téléphone ça crie et ça rit, elle reconnaît les amazones et déduit qu’elles ont encore fait une connerie. La conversation est brève, elle raccroche en soupirant. “C’est… Je dois y aller.” Son devoir, sa responsabilité, ses soeurs avant tout. Si Sienna se donne la peine de l’appeler, c’est important. Kahlan le sait, mais ça ne rend pas la situation plus facile pour autant, pas ce moment.

“Ne me dis rien s’il te plait, prend le temps de réfléchir, parce que la prochaine fois… Je n’hésiterai pas. Je te raccompagne à ta voiture.” Décide-t-elle en prenant la main de Lara et de la garder pendant le court trajet. L’amazone n’oublie pas que 2 homophobes se baladent dans le quartier et ne compte pas la laisser sans protection, même si ses soeurs passent avant tout, elle ne compte pas abandonner l’atlante aussi abruptement.

“Prend le temps qu’il te faut Kahlan, mais… S’il te plait ne me fait pas trop attendre d’accord ?” Bien évidemment elle parle de ce baiser, de ce que ça peut impliquer pour elles deux. Soit ça s’arrête là, soit elles poursuivront, quoi qu’il en soit, il faudra qu’elles en discutent sérieusement parce que le coeur de l’amazone ne survivra pas à ces montagnes russes émotionnelles éternellement. “Je suis vraiment désolée, même si je sais que tu comprends.” Murmure-t-elle avant de l’embrasser sur la joue avant qu’elle monte au volant de sa voiture. L’amazone attend qu’elle démarre et disparaisse de son champ de vision avant de rentrer chez elle. Pour une fois, elle n’a pas envie de rentrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara Jensen
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
Messages : 1270
Célébrité : Anne Hathaway
Alias : Kahlan (nom de naissance)
Métier officiel/officieux : Vendeuse dans un magasin de lingerie

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 8
Points de Marave: 0
I'm the Master of my Fate, I'm the Captain of my Soul
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   Dim 3 Fév - 10:15

18 Février 2050

La soirée prit une orientation totalement différente. Tandis que les deux jeunes femmes songeaient aller au billard pour prolonger leur soirée, un groupe d’énergumènes les interpella pour des raisons totalement ahurissantes. Lara comprit bien vite où était le problème et récupéra son bras sans difficulté. Mais la colère de son amie était palpable. Était-elle vexée par leurs propos ? Avait-elle peur pour elles ? De toute évidence, ces hommes n’ét aient pas très braves. Kethryn leur présenta son insigne et les fit faire demi-tour aussi rapidement qu’ils les avaient abordé. Alors qu’ils s’éloignaient sur le trottoir, l’Amazone les guetta jusqu’à ce qu’ils aient tourné au bout d’une rue, les rendant impossible à suivre du regard. L’Atlante n’est pas surprise par ce genre de comportement. Après tout, elle habite dans le pire des quartiers, à Coal District. Il faut dire qu’au départ, par rapport au prix des locations d’appartement, elle n’avait pas franchement eu le choix. Par la suite, cela l’avait de moins en moins dérangée. Kahlan passait régulièrement au même endroit pour rentrer chez elle. Elle avait acheté une voiture depuis peu, aussi pendant ses première année de vie à Europolis, elle se rendait sur son lieu de travail majoritairement à pied, parfois aidée des transports en commun. Il en était de même pour les autres sorties. Aussi, les remarques déplacées, hors homophobie, elle y avait déjà eu le droit. Cependant la brune ne s’était jamais arrêté là-dessus. Humains, Atlantes, Amazones, Valkyries, n’importe qui pouvait être déplacé, agir stupidement. Elle faisait en sorte d’ignorer totalement ce genre de comportement aujourd’hui.

Lara avait attrapé sa main, caressant le dos de cette dernière à l’aide de son pouce pour tenter d’apaiser un tant soit peu la lieutenante. Elle n’aimait pas voir Anastasy dans cet état là. Dans le fond, elle avait peur qu’elle soit blessée par le comportement de ces idiots. Malgré ses propres faiblesses, elle s’inquiétait bien plus pour son amie que pour elle-même. C’était un peu bête, mais elle était habituée à être maltraitée. Puis une idée lui traversa l’esprit. Et si son énervement apparent était plus de sa faute à elle que de ces goujats. Avait-elle peur également pour elle ? Se rendait-elle compte qu’elle n’était quasiment plus atteinte par ce genre de comportements, tant elle l’avait subi par le passé ? Alors qu’elle était dans sa réflexion, l’Amazone vint remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Le bref contact de sa main avec sa joue généra un frisson qui parcourut tout son corps. Kethryn ne devait pas s’inquiéter pour elle. Seulement son amie ne s’arrêta pas là. Glissant sa main dans sa nuque, accentuant les frissons qui la parcouraient déjà, son visage se rapprocha fortement de celui de l’Atlante qui était surprise d’un tel revirement de situation. A croire que l’anxiété et l’adrénaline avaient laissé place au soulagement et à un désir trop longtemps refoulé.

Alors que leur souffle qui générait de la vapeur était sur le point de se mêler, la lieutenante s’arrêta, ses lèvres n’étant plus qu’à quelques centimètres de celles de Lara. Elle la vit fermer les yeux. A quoi jouait-elle ? Avait-elle peur de sauter le pas depuis le temps ? Non, ça n’était vraiment pas logique. Craignait-elle de sa réaction à elle ? Craignait-elle de la blesser ? L’Atlante n’avait jamais été sûre d’elle concernant ce lien et cette proximité qui la liait à son amie. Mais devant le fait accompli, elle se rendait compte qu’elle ne saurait jamais si elle ne franchissait pas le pas. La brune ne voulait pas blesser l’Amazone ni en continuant de décliner son invitation ni en l’acceptant sans le vouloir. Il n’y avait pas d’issue possible sans prise de risque. Aussi, Kahlan termina ce que la lieutenante avait commencé, pressant tendrement ses lèvres contre celle qui était l’objet de sa convoitise. De toute évidence, ce n’était pas pour déplaire à la belle brune qui permit à leur corps de se rapprocher un peu plus en l’attrapant par la hanche. Etait-ce un signe du destin ? Le portable d’Anastasy se mit à vibrer interrompant cet échange unique en une fraction de secondes tandis que Lara semblait à court de souffle, surprise par sa propre audace et par ses sensations qu’elle avait ressenti.

Lorsqu’elle eut raccrochée, Lara ne fut pas surprise par le verdict de son amie. Evidemment, la jeune femme était un peu déçue dans le fond mais elle était incapable de lui en vouloir. Elle savait parfaitement que Kethryn était très occupée. Ce n’était pas une nouveauté qui venait d’arriver. Les joues rouges plus suite au baiser échangé qu’au froid ambiant, elle écouta attentivement la lieutenante s’exprimer. Elle avait peur, elle craignait sa décision finale. Il faut dire que cela faisait un moment que l’Amazone lui tournait autour. Sa réaction était compréhensible mais elle généra également encore plus de doute chez Kahlan qui se laissa emmener, reprenant la main uniquement pour les guider jusqu’à sa propre voiture. Elle sortait rarement avec et pour le coup, elle aurait vraiment préféré marcher pour évacuer les émotions de la soirée et réfléchir à tout ça. La supplique de son amie lui déchira le coeur. Avait-elle commis une faute en franchissant ce pas ? Tout un tas de questions la submergeait petit à petit. Gardant le silence un peu plus longtemps, elles arrivèrent à sa voiture alors qu’Anastasy s’excusa de nouveau avant de lui déposer un baiser sur la joue.

Arrête de t’excuser Ana. Prends juste soin de toi s’il te plait.

Déposant un baiser sur sa joue à son tour, Lara grimpa dans sa voiture et démarra rapidement. Elle ne cessa de regarder dans son rétroviseur son amie sur le trottoir jusqu’à ce qu’elle dût tourner et qu’elle ne puisse plus la voir. Le souvenir de ses lèvres contre celles de l’Amazone allait la hanter. Avait-elle fait le bon choix ? Evidemment, elle avait pris du plaisir dans cet échange, il s’agissait de Kethryn après tout. Pour autant, voudrait-elle de ça en permanence ? Le temps que la lieutenante, reine des Scythas, allait pouvoir lui accorder allait-il être suffisant sur la durée ? L’Atlante avait ce besoin d’affection, lié à son passé, qu’elle ne savait comment combler. Blesser son amie pour arriver à ses fins n’était pas une option envisageable. Aussi, de retour chez elle, Kahlan finit par se glisser sous les draps avec une multitude de questions et de remises en questions qui l’empêchèrent de dormir toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Livre I - Terminé] Au nom des bières, des chips et des soirées entre amis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]
» Montre-moi, apprends-moi, contrôle-moi...! [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: