Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Aller en bas 
 Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika
avatar
Neutral
Messages : 408
Célébrité : Willa Holland
Alias : Atlas
Métier officiel/officieux : Serveuse/hackeuse

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 6
Points de Marave: 2
Neutral
MessageSujet: Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika   Mer 6 Juin - 11:56

Je baille à m’en décrocher la mâchoire alors que je regarde sans vraiment y prêter attention le café s’écouler goutte à goutte devant moi. Ouais, la nuit va être longue, je le sens bien. C’est l’inconvénient de bosser dans des trucs ouverts 24h sur 24, on finit toujours par se taper des nuits de boulot. Et pour une insomniaque chronique, autant dire que ça fout en l’air tout le reste de la semaine ou presque. Pourtant, c’est la deuxième nuit d’affilée que je me coltine, je devrais être habituée ou un truc du genre. Mais non. Sans compter le fait que je commence à avoir un mal de crâne qui se faufile doucement mais surement. Je vais être dans un sale état avant la fin de la soirée.

Je soupire longuement avant d’attraper la cafetière et de faire le tour des tables. La plupart ne font même pas attention à moi. Ils sont plongés dans leur conversation, sur leur écran d’ordi ou de téléphone. Bref, je n’existe pas pour eux. Ca m’arrange quelque part, vu qu’en général, s’ils me remarquent, c’est pour me faire une remarque salace ou me faire des propositions indécentes. Je pourrais me faire un fric monstrueux si j’acceptais tout ce qu’ils me disent. Mais, du coup, dès qu’on me parle normalement, j’ai tendance à être un peu parano et à chercher l’arnaque. Parce qu’il y a toujours une arnaque, je vous assure.

J’ai un sourire distrait en direction d’une jeune femme qui elle, a l’air de faire attention à ce qui passe autour. Comme quoi, tout peut arriver. Et je suis sur le point d’aller tenter de négocier une pause clope bien méritée, quand deux types entrent dans un fracas assourdissant. Ouais ça fait classe dit comme ça. Mais je me fige au milieu de l’allée, entre deux tables, en plissant des yeux. Avant qu’un des deux ne balance, d’une voix tremblante. « Personne ne bouge ! C’est un hold-up ! » Samantha se plaque les deux mains sur le visage, dans une mimique je suppose parfaitement travaillée et je souffle, d’un ton dépité. « Encore ? Ca va faire deux fois ce mois-ci quoi… Et merde, je parie qu’ils ont regardé trop de vieux films eux. »

J’ai pas le temps d’en dire plus que l’autre sort son flingue et me tire dessus. Coup de bol, il me manque lamentablement mais j’en dirais pas autant de la cafetière, pauvre victime innocente. Sauf que là, d’un coup, ça me fait plus marrer du tout. Alors je lève les bras en l’air, non sans songer que je suis totalement ridicule à tenir une anse de cafetière en miettes. Samantha sanglote de plus belle alors que le premier type semble un peu indécis. Comme s’il ne savait pas vraiment quelle était la suite des évènements. J’ai un regard en direction de la cliente et je lève les yeux au ciel sans rien dire. Je sais pas ce qui est le pire, de commencer à être habituée à nous faire braquer ou de trouver que cette fois, ils ont l’air plus empotés que d’habitude ? Sauf que, s’ils sont trop nerveux, ça risque de porter préjudice. Non parce qu’on m’a encore jamais tiré dessus moi. Et ça, mon cerveau l’a pas encore assimilé alors que je sens les débris de verre se mêler au café à mes pieds. C'est que ça pourrait mal se passer cette fois... Fait chier, je suis trop mignonne pour mourir comme ça.

_________________

 
 
Yesterday's just a memory, tomorrow is never what it's supposed to be...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika   Mer 6 Juin - 20:13

Crac, boum, paf...
ou un truc du genre...
Sasha Pachkor & Aika Arai

   

   

La nuit est décidément bien trop courte, mais tout de même longue. C'est compliqué. Ces derniers temps j'ai quelque peu abusé des sorties sous mon alias, négligeant un peu mes devoirs universitaires à rendre. Je ne peux malheureusement pas me permettre de voir mes notes baissés, je dois garder l'aspect d'une élève studieuse. N'est-ce pas ce que l'on attend d'une asiatique en général ? On n'attend de moi que je sois studieuse, sérieuse, timide, intelligente, et la meilleure dans tout les domaines. Lourd programme en perspective. En prime, j'étudie dans un cursus ou l'ont ne peut pas gruger aux devoirs ! Ce sont des dates, des événements et des contextes historiques à connaître. Soit c'est vrai, soit c'est faux.

J'ai donc décidé de squatter le wifi gratuit d'un café sympas, pas trop loin de l'université. Ici, pas de lit, pas d'urgence, et pas de distraction. Je me suis installé sur des banquettes dans un coin tranquille loin des regards et des passages incessants. Un milkshake framboise-chocolat, et un désert garnissent la table. C'est ainsi que depuis deux heures je rédige une dissertation sur les réels circonstances qui ont poussé le Japon à capituler lors de la Seconde Guerre Mondial. Néanmoins entre deux lignes de texte je ne manque pas de surveiller les alentours. Une habitude prise en mission, c'est totalement maladif, je me sens obligée de surveiller les mouvements de chaque individus. Fort heureusement, assez peu de personnes occupent l'endroit à cette heure-ci de la soirée.

Mais soudainement deux types entrent dans un fracas assourdissant. L'un d'eux déclare un hold-up. Oh putain non ! Pas mon PC ! J'observe difficilement les deux individus car l'immense table du bar obstrue la vue. Je sauvegarde ma dissertation, l'upload sur mon drive, me déconnecte, et range rapidement le très fin ordinateur entre deux coussins de la banquette. Un coup de feu retentit, et éclate une cafetière remplie au passage. La serveuse lève les bras en l'air, tenant une anse dans la main. La seconde serveuse sanglote. Dans le flou des événements, les braqueurs et les serveuses bougent légèrement de positions, laissant la première serveuse envoyer un regard dans ma direction.

Ni une ni deux, je rampe à quatre pattes sur le sol en direction du bar pour rejoindre les cuisines. Si j'ai de la chance, je pourrais trouver un téléphone pour appeler la police. Pourtant le plan démarre mal car je m'entaille la main sur un débris de verre perdu jusqu'aux alentours de ma table. Un léger bruit de débris se fait entendre dans la salle. Je me cache rapidement contre le bar, regardant la coupure qui saigne.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Spoiler:
 


Dernière édition par Aika Arai le Mar 28 Aoû - 12:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 1284
MessageSujet: Re: Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika   Mer 6 Juin - 20:13

Le membre 'Aika Arai' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Action' :

_________________
Ne pas contacter par mp s'il vous plaît Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com
avatar
Neutral
Messages : 408
Célébrité : Willa Holland
Alias : Atlas
Métier officiel/officieux : Serveuse/hackeuse

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 6
Points de Marave: 2
Neutral
MessageSujet: Re: Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika   Sam 23 Juin - 16:19

J’aimerais bien quand même passer au moins un mois sans que personne n’ait envie de nous piquer la caisse. Ce serait cool. Ou alors, qu’ils s’arrangent pour faire ça quand je bosse pas, ce serait pas mal aussi. Parce que je crois que c’est encore pire quand on finit pas être résignés, par avoir des habitudes de ce côté-là. Enfin, au moins, on va dire que ça évite les traumatismes, d’autant qu’à cette heure-là, y a pas grand-monde. La plupart des types présents seront ravis de raconter à leur copine comment ils ont héroïquement survécu à une braquage des plus dangereux et les employés… bah on fera comme d’habitude, on fera avec. Enfin tant que l’autre cruche ne nous fait pas une crise de nerfs… ah, bon, on dirait que pour ça, c’est déjà trop tard. Elle devient plus crédible à force, quelqu’un devrait le lui dire quand même.

Enfin là, tout de suite, je suis plutôt occupée à ne pas trembler. Parce que bon, j’ai beau me la jouer cool, de voir la carafe se péter sous mes yeux à cause d’une balle pas vraiment perdue, ça casse un peu mes envies d’être bravache mine de rien. « … ça me plaît pas trop ce bordel. » J’ai dit ça à haute voix ? Ah ouais, probablement, mais bon, ils sont déjà en train de s’exciter dans tous les sens et de faire les poches aux clients. Oh, c’est pas habituel ça. Tout comme le fait de voir la nana ramper au sol alors qu’ils ont le nez plongé dans le sac à main d’une emmerdeuse finie. J’aimerais bien qu’ils la secouent un peu ce serait marrant, pour toutes les fois où elle nous a pris la tête.

J’hésite un instant. Parce que bon, les gens qui jouent au héro, ça a plus tendance à m’agacer qu’autre chose, surtout quand ça dérape. J’ai pas particulièrement envie d’être un dommage collatéral ou un truc du genre. Et pourtant, j’aimerais bien que, pour une fois, ces types paient vraiment pour ce qu’ils font. Histoire qu’ils arrêtent de croire qu’ils peuvent agir en toute impunité. Alors, je m’avance d’un pas, m’éloignant de la cliente qui, si ça se trouve, est juste en train de se barrer pour nous laisser dans la merde. Sauf que ça, j’y pense pas de suite, je me fais une fois que c’est un peu tard et que j’ai déjà avancé de plusieurs pas. Parce que j’attire leur attention, forcément. « Tu fais quoi pétasse ? On vous a dit de pas bouger ? T’es sourde ou t’es conne ? » Alors je peux pas dire, mais je crois que je pencherais plutôt pour la seconde option. Parce que ouais, si ça se trouve je fais donc ça pour rien. Mais je désigne les bouts de verre au sol et je hausse les épaules, les mains toujours en l’air en agitant la hanse pétée dans leur direction. « J’voudrais éviter de me vider de son sang en marchant n’importe où pendant que vous leur faites les poches. J’ai le droit ou pas ? »

Et voilà que l’excité tire dans ma direction. Je peux pas m’empêcher de retenir un cri alors que la balle ricoche à mes pieds et qu’il reprend, d’un ton sec. « Si t’avances encore d’un pas, tu vas morfler. Pigé ? » Je hoche la tête, les yeux écarquillés. Alors j’espère que ma diversion a servi à quelque chose, parce que là, ils sont deux à avoir les yeux braqués sur moi pendant que le troisième continue de faire le tour des clients. Les flics ne viendront pas. Ils ne viennent jamais. Enfin si, ils vont débarquer quand ils seront sûrs que ce sera terminé. Et cette pensée me rend amère, bien plus que je l’aurais cru possible. Je sens que je serre la hanse brisée de toutes mes forces, au point d’en avoir les jointures blanchies. Depuis quand les injustices me font quelque chose ? C’est nouveau ça tient. Mais c’est peut-être parce que je suis directement concernée. Sûrement même. Je vois pas d’autre explication.

_________________

 
 
Yesterday's just a memory, tomorrow is never what it's supposed to be...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crac, boum, paf... ou un truc du genre... | Aika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]
» Un joujou extra, qui fait crac-boum-hue || Ajay
» « Crac, boum, plouf. » ft. Autumn
» Un truc pour la santé
» Comment on arrête ce truc ?! [PV : May]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: