AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Aller en bas 
 Do you wanna take a ride?
avatar
La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire.
Messages : 117
Célébrité : Stephen Amell
Alias : Ratatosk
Métier officiel/officieux : Entraineur/Écrivain polémiste - blogueur

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 0
La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire.
MessageSujet: Do you wanna take a ride?    Mar 22 Mai - 20:45

Do you wanna take a ride?

Lauren Anders & Alec Washington

Il avait tout prévu. Du moins, c'était ce qu'il pensait, mais peut-on vraiment tout prévoir ? La police était partout et aux trousses de son pseudonyme, de son blog et malgré l'hésitation, il avait quand même décidé de prendre une chance, de passer à l'acte et de rencontrer cette prétendue jeune femme qui l'avait pratiquement harcelée, ou du moins, qui avait piquée sa curiosité. Pour commencer, il lui avait donné rendez-vous devant le Federal Campus et lui avait donné des instructions claires. Elle devait s'installer sur un banc, près de l'arrêt de bus, puis laisser les étudiants prendre le transport en commun avant de se lever et d'attendre au bord de la rue. Une voiture noire la prendrait et elle devrait s'asseoir à l'arrière. Alec espérait ainsi conserver le contrôle de la situation, il pourrait analyser la présence policière avant de prendre la jeune femme, et il pourrait la guider où bon lui semblerait. Le justicier n'avait pas peur de mourir, mais il avait peur d'être pris, d'être traité en criminel par les médias et d'être enfoncé dans une prison avec d'autres pourris, ce qu'il n'était pas.

Jusqu'à maintenant, les choses se passaient comme prévues. Ratatosk était passé louer une voiture, et celle-ci était parfaite. Les fenêtres étaient juste suffisamment teinté pour que personne ne puisse voir à l'intérieur. Scrutant la jeune femme qui s'était assise sur le banc précisé dans son courriel, il détaillait par le fait même les alentours afin d'identifier toutes forces policières dissimulées ou déguisées en civil. Les étudiants ne firent même pas attention à la femme qui attendait, visiblement, autre chose que de prendre les transports en commun, et montèrent dans le véhicule sans attendre. Quelques minutes plus tard, il mit son plan à exécution, s'avançant lentement jusqu'à ce placer devant son rendez-vous, puis il se pencha pour ouvrir la portière arrière.

La fenêtre côté passager s'ouvrit pour laisser le conducteur, couvert d'un vieux masque de hockey modifié pour le confort et la discrétion. Il s'adressa à son blind date d'une voix grave, en ce penchant à peine vers la fenêtre pour que seule elle puisse l'entendre.
Montez... Dit-il simplement avant de se redresser et d'attendre qu'elle s'exécute. Elle n'aura d'ailleurs pas beaucoup de temps pour le faire, car il s'impatiente déjà, scrutant l'horizon dans l'espoir qu'il ne s'agisse pas d'un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Neutral
Messages : 258
Célébrité : Scarlett Johansson
Alias : Cold Blooded Woman
Métier officiel/officieux : Vendeuse d'armement personnalisé

Dossier Central
Equipe: Mad Foxes
Points de Baston: 7
Points de Marave: 2
Neutral
MessageSujet: Re: Do you wanna take a ride?    Dim 3 Juin - 22:41

Do you wanna take a ride?
Alec ∞ Lauren
Je me demande encore ce que je peux bien foutre là. Franchement je n'ai jamais eu autant l'impression d'être à nu qu'en cet instant. Je ne sors jamais de mon petit confort, sauf pour voler les éléments dont j'ai besoin pour une nouvelle arme, ou encore pour aller voir Christopher sans qu'il ne le sache. Je sais que je ne devrais pas faire cette deuxième partie mais déjà que je me sens mourir à petit feu sans lui, je ne serais que l'ombre de moi-même.
Alors quand j'ai appris que cette personne se cachant sous un pseudonyme vendait des informations, je n'ai pas trop hésité. Bien sûr que j'ai tenté de vérifier que ce ne soit pas un flic, et bien évidemment je n'ai pas eu la confirmation à cent pour cent. J'ai prévenu mon frère mais pas le reste de la bande, parce que je suis certaine qu'ils m'auraient clairement déconseillé de le faire. Mais plus le temps avance, plus je suis friande d'informations afin d'en finir au plus vite. Je ne supporterais pas une année de plus dans le camp des morts.

C'est donc avec anxiété que j'ai fini par suivre les instructions de mon correspondant, armée bien évidemment. Je porte un jean et un t-shirt noir et ample, le genre passe partout. J'ai pour l'occasion mis une perruque brune et longue afin de cacher mon visage en cas de besoin. J'observe les alentours parce que, si cette personne à peur que je sois flic, j'ai aussi peur de tomber dans le piège le plus ridicule qu'il soit. Pourtant je ne remarque rien d'anormal et je tente de me relaxer. Au bout d'une dizaine de minutes, les étudiants finissent par prendre le bus, et une fois celui-ci parti je me lève, comme demander. Brrr ce que je peux détester qu'on me donne des ordres aussi sordides.

Au bout de ce qui me semble être une éternité, une voiture s'arrête devant moi et la fenêtre s'ouvre. Je remarque rapidement que le conducteur porte un masque de hockey et me dis que cela doit être mon rendez-vous.

- Montez.

La voix grave me fait légèrement sourire et je fais ce qu'il me demande. Je monte donc sans me faire attendre et ne cesse observer l’an personne n’en train de conduire. Est-ce un conducteur censé me mener à mon rendez-vous ou est-ce que c’est lui mon informateur ? Je commence à douter parce que je m'attendais clairement à voir une sorte de geek, ou alors une jeune femme toute timide, j'ai vraiment tout misé sur le cliché... Mais voilà que je suis avec une personne froide et surtout au physique avantageux. J'ai presque envie de lui demander de joindre les Mad Fox plutôt que de se cacher derrière un écran, s’il est mon informateur, mais je me retiens vite. A la place, j'attache sagement ma ceinture alors que la voiture démarre.

- Avant de commencer, je préfère par courtoisie vous prévenir que je suis armée. Car voyez-vous, si vous êtes un flic vous allez clairement le regretter. Si vous n'en êtes pas un, alors tout ira bien entre nous.

Je préfère ainsi jouer cartes sur table, pas de mauvaise surprise. Preuve de ma bonne foi aussi d'une certaine manière. Cette conversation risque néanmoins d'être très intéressante, et j'espère enrichissante aussi par la même occasion.

- Puis-je me permettre de demander où nous allons ? Disons que, comme vous, je suis une femme très organisée qui aime que les  choses soient claires, je dis non sans le lâcher des yeux.

Après tout, il est peut-être en train de me guider directement à un piège et si c'est le cas je suis dans la merde. Après, comme j'ai prévenu mon frère et que je porte en ce moment même un mouchard, il saura exactement où me trouver (tant que je l'aurais sur moi). D'une certaine manière, c'est clairement rassurant.

- Êtes-vous seulement mon informateur ou un de ces valet ?

Après tout, je préfère en avoir le cœur net tout de suite.
Code by Silver Lungs

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
BOY IF YOU'RE GONNA SHOOT ME DOWN,
DO IT GENTLY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire.
Messages : 117
Célébrité : Stephen Amell
Alias : Ratatosk
Métier officiel/officieux : Entraineur/Écrivain polémiste - blogueur

Dossier Central
Equipe: Aucune
Points de Baston: 7
Points de Marave: 0
La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire.
MessageSujet: Re: Do you wanna take a ride?    Mar 5 Juin - 20:09

Do you wanna take a ride?

Lauren Anders & Alec Washington

La jeune femme avait fait tout ce qu'il fallait, elle avait suivi les instructions à la lettre et déjà elle entrait dans la voiture à sa demande. Alec n'avait aucun doute, il s'agissait de son rendez-vous et alors qu'elle devait déjà l'analyser et le juger sur l'apparence qu'elle pouvait percevoir, il en faisait de même, surpris de rencontrer une jeune femme aussi charmante. Bien qu'en y réfléchissant un peu, le charisme et le charme étaient des outils de base à la manipulation, qualité indéniable pour quelqu'un qui cherchait à faire des affaires à la limite de la légalité.

Le chauffeur ne perd pas de temps à appuyer sur l'accélérateur, scrutant dans son miroir les traits de sa nouvelle "amie", analysant ses mouvements ainsi que ses expressions faciales. Les gens parlaient souvent sans s'en rendre compte, avec le visage, ils pouvaient exprimer le mensonge ou la trahison. Ce n'est toutefois pas ce qu'il décelait chez elle, elle semblait honnête, pour l'instant. Elle s'empressa même de lui indiquer qu'elle était armée, la franchise était une bonne chose.
Je préfère aussi vous indiquez que j'ai plus peur d'être en prison que de la mort... Dit-il sans attendre afin de mettre les choses aux clairs. Il ajoutait d'ailleurs plus d'informations.Donc si vous vous avisez de sortir votre arme et de me menacer, je n'aurais aucun problème à appuyer à fond sur l'accélérateur.

Ils avaient le mérite d'être honnête l'un envers l'autre. Bien que cette rencontre commençait de façon tendue, les limites étaient établies, puis ils s'avaient l'un et l'autre à quoi s'attendre de la partie adverse. Alec retira son masque, persuadé qu'il serait plus juste de montrer son visage puisqu'il voyait le sien, le tout était en réponse aux secondes questions de sa passagère ; elle voulait savoir où ils allaient et qui il était. Engagé, un chauffeur aurait été une idée formidable, mais il n'avait confiance en personne, du moins, sauf Aélia... Et il ne savait pas encore pourquoi il avait autant confiance en cette jeune femme.

Pourtant, le justicier garda le silence un moment, semblant traverser la moitié de la ville pour se diriger vers les quais. Hésitant encore à révéler son identité, il prenait son souffle et son courage pour traverser cette barrière qui pouvait éventuellement lui coûter la vie ou la liberté.
Nous allons vers un stationnement étagé, non loin des docks, la vue est magnifique, l'endroit est calme et comme ça, je sais que la police ne nous y attend pas. Répondit-il enfin, gardant ses deux mains sur le volant, scrutant la réaction de la jeune femme à travers le miroir qui lui donnait la vision arrière. Je suis bien votre informateur... Réussit-il enfin à cracher en gardant autant que possible son sang froid.

Il resta silencieux pour le reste du voyage d'une quinzaine de minutes, s'arrêtant au troisième étage d'un stationnement étagé d'au moins du double, il immobilisa sa voiture en bordure du garde-fou d'acier. Le pare-brise avant offrait la vue sur les vagues calmes de la marina. Éteignant le moteur, il attendit un instant et analysa les environs, s'assurant qu'ils étaient seuls dans ce parc automobile, puis il tourna la tête vers elle pour mieux l'analyser et parler dans sa direction.
Faisons des affaires... Finit-il par dire, laissant à sa passagère le soin de lui expliquer la raison de leur rencontre.


Dernière édition par Alec Washington le Mar 5 Juin - 20:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Neutral
Messages : 258
Célébrité : Scarlett Johansson
Alias : Cold Blooded Woman
Métier officiel/officieux : Vendeuse d'armement personnalisé

Dossier Central
Equipe: Mad Foxes
Points de Baston: 7
Points de Marave: 2
Neutral
MessageSujet: Re: Do you wanna take a ride?    Dim 17 Juin - 16:03

Do you wanna take a ride?
Alec ∞ Lauren
Je ne suis pas spécialement super fan de ma situation, il faut dire que je suis clairement en position de faiblesse. Ce n'est pas moi qui organise la rencontre, je me fais clairement mener par le bout du nez par le gars au masque de hockey. Je n'aime pas ça du tout, je suis assez autoritaire dans mon genre et perfectionniste en plus. Mais ai-je vraiment le choix ? Plus le temps avance, plus j'ai besoin d'informations afin que ma vengeance soit complète et que je puisse retrouver ma vie d'avant. Plus le temps avance, et plus cela m'éloigne de Christopher. Pour le moment, je ne crois pas qu'il fréquente quelqu'un, mais il va bien finir par trouver une autre femme, qui sait se marier et avoir des enfants avec. Bon sang, rien que d'y penser j'ai envie d'hurler et de tirer sur tout ce qui bouge. Mais pour le moment, je reste nerveuse sur cette banquette arrière, ne montrant tout de même rien. Oui, c'est avec un air impassible que je lui avoue que je suis armée et que je n'hésiterais pas à tirer s'il tente quoi que ce soit de stupide.

- Je préfère aussi vous indiquez que j'ai plus peur d'être en prison que de la mort... Donc si vous vous avisez de sortir votre arme et de me menacer, je n'aurais aucun problème à appuyer à fond sur l'accélérateur.

Je ne peux m'empêcher de sourire, me disant que, s'il est clairement pas un flic (parce que le doute est toujours de mise), je pourrais bien m'entendre avec lui.

- Aujourd'hui n'est pas le jour où je vais mourir, j'ai bien trop de choses à faire encore, je lui réponds, léger sourire toujours aux lèvres.

Je regarde la route alors que celle-ci défile mais l'observe soudainement alors qu'il retire son masque. Déjà que sa carrure m'avait fait tiquer, que dire de son visage dur et doux à la fois et de ces yeux si clairs. Il est charmant, sexy même il faut se l'avouer. Mais je ne suis certainement pas là pour draguer, et encore moins pour tomber amoureuse. J'ai déjà un homme dans ma vie et c'est pour lui que je me bats encore et toujours. Alors je lui demande où nous allons et si cet homme était bien mon informateur. Il pourrait clairement être un homme de main que cela ne m'étonnerait pas. Je n'en serais pas vexée non plus, c'est ce que j'aurais fait personnellement.
Il ne me répond pas tout de suite, si bien que j'ai l'impression qu'il ne m'a pas entendu, ou plutôt qu'il a décidé de ne pas m'entendre. N'aimant pas me répéter, je regarde de nouveau le paysage défiler, tentant de deviner où nous pouvons bien aller. Mais je n'ai pas le temps de réellement le savoir alors qu'il prend enfin la parole.

- Nous allons vers un stationnement étagé, non loin des docks, la vue est magnifique, l'endroit est calme et comme ça, je sais que la police ne nous y attend pas.

Bonne réponse.

- Je suis bien votre informateur...

Je sens bien que celle-là, il a du mal à l'avouer. Je ne comprends pas vraiment pourquoi, que ce soit ici, ou d'ici quinze minutes le temps qu'on arrive cela ne change pas vraiment grand-chose. Enfin je ne suis pas là pour faire de la psychologie et me contente d'hocher la tête, gardant le silence. Pas besoin d'en dire plus, pour le moment nous savons tout ce que nous avons à savoir sur l'autre.
On finit par arriver dans un parking en hauteur et il avait raison sur une chose, la vue est magnifique. Je laisse mon regard observer la vue sans aucune honte alors qu'il observe les horizons. J'ai l'impression de vivre un moment de paix malgré la situation dans laquelle nous sommes.
Il se tourne finalement vers moi et je reprends mon sérieux, plongeant mon regard dans le sien. Nous commençons enfin notre rendez-vous et je dois être parfaitement concentrée.

- Faisons des affaires...

J'hoche la tête.

- J'ai besoin d'informations et j'ai entendu que vous étiez le meilleur. Je ne vais pas vous cacher le fait qu'ils sont dangereux mais j'aspire à ce qu'ils le soient de moins en moins. J'ai besoin d'informations sur les Fire Metals. Déplacements, possible futurs rendez-vous ou rassemblement, adresses mais ça je pense que vous ne trouverez pas.

Je viens de tout lui déballer et je ne sais pas si dans le fond il va accepter. Après tout, c'est son droit de refuser de me donner ces informations, et je ne lui en voudrais certainement pas. J'accepte parfois de rencontrer des acheteurs pour finalement refuser de donner la marchandise pour différentes raisons. Mais j'espère vraiment qu'il me donnera des informations pour pouvoir faire affaire ensemble.

- L'argent ne pose pas problème et si vous avez besoin d'arme, vous pouvez toujours m'appeler. Tout cela pour dire qu'il n'y a aucune limite, si vous acceptez je veux tout savoir, dans la limite du possible bien évidemment.

Je préfère le rassurer là-dessus. Je n'aurais aucun problème à financer ses informations et j'espère réellement qu'il va accepter de collaborer avec moi.
Code by Silver Lungs

_________________
Flare Guns
IN MY HEAD
BOY IF YOU'RE GONNA SHOOT ME DOWN,
DO IT GENTLY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Do you wanna take a ride?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Do you wanna take a ride?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: